Zoom sur : le centre Cochrane français

  • Published on
    30-Dec-2016

  • View
    212

  • Download
    0

Embed Size (px)

Transcript

  • La Revue Sage-Femme (2013) 12, 226229

    Disponible en ligne sur

    ScienceDirectwww.sciencedirect.com

    ZOOM SUR UN SITE INTERNET

    Zoom sur : le centre Cochrane francais

    Zoom o

    http://wAdresse

    1 Sage-fem

    1637-4088/$http://dx.dPeut-tre avez-vous dj lu cet article scientique qui met lhonneur le travail dessages-femmes : Midwife-led continuity models versus other models of care for childbea-ring women (Review). Sandall J, Soltani H, Gates S, Shennan A, Devane D ? Les auteurs ontruni en une revue Cochrane 13 tudes runissant plus de 16 000 femmes suivies par dessages-femmes, des mdecins ou plusieurs praticiens de sant en mme temps. Ces tudescomparaient les grossesses suivies par des sages-femmes celles suivies par des mdecinsou simultanment par plusieurs professionnels de sant. Les rsultats ont montr que lesfemmes suivies par les sages-femmes ont un risque de prmaturit signicativement dimi-nu de 23 % par rapport celles bnciant dun autre type de suivi, et mieux puisque leurrisque de perte de ftus avant 24 semaines damnorrhe diminue de 19 %. La mortalitglobale ftale et nonatale est rduite de 16 % (limite de la signicativit). Et avec lessages-femmes il y a moins de pridurales (17 %), moins dpisiotomies (16 %), moins deforceps (12 %). La dure de laccouchement est augmente en moyenne de 30 minutes.Le taux de csariennes par contre reste le mme, rsultat qui doit temprer la satisfactiondes professionnels.

    ww.cochrane.fr/.e-mail : christineisola@wanadoo.frme cadre, directrice.

    see front matter 2013 Elsevier Masson SAS. Tous droits rservs.oi.org/10.1016/j.sagf.2013.09.003n French Cochrane Center

    C. Blanchot-Isola1

    Centre PMI-CPEF, 11, boulevard de lEurope, 91000 Evry, France

    Disponible sur Internet le 23 octobre 2013

  • Zoom sur : le centre Cochrane francais 227

    Enn, last but least, le cot est moins lev avec lessages-femmes (2579 $ en moyenne par femme contre 3483 $pour un suivi par un mdecin). Malheureusement, cet articlenest pas encore traduit en francais, ce qui ne saurait tarderen raison de son succs, et son utilisation probable des nsdmonstratives autres que scientiques.

    Quest-ce quune revue Cochrane ?

    Elle porte le nom dArchie Cochrane (19091988), pi-dmiologiste britannique, qui a prconis la synthsedinformations dans les essais cliniques et a contribu audveloppement de lpidmiologie en tant que science.

    Cest une revue systmatique qui value des inter-ventions en sant, publie mensuellement en ligne dansla bibliothque Cochrane (The Cochrane Library). Celle-ci est ralise par des collaborateurs (La CollaborationCochrane) qui sont des professionnels de sant, des cher-cheurs et des patients. Depuis 1993, ceux-ci se sontregroups en une organisation internationale, indpen-dante but non lucratif, dont le but est dapporter desinformations actualises de haute qualit sur lefcacitdes interventions en sant. Elle regroupe ce jour plusde 28 000 collaborateurs dans 100 pays dans le monde.Son nancement provient de gouvernements, duniversits,dorganismes de bienfaisance et de dons personnels.

    Les objectifs de la Collaboration Cochrane sont de mettre disposition des informations ables et actualises sur leseffets des interventions dans le domaine des soins et de lasant, et dles dcideu

    Plus de dun accsde licenceprogramme

    Figure 1.

    fvrier 2013, toutes les revues systmatiques Cochranesont disponibles en libre accs 12 mois aprs leur publica-tion.

    Le centre Cochrane francais

    Lanne 2010 voit la cration, lhpital de lHtel-Dieu Paris, du Centre Cochrane Francais. Il fait partie des14 centres de la Collaboration Cochrane mondiaux.

    Son objectif est la promotion des travaux de laCollaboration Cochrane en France. Il est nanc par le minis-tre de la Sant, luniversit Paris-Descartes, lAssistancepubliquehpitaux de Paris (APHP) et lcole des Hautestudes en Sant Publique (EHESP). Il sest galement consti-tu en groupement dintrt scientique (GIS) en chargede la formation et de la recherche sur la mthodologie desrevues systmatiques avec, comme partenaires, lAPHP,lEHESP, lHaute Autorit de sant (HAS) et lInstitut natio-nal de la sant et de la Recherche mdicale (Inserm).Il est dirig depuis 2011 par Philippe Ravaud, chef deservice du Centre dpidmiologie clinique, Groupe hos-pitalier Cochin Htel-Dieu, professeur dpidmiologie luniversit Paris Descartes et chef de lunit de rechercheINSERM U738 quipe 2.

    ce jour, le centre dispose de 4161 rsums en francais(Fig. 1).

    Les missions du centre sont de : promouvoir et soutenir la participation des francophones

    dans la collaboration Cochrane ; ouvoir les activits et les valeurs de la collaboration

    raneur datie

    coes Caider les professionnels de sant, les patients etrs en sant dans leur prise de dcision.la moiti de la population mondiale dispose dj

    instantan au contenu Cochrane soit par le biaiss ou bien par un accs gratuit dans le cadre du

    pour les pays revenu faible ou moyen. Depuis

    Page daccueil.

    promCochactede p

    fairerevu en France, en tablissant des liens avec chaqueu systme de soins (professionnels, reprsentantsnts et autorits en sant) ;nnatre, amliorer laccs et lutilisation desochrane ;

  • 228 C. Blanchot-Isola

    dvelopper et coordonner la formation des auteurs et desutilisateurs des revues Cochrane en France et dans lespays francophones ;

    promouvoir la recherche mthodologique dans le champdes revues systmatiques ;

    promouvoir le concept de mdecine fonde sur despreuves.

    Une revue systmatique est la synthse de toutes lesrecherches menes pour rpondre une question mdi-cale prcise, concernant lefcacit et/ou la scurit duneintervention donne dans le domaine des soins et de lasant. Elle se base sur une dmarche scientique rigoureusede revue critique de la littrature scientique qui se drouleen plusieurs tapes : rechercher toutes les tudes (publies ou non) qui

    rpondent une mme question ; valuer la qualit mthodologique des tudes ; synthtiser les rsultats obtenus partir des tudes slec-

    tionnes ; raliser une analyse statistique globale (mta-analyse)

    portant si possible sur les rsultats quantis des diff-rentes tudes.

    Chaque revue suit une mthodologie stricte, prdnie partir dun protocole standardis. Ceci permet dtablir, sielle existe, une preuve concluante sur lefcacit et/ou lascurit dune intervention donne.

    Les revues Cochrane offrent les avantages suivants : un volume de production et un spectre de sujets plus

    importants (4000 revues et 2000 protocoles actuellementdisponibles) ;

    une mthodologie rigoureuse prdnie et explicite (pro-tocole accessible en ligne) ;

    une mise jour rgulire ; une indpendance vis--vis dintrts commerciaux ; un rsum en langage simpli comprhensible par le

    grand public.

    La mdecine fonde sur des preuves (evidence basedmedicine [EBM]) consiste intgrer dans toute dcision cli-nique les meilleures preuves scientiques, lexprienceet le jugement du clinicien, les prfrences du patient,dans le but de proposer une prise en charge personnalise chaque patient.

    Les preuves doivent sappuyer sur des rsultats valideset applicables la pratique mdicale courante, provenantdtudes cliniques systmatiques. Ces tudes sont les essaiscontrls randomiss et les mta-analyses, mais aussi lestudes transversales ou de suivi bien construites lorsquilsagit dvaluer un test diagnostique ou le pronostic dunemaladie, et sont classes selon leur niveau de preuve.

    Nous ne dtaillerons pas ici la mthodologie de lEBM nilutilisation de la Cochrane Library. Les actes du sminaireorganis par la bibliothque interuniversitaire de sant en2011 sur lIntroduction la recherche bibliographique dansla Cochrane Library permettent dj linternaute uneapproche sufsante, et sont disponibles en accs gratuit surle site ainsi quun tutoriel de formation lEBM destin auxinrmiers.

    Laccs aux rsums sur le site est gratuit. Ils sontclasss en 52 thmes dont une dizaine concerne directe-ment les sages-femmes. sage-femme , la recherchedonne 13 rsums (Fig. 2). Nous voyons l lintrt pour leprofessionnel de sabonner au bulletin mensuel du centreCochrane.

    Figure 2. 13 rsums pour sage-femme .

  • Zoom sur : le centre Cochrane francais 229

    Enn le centre Cochrane a annonc le lancement, le16 aot 2013, du site interactif Comment tester les trai-tements ? . Cest la version francophone de TeastingTreatments interactive , destin aux patients, aux profes-sionnels de sant et toute personne sintressant cesquestions. Il sagit de mieux comprendre limportance detester les traitements avec prudence, en reconnaissant lesrecherches ables et en comprenant ce qui est faire pourque les recherches soient plus pertinentes pour le profes-sionnel ou le patient. Sur ce site, la deuxime dition (2011)du livre Comment tester les traitements ? Une meilleurerecherche pour de meilleurs soins de sant , co-crit parImogen Evans, Hazel Thornton, Iain Chalmers et Paul Glas-ziou, est tlchargeable et en accs gratuit.

    Dans la prface, Ben Goldacre, mdecin psychiatre etcrivain scientique conclut ainsi :

    Tester les traitements apporte une vision humaine surdes questions du monde rel. La mdecine sintresseaux souffrances humaines et la mort, mais aussi auxfaiblesses humaines des dcideurs et des chercheurs, etcest ce qui est prsent ici, travers des histoires per-sonnelles et les doutes des chercheurs, leurs motivations,leurs proccupations et leurs changements davis. Il estrare que cet aspect de la science soit dvoil au publicet les auteurs passent librement darticles universitairessrieux aux cts plus cachs de la littrature mdicale,dcouvrant des trsors cachs dans les ls de discussion

    sous les articles, les commentaires, les autobiographieset les simples aparts. Cet ouvrage devrait tre prsentdans toutes les coles et toutes les salles dattente. Enattendant, il est dans vos mains. Bonne lecture .

    Cest dire que, comme pour la Collaboration Cochraneauxquels ils peuvent participer, cet ouvrage est aussi des-tination des tudiants et des patients.

    Alors, sans hsitation, visitez le site du centre Cochraneet abonnez-vous aux rsums. Faites le connatre aussi votre clientle : les informations sont donnes dans un lan-gage accessible tous dautant que la participation activedes patients et leurs proches est encourage, pour prendreen compte, dans les revues systmatiques, des points devue et des intrts complmentaires ceux des chercheursou des professionnels de sant. La prsence du patientnest pas celle du reprsentant alibi mais bien celle dunmembre part entire de la recherche.

    Enn, le centre Cochrane a dvelopp un partenariatavec les inrmiers et les kinsithrapeutes. quand lessages-femmes ?

    Site consult le 15/09/2013.

    Dclaration dintrts

    Lauteur dclare ne pas avoir de conits dintrts en rela-tion avec cet article.

    Zoom sur: le centre Cochrane franaisQuest-ce quune revue Cochrane?Le centre Cochrane franaisDclaration dintrts