EROSION DES SOLS ET SYSTEMES AGRAIRES DANS LES HAUTES TERRES DU NORD DE ... ?· 2.1 Présentation de…

  • Published on
    10-Sep-2018

  • View
    213

  • Download
    0

Embed Size (px)

Transcript

  • Mmoire de DEA. "Gographie et pratique du dveloppement" Ecole doctorale "Milieux, Cultures et Socits du Pass et du Prsent"

    Universit Paris X-Nanterre Institut National Agronomique Paris-Grignon

    EERROOSSIIOONN DDEESS SSOOLLSS EETT SSYYSSTTEEMMEESS AAGGRRAAIIRREESS DDAANNSS LLEESS HHAAUUTTEESS TTEERRRREESS DDUU NNOORRDD DDEE LLAA TTHHAALLAANNDDEE

    UUNNEE AAPPPPRROOCCHHEE DDEE LLAA CCOOMMPPLLEEXXIITTEE PPAARR UUNNEE MMOODDEELLIISSAATTIIOONN

    DD''AACCCCOOMMPPAAGGNNEEMMEENNTT

    Prsent par : Ccile Barnaud Sous la direction scientifique de : Guy Trbuil Jrme Marie Centre de coopration internationale en recherche agronomique pour le dveloppement (CIRAD) Dpartement Territoires, Environnement et acteurs (CIRAD-TERA) Montpellier, France

    Institut international de recherche sur le riz (IRRI) Social Sciences Division Los Banos, Philippines

    Universit de Chiang Ma Facult dagriculture Chiang Ma, Thalande

    Septembre 2004

  • 1

    Remerciements

    Ce travail tant le fruit de nombreuses collaborations, je tiens remercier toutes les personnes qui ont contribu le faire avancer et qui m'ont accompagne tout au long de ce stage. Je tiens tout d'abord remercier ceux qui m'ont encadre, Guy Trbuil et Franois Bousquet en Thalande, et Jrme Marie Paris. Guy Trbuil pour m'avoir accueillie dans d'excellentes conditions en Thalande, paule et guide dans toutes les phases de ce travail; pour ses conseils, ses critiques, son coute et ses encouragements. Franois Bousquet pour m'avoir accompagne avec patience et pdagogie dans la dcouverte de cette dmarche passionnante qu'est la modlisation d'accompagnement. Jrme Marie pour m'avoir suivie et conseille maintes reprises au cours d'changes trs instructifs. Merci galement Adjan Ekasinh-Shinawatra du MCC (Multi-Cropping Center) de la facult d'agriculture de Chiang Ma qui a permis que toutes les recherches sur le terrain se droulent dans les meilleures conditions. Un grand merci toute l'quipe du MCC qui m'a aide lors des enqutes de terrain et de l'organisation du jeu de rle, en particulier Panomsak et Tanya pour la gentillesse et l'efficacit de leur aide. Merci galement aux tudiants qui m'ont accompagne sur le terrain en tant qu'interprtes et qui ont particip au jeu de rle: Anny, Hat, Karn, Nim et Git. Je tiens galement remercier tous les villageois de Mae Salaep pour la gentillesse inoubliable de leur accueil, leur patience au cours des enqutes et leur bonne humeur, et en particulier les douze joueurs qui, par leur implication, ont rendu cette exprience si intressante. Merci Kit de m'avoir guide dans son village tout en assurant la traduction Akha Tha. Merci aussi khoun Pom et khoun Mitila du Centre d'assistance publique intervenant au village de Mae Salaep pour avoir facilit toutes les phases de recherche sur le terrain. J'aimerais galement remercier les membres du rseau Asia IT &C pour la sympathie de leur accueil, en particulier Tayan pour son soutien et ces discussions si intressantes, Warong, Kobchai, et tous les autres. Merci aussi l'quipe GREEN du Cirad, en particulier Christophe Lepage qui m'a accueillie en juillet Montpellier et qui m'a aide dans la phase d'exploration du modle. Je souhaite aussi remercier toute l'quipe enseignante et non-enseignante du DEA de "Gographie et pratique du dveloppement" de Nanterre. Merci la famille Unter pour son support moral et informatique! Merci enfin Pierre, pour ses photos, entre autres

  • 2

    Sommaire

    Introduction _______________________________________________________________ 4 Premire partie. Les hautes terres du Nord de la Thalande vues comme un systme complexe 1 Les hautes terres la croise denjeux environnementaux et humains ____________ 6

    1.1 Des enjeux environnementaux_______________________________________________ 6 1.2 Des enjeux humains ______________________________________________________ 12 1.3 Bilan : la gestion des ressources naturelles, un problme clef et complexe____________ 14

    2 Un systme relativement peu complexe jusquaux annes 80 ___________________ 15 2.1 Prdominance des dynamiques agro-cologiques _______________________________ 15 2.2 Cohabitation non conflictuelle entre plaines et hautes terres_______________________ 16 2.3 Une gestion des ressources communautaire hors du contrle de lEtat _______________ 17

    3 Un nombre croissant de dynamiques en interaction et une monte des incertitudes _ 18 3.1 Impacts de la croissance dmographique et des migrations________________________ 18 3.2 Fin de lautosubsistance et dpendance accrue vis--vis des dynamiques marchandes __ 20 3.3 Politiques environnementales et inscurit foncire _____________________________ 24 3.4 Une viabilit cologique incertaine __________________________________________ 27

    4 Diversification et multiplication des parties prenantes en interaction pour la gestion des ressources communes ___________________________________________________ 29

    4.1 Des acteurs de plus en plus nombreux et varis_________________________________ 29 4.2 Conflits et parties prenantes en interaction ____________________________________ 31 4.3 Dcentralisation et ncessit dintgrer diffrents niveaux dorganisation ____________ 34

    Deuxime partie. La dgradation des terres dans un village Akha de la province de Chiang Ra 1 Paradigmes scientifiques et pratiques pour la conservation des sols et de leau_____ 36

    1.1 Le rgne du transfert de technologie: pense linaire, descendante et cartsienne durant les dcennies 70 et 80______________________________________________________________ 36 1.2 Les approches systmiques et la prise en compte du contexte local _________________ 38 1.3 Les approches participatives et la suppose prise en compte de lacteur local _________ 39

    2 Les problmes drosion Mae Salaep, village Akha de la province de Chiang Ra _ 40 2.1 Prsentation de la situation agraire locale _____________________________________ 40 2.2 La complexit de lrosion des sols Mae Salaep_______________________________ 52

  • 3

    Troisime partie. Comment comprendre et grer la complexit des situations agraires dans les hautes terres de Thalande? 1 Les fondements thoriques dune gestion adaptative et collective des systmes complexes ________________________________________________________________ 61

    1.1 Une connaissance non simplifiante pour une action non mutilante (Morin, 1977) __ 61 1.2 Une gestion adaptative de systmes instables et volutifs_________________________ 62 1.3 Une gestion collective de systmes complexes dinteractions sociales _______________ 62

    2 Systmes multi-agents et jeux de rles : des outils combins pour apprhender des systmes complexes_________________________________________________________ 64

    2.1 Les systmes multi-agents _________________________________________________ 65 2.2 Jeux de rles et modlisation participative ____________________________________ 67

    3 La modlisation daccompagnement : une dmarche implique dans la ralit des systmes complexes_________________________________________________________ 68 Quatrime partie. Une exprience de modlisation daccompagnement pour la gestion collective dun bassin versant 1 Une exprience de modlisation daccompagnement en cours __________________ 71

    1.1 Enjeux de lexprience Mae Salaep __________________________________________ 71 1.2 Un premier modle dintgration des connaissances_____________________________ 71 1.3 Un jeu de rles et un modle associs ________________________________________ 73

    2 Poursuite de lexprience : analyse des dynamiques socio-conomiques en lien avec lrosion _________________________________________________________________ 75

    2.1 Les objectifs spcifiques de la poursuite de cette exprience ______________________ 75 2.2 Un modle pour approfondir un systme complexe dinteractions __________________ 78 2.3 Un jeu de rles pour un partage des points de vue sur ce systme complexe __________ 98 2.4 Retour au laboratoire : quelques simulations__________________________________ 109 2.5 Perspectives directes de prolongation de lexprience___________________________ 115

    Conclusion et perspectives __________________________________________________ 116

    Bibliographie ____________________________________________________________ 120

    Annexes_________________________________________________________________ 128

  • 4

    Introduction En ce dbut de saison sche 2004, une centaine de paysans Karens, lune des neuf minorits ethniques peuplant les hautes terres du Nord de la Thalande, entamaient une grve de la faim, et attendaient la venue de leur messie (Bangkok Post1, 25 mars 2004). Vivant dans des forts rcemment dclares rserves naturelles et gres par lEtat, ils exprimaient ainsi leur dsarroi de ne plus avoir accs ces ressources quils graient et qui leur permettaient de vivre depuis plusieurs gnrations. Quil sagisse de la fort, des terres ou de leau, dans les montagnes septentrionales de lancien Royaume du Siam, les conflits sur les ressources naturelles font partie du quotidien (Rutherford, 2003). Pour ces communauts de montagnards longtemps considres comme inaptes une gestion efficace de lenvironnement, lenjeu des politiques de dcentralisation des ressources naturelles est double, dune part un renforcement de leurs responsabilits et dautre part une meilleure prise en charge des problmes de dgradation des ressources. Il reste cependant du chemin parcourir et des outils mettre en place pour que cette gestion locale des ressources soit effective et efficace. Les situations agraires quil revient ces acteurs locaux de grer sont en effet complexes. Nous nous en tiendrons dans cette introduction une acceptation commune de la complexit daprs laquelle serait complexe une situation qui se compose dlments diffrents combins dune manire qui nest pas immdiatement saisissable (Petit Larousse). Pour saisir ces systmes complexes, une premire solution est den analyser les lments sparment, mthode cartsienne qui domine la pense scientifique depuis plusieurs sicles. Si elle a fait ses preuves dans dinnombrables situations, il en apparat aujourdhui dautres o elle atteint ses limites, notamment la gestion des ressources naturelles dans le cadre dun dveloppement durable, cologiquement viable et socialement quitable. Nous choisissons donc de dnouer la complexit plutt que de la dcouper. Mais do provient cette complexit? En quoi les situations agraires dans les hautes terres sont-elles de plus en plus complexes? Pourquoi enfin est-ce important dapprhender cette complexit, les facettes et dynamiques multiples dun problme et la diversit des points de vue qui lui sont associs? Ces questions sont lobjet des deux premires parties de ce mmoire, dans le contexte de la gestion des ressources naturelles dans les hautes terres, puis dans le cas particulier des problmes de dgradation des sols dans un village Akha de la province de Chiang Ra. Nous nous demanderons ensuite dans une troisime partie comment apprhender cette complexit, en thorie et en pratique, et par quel moyen permettre aux acteurs locaux de prendre en charge la gestion de ces systmes complexes et hautement incertains. Depuis une dizaine dannes, une dmarche particulire, la modlisation daccompagnement , qui utilise des outils de modlisation (systmes multi-agents) de faon participative en les combinant avec des jeux de rles, a t dveloppe par des chercheurs travaillant dans le cadre dune gestion intgre des ressources naturelles et renouvelables (Bousquet, 1999). Une exprience de ce type a t mise place Mae Salaep, ce village Akha voqu plus haut, sur le thme particulier des problmes de dgradation des sols. Intresse par cette dmarche, jai pu lexprimenter en poursuivant les recherches en cours dans ce village. A ce stade de lexprience, les processus cologiques et agronomiques de lrosion ayant t approfondis, les villageois avaient propos den aborder les dynamiques socio-conomiques, proposition que jai suivie et qui est lobjet de la quatrime et dernire partie de ce mmoire.

    1 Journal thalandais publi en langue anglaise.

  • 5

    En quoi cette dmarche de modlisation daccompagnement nous permet-elle dapprhender la complexit des problmes de dgradation des sols avec les acteurs dun bassin versant ? Dans le cadre de la dcentralisation, pourrait-elle fournir un support dchange et daide la coordination efficace pour les multiples acteurs impliqus dans la gestion de ressources communes dans les hautes terres du Nord de la Thalande ?

  • 6

    Premire partie Les hautes terres du Nord de la Thalande

    vues comme un systme complexe Ladjectif complexe est un terme polysmique aux contours mal dfinis. Dans le langage commun, une situation complexe est une situation diffuse et difficilement comprhensible, un problme complexe un problme dont la rsolution est ardue. Nous allons, tout au long de ce mmoire, parler de la complexit. Mais quentend-on par complexit ? En quoi les situations agraires dans les hautes terres sont-elle complexes ? Do provient cette complexit croissante ? Telles sont les questions auxquelles nous rpondrons dans cette premire partie.

    1 Les hautes terres la croise denjeux environnementaux et humains

    Nous commencerons par dresser un tableau des paysages physiques et humains des hautes terres du Nord de la Thalande afin den dgager les principaux enjeux de dveloppement. Nous allons notamment mettre en vidence le problme clef de la gestion des ressources naturelles, problme situ la croise denjeux environnementaux et humains.

    1.1 Des enjeux environnementaux

    1.1.1 Un milieu stratgique Les hautes terres du Nord de la Thalande font partie dun vaste ensemble de moyennes montagnes qui prolongent la chane de lHimalaya et couvrent une partie du sud de la Chine, de la Birmanie, du Laos, du Vietnam, ainsi que du nord et de louest de la Thalande. Il sagit du domaine montagnard dAsie du Sud-est continentale (MASEC)2, un ensemble qui prsente une relle unit gophysique et humaine. Aprs des dcennies de guerre froide et de division gopolitique, les institutions internationales de recherche et de dveloppement tentent aujourdhui de considrer lunit de cet ensemble (Thomas, 2003; Bruneau, 2002).

    2 Montane Mainland Southeast Asia pour les anglo-saxons (Thomas, 2003), ou ventail montagnard nord-indochinois pour les francophones (Bruneau, 2002)

  • 7

    Carte 1 : le relief du domaine montagnard dAsie du sud-est continentale.

    Thalande

    Laos

    Chine

    VietnamBirmanie

    Relief dans le domaine montagnard dAsie du Sud-Est

  • 8

    Carte 2 : les grands bassins versants dAsie du Sud-Est continentale. (Source: WRI, ICRAF)

    Ces montagnes ont une importance la fois symbolique et stratgique (cologiquement et politiquement) car elles abritent les hauts de bassins versants qui dominent et alimentent les grands deltas autour des principales capitales dAsie du Sud-est (Carte 2). La partie thalandaise de cet ensemble occupe la...