Click here to load reader

Anvers construit des ponts

  • View
    219

  • Download
    1

Embed Size (px)

DESCRIPTION

En 2014 nous commémorons la ‘Grande Guerre’. Le Vredescentrum de la Province et de la Ville d’Anvers collabore avec plus de 40 partenaires belges et étrangers afin de pouvoir présenter un programma culturel passionnant en commémoration de la Première Guerre mondiale dans notre ville. Le programme comprend des expositions dans les principaux musées anversois, des conférences, des promenades, un projet de danse pour les jeunes, un projet d’illumination par des étudiants et un trajet éducatif pour les enfants. Et pour couronner le tout: le 3 octobre 2014, la reconstruction d’un pont temporaire sur l’Escaut – du Steen à la Rive Gauche – par des troupes du génie belges et hollandaises.

Text of Anvers construit des ponts

  • Commmorez la Premire Guerre mondiale les 3, 4 et 5 octobre 2014

    ANVERS CONSTRUIT DES PONTS

  • 3Pub

    licat

    ion

    du

    Vred

    esce

    ntru

    m d

    e la

    Pro

    vinc

    e et

    de

    la V

    ille

    dA

    nver

    s vz

    w, L

    omb

    ard

    enve

    st 2

    3,20

    00 A

    ntw

    erp

    en, t

    el. 0

    3 29

    2 36

    56

    in

    [email protected]

    vred

    esce

    ntru

    m.b

    e

    ww

    w.a

    ntw

    erp

    en14

    -18.

    be

    1914-2014. Anvers construit un pont pour commmorer la Grande GuerreCommmorez la Premire Guerre mondiale les 3, 4 et 5 octobre 2014. Le Vredescentrum de la Province et de la Ville dAnvers collabore avec plus de 50 partenaires belges et trangers afin de pouvoir prsenter un programma culturel passionnant en commmoration de la Premire Guerre mondiale dans notre ville. Le programme comprend des expositions dans les principaux muses anversois, des confrences, des promenades et un trajet ducatif pour les enfants.

    Et pour couronner le tout: le 3 octobre 2014, la reconstruction dun pont temporaire sur lEscaut du Steen la Rive Gauche par des troupes du gnie belges et hollandaises. Il y a 100 ans, aprs le dbut de la Premire Guerre mondiale, au mme endroit, larme belge a construit un pont. Celui-ci permettait avant tout un ravitaillement efficace de la position fortifie dAnvers, mais galement lvacuation rapide la ville.

    La construction du Pont de la paix actuel est un exploit technique et un exemple loquent de la collaboration militaire belgo-hollandaise. La ralisation du pont sur lEscaut dans le centre de la ville constitue galement un beau symbole du lien entre le prsent, le pass et lavenir et fera sans le moindre doute rver daucuns. Mais avant tout ce pont est une exprience unique pour les dizaines de milliers de visiteurs qui, du 3 au 5 octobre 2014, pourront traverser lEscaut pied, dans le sillage de larme belge et de plus de 100.000 fugitifs qui, en 1914, ont emprunt cette voie pour laisser derrire eux une ville bombarde et en flammes, cherchant des lieux plus srs.

    LEntreprise Communale du port dAnvers croit au succs de ce projet passionnant et ambitieux et collabore de tout cur la ralisation de ce pont pitonnier en 2014. Rendez-vous sur le pont!

    Marc Van PeelEchevin du Port de la Ville dAnvers

  • 3Pub

    licat

    ion

    du

    Vred

    esce

    ntru

    m d

    e la

    Pro

    vinc

    e et

    de

    la V

    ille

    dA

    nver

    s vz

    w, L

    omb

    ard

    enve

    st 2

    3,20

    00 A

    ntw

    erp

    en, t

    el. 0

    3 29

    2 36

    56

    in

    [email protected]

    vred

    esce

    ntru

    m.b

    e

    ww

    w.a

    ntw

    erp

    en14

    -18.

    be

    1914-2014. Anvers construit un pont pour commmorer la Grande GuerreCommmorez la Premire Guerre mondiale les 3, 4 et 5 octobre 2014. Le Vredescentrum de la Province et de la Ville dAnvers collabore avec plus de 50 partenaires belges et trangers afin de pouvoir prsenter un programma culturel passionnant en commmoration de la Premire Guerre mondiale dans notre ville. Le programme comprend des expositions dans les principaux muses anversois, des confrences, des promenades et un trajet ducatif pour les enfants.

    Et pour couronner le tout: le 3 octobre 2014, la reconstruction dun pont temporaire sur lEscaut du Steen la Rive Gauche par des troupes du gnie belges et hollandaises. Il y a 100 ans, aprs le dbut de la Premire Guerre mondiale, au mme endroit, larme belge a construit un pont. Celui-ci permettait avant tout un ravitaillement efficace de la position fortifie dAnvers, mais galement lvacuation rapide la ville.

    La construction du Pont de la paix actuel est un exploit technique et un exemple loquent de la collaboration militaire belgo-hollandaise. La ralisation du pont sur lEscaut dans le centre de la ville constitue galement un beau symbole du lien entre le prsent, le pass et lavenir et fera sans le moindre doute rver daucuns. Mais avant tout ce pont est une exprience unique pour les dizaines de milliers de visiteurs qui, du 3 au 5 octobre 2014, pourront traverser lEscaut pied, dans le sillage de larme belge et de plus de 100.000 fugitifs qui, en 1914, ont emprunt cette voie pour laisser derrire eux une ville bombarde et en flammes, cherchant des lieux plus srs.

    LEntreprise Communale du port dAnvers croit au succs de ce projet passionnant et ambitieux et collabore de tout cur la ralisation de ce pont pitonnier en 2014. Rendez-vous sur le pont!

    Marc Van PeelEchevin du Port de la Ville dAnvers

  • 54

    Six ponts comme lments dun plan militaire plus largeDs 1859 la Ville dAnvers fut dsigne comme Rduit Na-tional, la dernire ceinture dfensive lintrieur de laquelle le Roi, le gouvernement et le commandement militaire pou-vaient se retirer en cas de sige. En attendant lassistance des garants, Anvers est en principe facile dfendre et ravitailler. Comme position fortifie et artre vitale pour la ville et les forts, Anvers doit disposer de suffisamment de lignes de transport pour

    les troupes et pour le ravitaillement, tre en mesure de parer une attaque potentielle

    engage partir des Pays-Bas ou par lEscaut. En 1914 le seul pont fixe sur lEscaut se situe Tamise/Temse. A partir de la Suikerrui Anvers il y avait des bacs. Mais tout cela ne suffit pas pour une vacuation rapide de la ville.Voil pourquoi quatre ponts seront construits sur lEscaut: entre le Steen et St.-Anneke (Rive Gauche), entre Hoboken et Burcht, entre Hemiksem et Bazel et Rupelmonde. A cela sajoutent deux ponts sur le Rupel: prs du Tolhuis et au Hellegat. Lensemble du matriel a dj t achet avant la guerre et est entrepos dans le Vlaams Hoofd: le tablier en mtal du pont, les planches pour le plancher et pour les pentes entre le pont et le quai.

    Le pont prs du Steen est prt en une semaineLa construction du pont commence le 2 aot 1914, deux jours avant linvasion allemande. La premire tche consiste transporter tout le matriel entrepos au Vlaams Hoofd vers le pied du pont, quelque 400 m plus loin. Les pontonniers travaillent sans relche, de six

    et en aval. Sur les bateaux ont t montes des poutres sur lesquelles sont placs le tablier et les balustrades. Les pentes entre le pont et le quai permettent de compenser la mare.

    Le pont doit pouvoir tre ouvert la navigation intrieure sur lEscaut. Au Vlaams Hoofd se trouvent deux portires ou lieux de passage dune largeur de 42 mtres chacun, disposs sur deux bateaux. Pour laisser passer les ba-teaux de navigation intrieure, les portires sont tempo-rairement cartes.

    Au terme de 7 jours le pont est prt. Le 9 aot une dlgation de hauts dignitaires militaires et civils vient inspecter louvrage, dont le bourgmestre, le Gnral Dufour, le gouverneur et quelques consuls trangers. Daprs la Gazet van Antwerpen le magnifique travail des pontonniers est admir par tous. En outre, le commandant Pirard, chef de ce corps dlite, a t cordialement flicit par le Gnral Dufour.

    Le pont est exploit en permanenceEn 1914, le chroniqueur Jozef Muls dcrit la vie quotidi-enne dans la ville assige. Ainsi, il voit partir les troupes. Du pont flottant, au pied du vieux Steen gristre, partait un pont en bois sur des bateaux vers la rive flamande. Le 5 septembre nous y avions vu passer dimpressionnants groupes de la cavalerie, suivis de canons, pour reprendre Termonde aux Allemands et sauvegarder la liaison entre Anvers et le littoral.(Jozef Muls)

    Le soldat Odon Van Pevenage fait partie de ces troupes. Il est fort impressionn. Nous arrivions prs dune digue o nous devions traverser leau. Jamais de ma vie je navais vu un cours deau de pareille largeur. Le pont sur lequel nous devions traverser tait fait de bateaux sur lesquels ont avait mis des planches. Il avait t construit par le gnie pour faciliter le dplacement des troupes. Je pense qu cet en-droit le cours deau avait une largeur de trois cents mtres.

    heures du matin six heures du soir. Une seule pause est prvue pour un second repas et pour plucher les pommes de terre. Le plus souvent on continue travailler le soir et pendant la nuit. Souvent on travaillait 15, 20, 24 [heures] daffile et parfois plus longtemps encore, quelque aient pu tre les circonstances atmosphriques tmoigne le commandant Pirard.

    Le pont flotte sur 25 bateaux de navigation intrieure. Daprs le Rotterdamsch Nieuwsblad certains ont t mis volontairement la disposition des militaires, dautres ay-ant t rquisitionns.Les bateaux sont ancrs pour quils restent sur place en dpit de la mare ou des courants. Afin de neutraliser la mare les nez ont t disposs alternativement en amont

    Ltat-major des pontonniers se trouvait dans le fort du Vlaams Hoofd sur la Rive Gauche. Ce bastion militaire se trouvait prs de lactuelle place Frederik van Eeden. Ce fort tait le centre dun petit quartier fort anim, avec plusieurs htels et cafs. A partir de 1844 il y a des trains entre la gare du Vlaams Hoofd et Gand.

    Jeudi 13 aotUn pont de bateaux Anv

    ersEn face de St.-Anneke

    il y a un pont

    sur lEscaut pour assurer le passage des

    troupes, du matriel, des munitions et des

    grands canons. Il a t construit laide

    de bateaux de commerce, dont certains ont

    t mis volontairement la disposition de

    larme, dautres ayant t rquisitionns.

    Mardi 13 octobre 1914

    En toute hte on stait retir de lenfer.

    Une partie (des dfenseurs) parvenait en-

    core passer par le pont de bateaux sur

    lEscaut (on sait quun peu plus tard on y

    mit le feu). De nombreux Belges ont t

    emprisonns, dautres nont pu schapper

    quen revtant des habits de civils