Traitement par radiofrequence des tumeurs renales : resultats preliminaires

  • Published on
    25-Dec-2016

  • View
    214

  • Download
    2

Embed Size (px)

Transcript

  • SCANNER DYNAMIQUE ET BILAN PRE-OPERATOIREDE LA CHIRURGIE PARATHYROIDIENNE MINI-INVASIVEB Laurens, M Toledano, MAuger, C Leroy, G Sergento ErnstLille - France

    11 h 40 Dure: 7 minutes

    Imagerie urinaire

    Sance organe par la SIGU

    HYPERPARATHYROIDIE PRIMAIRE: APPORT DEL'ECHOGRAPHIE ET DE LA SCINT! MIBI AU REPERAGEPREOPERATOIRE DES GLANDES PARATHYROIDESM Tassart 0 Bah, SPerie, M Lefevre, D Facon, M GibeaultJ Lacau St Guily, C MarsaultParis - France

    Objectifs: Evaluer les performances du scanner dynamique dans lalocalisation des adnomes parathyrodien et son intrt dans le bilande faisabilit d'un abord mini-invasif pour la chirurgie d'une hyper-parathyrodie.Matriels et mthodes: L'tude porte sur 37 patients dont 18 ontt oprs. L'examen est ralis sur un scanner Phillips Brilliance40 barrettes avec une phase sans injection et 3 phases aprs injection.Les patients ont bnfici d'une chographie et d'une scintigraphie,les rsultats sont confronts aux constatations opratoires anatomo-pathologiques.Rsultats: Le scanner a donn 17 rsultats positifs chez les18 patients oprs, 22 glandes pathologiques sur 24 ont t correcte-ment localises. La sensibilit par patient est de 94 % pour la TDMcontre 61 % en chographie et 88 % en scintigraphie. Une gurisona t constate lors des 13 voies d'abord mini-invasives effectuessur la base d'un adnome unique confirm dans tous les cas en scan-ner. Seul le scanner a dtect les 3 cas maladies multi-glandulaires.Conclusion: Le scanner dynamique des parathyrodes peut tre pro-pos pour localiser les adnomes parathyrodiens afin de dterminerla faisabilit d'une voie mini-invasive.

    Mots cls: Parathyrodes, technique d'exploration - Scanogra-phie, technique d'exploration

    Objectifs: Apprcier la valeur de la scinti MIEl et de l'chographiedans le bilan pr-opratoire des hyperparathyrodies primaires.Matriels et mthodes: Quarante huit patients oprs entre 1998 et2007 d'hyperparathyrodie (hyperPTH) primaire explors en cho(bilan cervico-mdiastinal) et scinti MIEl en individualisant les ano-malies parathyrodiennes suprieures, infrieures, cervicales etmdiastinales. Le rsultat est jug sur la normalisation (calcmie etPTH) corrle aux donnes opratoires: 2 patients avec hyperPTHpersistante ayant ncessit une rintervention.Rsultats: Trente neuf abords unilatraux, Il bilatraux associs 6 loboisthmectomies ; 4 thyroidectomies et 3 cytoponctions thyro-dennes bnignes) ; 44 adnomes uniques (infrieur: 27 ; suprieur :13; cervical: 4) dont 3 extension cervicale et 1 gant extensioncervico-mdiastinale; 2 adnomes doubles et 2 hyperplasies des4 glandes. Sensibilit de l'chographie (scinti MIEl) 85 % (91,67 %),spcificit de 97,93 % (97,1 %) ; l'association des 2 augmente la sen-sibilit, 94,92 %. L'chographie par la visualisation des structuresanatomiques reste indispensable pour une localisation prcise.Conclusion: L'chographie oriente par la scinti MIEl permet unreprage pr-opratoire fiable avec gain de temps pour une chirurgieunilatrale (ventuellement sous anesthsie locale) en cas de concor-dance des 2 mthodes sur le caractre unique de l'adnome.

    Mots cls: Parathyrodes, technique d'exploration - Mdecinenuclaire, technique d'exploration

    Dure: 7 minutes

    Dure: 7 minutes

    10 h 30

    TRAITEMENT PAR RADIOFREQUENCE DES TUMEURSRENALES: RESULTATS PRELIMINAIRESJM Correas, A Khairoune, A Mjean, SRichard, D Joly,o HlnonParis - France

    10 h 40

    Objectifs pdagogiquesPromouvoir l'utilisation optimale des diffrentes mthodesd'imagerie pour le diagnostic et le suivi des pathologies urinaires.Connatre la place des nouvelles mthodes d'exploration et deradiologie interventionnelie en pathologie urinaire.

    Objectifs: Evaluer l'efficacit et les complications du traitement parRadiofrquence (RF) des tumeurs rnales.Matriels et mthodes: Etude rtrospective de 19 patients(27 tumeurs, 5 patients avec mtastases pr-existantes) traits par RFpercutane (13 patients, 13 tumeurs, 15 procdures) ou per-opratoire(8 patients, 14 tumeurs, 8 procdures). Tous les traitements ont traliss avec une aiguille de LeVeen (lectrode dployable monito-rant l'impdance).Rsultats: Vingt quatre des 27 tumeurs (16/19 patients) taient tota-lement dvascularises la fin du traitement. Deux tumeurs rsiduel-les ont t totalement dvascularises par une seconde procdure. Aucours du suivi (30,4 21,9 mois), deux tumeurs qui avaient t tota-

    TRAITEMENT PAR RADIOFREQUENCE DES TUMEURSDU REIN: ATTENTION A LA VOIE EXCRETRICEo Rouvire, A Gelet L Badet FJ Murat JM Marchal,M Colombe!, X Martin, D LyonnetLyon - France

    Modrateurs: Marie-France Bellin, Philippe Otal

    Objectifs: Evaluer l'efficacit du traitement par radiofrquence destumeurs rnales.Matriels et mthodes: Soixante huit tumeurs rnales ont t trai-tes par radiofrquence chez 59 patients depuis 2004, l'aide de sys-tmes monopolaires ou multipolaire. Le diamtre moyen des lsionstait de 26 mm. Le placement de l'lectrode tait ralis sous cho-graphie et contrl sous TDM. L'efficacit tait value par TDM etchographie de contraste (EC) JI, TDM-IRM-EC 6-8 semaines,puis par un examen (TDM ou IRM ou EC) 6 mois, 1 an puis tousles ans. Six patients prsentaient une insuffisance rnale volue.Rsultats: L'ablation tait complte ds la premire sance pour 59/68 des tumeurs (87 %). Parmi les checs, 4 tumeurs taient dtruitesaprs la seconde sance (93 %) et 2 autres ncessitaient une 3' sance.Les complications taient: une perforation duodnale (RFA sousclioscopie) traite par aspiration, une fistule calicielle minime nontraite, une stnose urtrale (mtastase rtropritonale), des trou-bles sensitifs et moteurs transitoires de la paroi abdominale antrieurehomolatrale au site de ponction, lorsque celui-ci tait paravertbral(25 patients). L'augmentation de la cratininmie ne dpassait jamais25 micromolll aprs la procdure.Conclusion: Le traitement par radiofrquence des tumeurs rnalesest une alternative la chirurgie, efficace et bien tolre.

    Mots cls: Rein, radiologie interventionnelle - Rein, tumeur mali-gne

    Responsable: Marie-France Bellin

    Dure: 7 minutes11 h 50

    1447