REPERER LES SIGNES DE FRAGILITE CHEZ LA PERSONNE AGEE Docteur Anne-Sophie DREUMONT-GORENFLOS, Médecin Gériatre (réseau de santé gériatrique REPERAge) Soirée

Embed Size (px)

Text of REPERER LES SIGNES DE FRAGILITE CHEZ LA PERSONNE AGEE Docteur Anne-Sophie DREUMONT-GORENFLOS,...

  • Page 1
  • REPERER LES SIGNES DE FRAGILITE CHEZ LA PERSONNE AGEE Docteur Anne-Sophie DREUMONT-GORENFLOS, Mdecin Griatre (rseau de sant griatrique REPERAge) Soire thmatique du 25 mars 2010 intitule le sujet g fragile : comprendre, reprer, agir
  • Page 2
  • LE CONCEPT DE FRAGILITE
  • Page 3
  • Les diffrents types de vieillissement Le vieillissement russi : 65 70 % des sujets gs en pleine forme (idem population adulte) La fragilit : 15 25 % - risque de dcompensations amenant au handicap La grande dpendance : 5 % (dments : 50 %) / cot conomique
  • Page 4
  • Les diffrentes trajectoires du vieillissement
  • Page 5
  • Le concept de fragilit PATIENTE APATIENTE B Caractristiques Femme de 78 ans HTA trait Autonome domicile Femme de 78 ans HTA trait Autonome domicile Motif Pneumopathie Evolution Rcupration rapide, retour domicile sans aide Syndrome confusionnel Chute dans le service Fracture Maison de convalescence Retour domicile avec aide mnagre
  • Page 6
  • 3 termes +/- interchangeables Fragilit (sujet g griatrique cible, de grande vulnrabilit, notion dinstabilit) Polypathologies et comorbidits (agrgation de maladies) Dpendance et perte dautonomie (plutt handicap, incapacit stable dans le temps) Coexistence des concepts de FRAGILITE et dINCAPACITE mais concepts bien distincts. Vieillissement # Maladie # Dpendance
  • Page 7
  • FRAGILITE OU VULNERABILITE ? DEFINITIONS
  • Page 8
  • Il en existe au moins 20 Etat instable, de forte vulnrabilit aux vnements ncessitant une adaptabilit (mcanismes de compensation) aux stress physiques, psychiques, sociaux, environnementaux Rsultant dune rduction des rserves adaptatives de multiples systmes biologiques et physiologiques sous laction conjugue de lge, des maladies, du contexte de vie Entranant un risque lev de dpendance, dhospitalisations, dentre en institution, de mortalit
  • Page 9
  • Risque de dsquilibre entre des lments somatiques, psychiques et sociaux provoqus par une agression mme minime En pratique, elle se manifeste et svalue par lapparition de troubles cognitifs, comportementaux et sensoriels, de polypathologies, de polymdications et par laccroissement de besoins daide dans la vie quotidienne Elle peut tre latente ou patente Stade prclinique stades cliniques +- volus
  • Page 10
  • 1 : analyse des performances dun organe chez un sujet g, sous leffet du vieillissement 2 : analyse des pathologies de lorgane 3 : analyse des affections intercurrentes Le diagramme de BOUCHON (1984)
  • Page 11
  • LE CONCEPT DE FRAGILITE Symptmes Perte de poids, faiblesse, fatigue, anorexie, baisse des prises alimentaires, inactivit Signes Sarcopnie, ostopnie, troubles de lquilibre et de la marche, dconditionnement, dnutrition, marche lente Risques Baisse de la capacit rpondre un stress Chutes, fractures Blessures Pathologies aiges Hospitalisations Incapacits fonctionnelles Dpendance Institutionnalisation Dcs Inflammatoire Endocrinienne Nutritionnelle Dclin des fonctions physiologiques et des rserves Syndrome clinique de fragilit Consquences de la fragilit Modifications sous-jacentes
  • Page 12
  • LA FRAGILITE : CAUSES
  • Page 13
  • Gntiques (diminution des capacits de rparation de lADN entranant anomalies de synthse protique Maladies (dmence, depression, diabte, Parkinson, insuffisance rnale chronique) Mdicaments Mode de vie/environnement (sdentarit, tabagisme, malnutrition) Contexte socio-conomique DES CAUSES MULTIFACTORIELLES
  • Page 14
  • mmm
  • Page 15
  • LES CRITERES DE FRAGILITE
  • Page 16
  • Rserves fonctionnelles : - 30 % Fragilit = syndrome clinique 4 domaines majeurs : Neuro-musculaire Cognitif Nutritionnel Sensoriel Critres cliniques : aucun consensus (sup 30) STADES CLINIQUES
  • Page 17
  • 5 CRITERES : Perte de poids involontaire au cours de la dernire anne Vitesse de marche lente Faible endurance Faiblesse/fatigue Activits physiques rduites 3 ETATS FACILEMENT REPERABLES Non fragile (pas de critres) Pr-fragile ou intermdiaire (1 2 critres) Fragile (3 critres et plus) 5 CRITERES CLASSANT EN 3 ETATS (critres de fried 2001)
  • Page 18
  • NEURO-MUSCULAIRE (mobilit, quilibre) NUTRITIONNEL : perte de poids (dans lanne), baisse de lapptit COGNITIF SENSORIEL CRITERES DE STRAWBRIDGE - 2003
  • Page 19
  • Lassociation : amaigrissement (5% de perte de poids) incapacit de se lever dune chaise seul et sans lutilisation des mains, la rponse positive la question vous sentez- vous vide dnergie ? (GDS) est un outil de reprage de fragilit valid. Prdiction survenue chute, fracture, dpendance (Ensrud KE, Arch Intern 2008) AU TOTAL
  • Page 20
  • cortisol Protines de linflammation (IL6-CRP) Facteurs de coagulation (facteur VII D dimres) DHEA, IGF1 (Insulin growth facteur) Hmoglobine 25 OH D3 STADES PRE-CLINIQUES : BIOMARQUEURS ?
  • Page 21
  • A domicile PREVALENCE DE LA FRAGILITE (Am J Med 2007) 65 ans80 ans90 ans et plus 3 7 %20 %32 %
  • Page 22
  • Exemple de CYCLE DE LA FRAGILITE
  • Page 23
  • Mauvaise denture Got Dmence/dpression Hospitalisation/stress Dnutrition Perte de poids Maladie chronique apptit Sarcopnie Mobilit Dpense nergtique Chute Maladie aige
  • Page 24
  • LES CONSEQUENCES DU SYNDROME DE FRAGILITE
  • Page 25
  • Mortalit ( 3 ans) : x 1,71 Hospitalisations : x 2 Perte dautonomie : x 3 Fractures de hanche : x 1,57 Syndromes griatriques : Chutes/syndrome post-chute Syndrome confusionnel Syndrome dimmobilisation Syndrome de glissement
  • Page 26
  • DEPISTER POUR PREVENIR
  • Page 27
  • La fragilit est EVITABLE et REVERSIBLE.
  • Page 28
  • Traitement des pathologies aiges Activit physique Nutrition quilibre (proteines, calcium) Diagnostic et traitement de la dpression Prvention I et II des maladies cardio- vasculaires Diagnostic et traitement des troubles sensoriels Vaccinations Lutte contre la polymdication et automdication Lutte contre lisolement LA PREVENTION PRIMAIRE
  • Page 29
  • Dpistage de la fragilit Evaluation grontologique standardise (EGS) multidimensionnelle PRISE EN CHARGE STABILISATIONRETOUR A UN VIEILLISSEMENT REUSSI LA PREVENTION SECONDAIRE
  • Page 30
  • Bonne filire de soins Prise en charge mdicale rapide et adapte GLOBALE mdicaments Raffrentation neuro-sensorielle Rducation / reconditionnement leffort Plan de soins mdico-social adapt / suivi LA PREVENTION TERTIAIRE DES DECOMPENSATIONS EN SITUATIONS AIGUES
  • Page 31
  • CE QUIL EST IMPORTANT DE RETENIR
  • Page 32
  • La fragilit : est un tat de vulnrabilit un stress secondaire de multiples dficiences de systmes qui conduisent une diminution des rserves physiologiques est diffrente de lge, des co-morbidits est un tat de pr-dpendance prdit de nombreuses complications est un tat dynamique est rversible est traitable permet de caractriser une population cible pour des interventions
  • Page 33
  • LAPPORT DES RESEAUX GERONTOLOGIQUES
  • Page 34
  • Le sujet g : un individu multiple thymie douleur vieillissement nutrition autonomie mdicaments chute Environnement social et familial cognition comorbidits sens continence
  • Page 35
  • Diagnostic de pathologies griatriques Dpistage des signes de fragilit Prvention des risques lis au vieillissement Traitement et correction des dficits par le biais de lvaluation griatrique standardise directement sur le lieu de vie de la personne ge, avec production dun plan personnalis de sant (avec un volet soin et un volet accompagnement)
  • Page 36
  • Effet bnfique sur la mortalit Lautonomie Lhospitalisation Les rhospitalisations Efficacit dmontre thrapeutiques adaptes et stratgies prventives efficaces pour maintenir un tat de sant et une autonomie optimale LEVALUATION GERIATRIQUE STANDARDISEE
  • Page 37
  • Pour apporter un bnfice au patient, lEGS doit tre associe la prise en charge des problmes quelle permet didentifier. LEVALUATION GERIATRIQUE STANDARDISEE
  • Page 38
  • Merci de votre attention ! * pour nous joindre : 03 27 14 00 98