bilan 2010

  • Published on
    05-Mar-2016

  • View
    212

  • Download
    0

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Investissements davenir Le Languedoc-Roussillon dans la course LE MOT DES PREFETS Plan de relance 700 M contre la crise Nous les remercions, eux qui se sont fortement mobiliss, ainsi que tous ceux qui nous accompagnent dans nos missions de service public : collectivits, entreprises, associations En 2010, les services de lEtat se sont recomposs pour mieux rendre service aux habitants du Languedoc-Roussillon et contribuer la reprise de lconomie.

Transcript

<ul><li><p>En 2010, les services de lEtat se sont recomposs pour mieux rendre service aux habitants du Languedoc-Roussillon et contribuer la reprise de lconomie.</p><p>Nous les remercions, eux qui se sont fortement mobiliss, ainsi que tous ceux qui nous accompagnent dans nos missions de service public : collectivits, entreprises, associations</p><p>LE MOT DES PREFETS</p><p>Plan de relance700 M contre la crise</p><p>Quand la crise internationale a frapp notre pays fin 2008, il fallait agir immdiatement et massivement, pour en limiter les effets et prparer le redressement de lconomie. 38,8 Milliards ont t dploys en France. En Languedoc-Roussillon, les 700 M du plan de relance ont soutenu :</p><p> 173900emplois 3400entreprises(prt,garantie,investissement). 30000logementssociauxetprivs 41500primeslacassedevhiculesanciens 730000foyersfragiles</p><p>lEtat en Languedoc-Roussillon</p><p>2010</p><p>Anne-Marie CHARVET, Prfet de lAudeHugues BOUSIGES, Prfet du Gard</p><p>Claude BALAND, Prfet de la rgion Languedoc-Roussillon, Prfet de lHrault Jean-Franois DELAGE, Prfet des Pyrnes-Orientales </p><p>Dominique LACROIX, Prfet de la Lozre </p><p>Bilan</p><p>Le cap fix par le Premier Ministre cest La discipline budgtaire dun ct, linvestissement pour la croissance de lautre . En 2010, les services dconcentrs de lEtat ont uvr pour la ralisation de ces deux objectifs complmentaires. Ils sorganisent mieux (8 directions rgionales au lieu de 20), mutualisent les fonctions de gestion, rduisent les cots de fonctionnement (-15%) et les dpenses de personnel (-1,85%), tout en maintenant la capacit daction sur les territoires. Le gain annuel est de lordre de 78 M.</p><p>Ils privilgient linvestissement au profit de lconomie rgionale, dabord grce au Plan de relance et dsormais grce aux Investissements davenir.</p><p>Dotationsauxcollectivits:4,5milliardsdeuros</p><p>Investissement,fonctionnement:4,5milliardsdeuros</p><p>Salairesetpensions:5milliardsdeuros</p><p>Investissements davenir Le Languedoc-Roussillon dans la course</p><p>Les 35 Milliards du Grand emprunt sont exclusivement ddis aux dpenses porteuses de croissance et demploi, dans cinq domaines prioritaires : enseignement suprieur et formation, recherche, filires industrielles et PME, dveloppement durable, conomie numrique. </p><p>Les crdits, qui gnreront 60 milliards dinvestissement public et priv, sont attribus aprs appels projet. </p><p>En Languedoc-Roussillon, des projets sont dj laurats : linternat dexcellence de Montpellier, un site pilote pour le trs haut dbit en Lozre. Dautres sont en lice, notamment ceux ports par les ples de comptitivit, les universits, les collectivits territoriales</p><p>Investissements, dotations aux collectivits, paie des agents publics et des retraits, crdits de fonctionnement des administrations, subventions en 2010, lEtat injecte 14 milliards *, dans lconomie locale. </p><p>69 000 fonctionnaires, dont 41 000 lEducation nationale, traduisent quotidiennement cette prsence au plus prs des territoires.</p><p>Nadine ChauvireDirectrice rgionale des finances publiques</p><p>Mieux sorganiser Investir plus</p><p>Ltat : 14 milliards </p><p>POuR La REgIOn </p><p>* Chiffres provisoires compte tenu des donnes disponibles la date de la publication</p></li><li><p>Ligne nouvelle nmes MontpellierPerpignan </p><p>Mobiliser le meilleur de lagronomique internationale pour lutter contre linscurit alimentaire et rduire la pauvret, cest la mission du GCRAI (Groupe consultatif pour la recherche agricole internationale). Jusqualors implant Washington et Rome, le consortium choisit en octobre de sinstaller Montpellier. </p><p>Cette candidature tait soutenue depuis le dbut par le prsident de la Rpublique, le gouvernement, le conseil rgional et Agropolis International.</p><p>A Bziers, la jonction des autoroutes A75 et A9 est inaugure le 5 juillet par le secrtaire dEtat aux transports. Ce dernier maillon de lambitieux projet autoroutier Clermont-Ferrand / Bziers a t entirement ralis et financ par lEtat (hormis le viaduc de Millau). </p><p>Le chantier avait dbut en 1975. Pour raliser les 334 km dautoroute sans page (hors viaduc), traversant trois rgions et six dpartements, lEtat aura investi plus de 3 milliards deuros. </p><p>RECHERCHE</p><p>GRANDE VITESSE</p><p>Les services de lEtat, Ple emploi, conseil rgional, conseils gnraux, missions locales, AFPA, AGEFIPH tous les membres du Service public de lemploi rgional se mobilisent collectivement pour lemploi.</p><p>Les efforts paient, notamment pour lalternance. En 2010, plus de 10 000 jeunes ont t embauchs par des entreprises en contrat dapprentissage et 4 000 en professionnalisation. Ils intgrent progressivement le monde du travail tout en poursuivant leur formation.</p><p>14 000 contrats dalternance</p><p>Cration du plemondial de leauEn mai, le gouvernement cre un ple de comptitivit vocation mondiale dans la rgion. Il dveloppera produits et services pour rpondre un enjeu majeur du XXIme sicle : lapprovisionnement en eau douce, sachant que dici 2025, la quantit disponible par habitant diminuera de 30 %.</p><p>Le ple eau fdre de grands groupes industriels, des PME et des laboratoires de recherche.</p><p>L a75 est acheve</p><p>Le 3 dcembre, lEtat et son oprateur RFF (16,6 M), le Conseil rgional (10,5 M), et les autres collectivits (6,1 M) signent le protocole qui finance les tudes de la ligne nouvelle Montpellier/Perpignan. </p><p>A lhorizon 2020, elle reliera grande vitesse lEspagne aux Pays-Bas.</p><p>Les partenaires travaillent sur le contournement Nmes-Montpellier, dont la mise en service est prvue en 2016. </p><p>Le 18 novembre, le prfet de rgion et le prsident du conseil rgional signent une convention pour doubler la production de logements sociaux. Pour sa part, lEtablissement public foncier dEtat dcide que les oprations de logements ralises sur les terrains quil acquiert comporteront 25% de logement social.</p><p>* Aides directes : 23 M (subventions aux bailleurs), aides indirectes 220 M (TVA rduite 5,5%, exonration de taxe foncire sur les proprits bties, exonration de contribu-tion sur les revenus locatifs, prts bonifis). Non comptabi-lises : aides la personne (APL et aide au logement)</p><p>POLE DE COMPETITIVITE</p><p>EMPLOI LOgEMEnT SOCIaL</p><p>243 M par an* </p><p>Le futur campus se dessinePLAN CAMPUS</p><p>AUTOROUTE</p><p>Montpellier : capitale mondiale de lagronomie</p><p>Christian PhilipRecteur de lacadmie </p><p>Chancelier des universits</p><p>En fvrier, la ministre de lenseignement suprieur et de la recherche conventionne avec le Ple de Recherche et dEnseignement Suprieur (PRES), les prsidents duniversit et le directeur de SupAgro. </p><p>Le schma damnagement immobilier et urbain du campus Montpellier Sud de France est dvoil en novembre.</p><p>Sur plus de 860 hectares, iI inscrira lUniversit au cur de la mtropole rgionale. Ralisations livrables en 2014 et 2015.</p><p>Au total, lEtat financera plus de 425 M, les 2/3 de lopration.</p></li><li><p>Vivre dans un environnent prserv, assurer une croissance durable, allger les besoins en nergie : avec les lus locaux, les associations, les entreprises et les salaris, lEtat rgionalise le Grenelle.</p><p>Le 26 novembre, le prfet de rgion, avec le prsident du conseil rgional, installe le comit de suivi, lieu dinformation et de concertation.</p><p>Exemples dactions : matrise de la consommation dnergie des logements, rduction des missions de CO2 des transporteurs routiers, dveloppement des-paces de biodiversit... </p><p>Le plan ville durable favorise lmergence dune nouvelle faon de construire et de faire voluer la ville. Il accompagne les projets exemplaires durbanisme des collectivits. </p><p>Deux EcoQuartiers sont labelliss, Frontignan (ZAC des Pielles) et Perpignan (quartier Pou de les Colobres).</p><p>Le projet EcoCit de Montpellier la mer est retenu par le Ministre du dveloppement durable. Il est port par la communaut dagglomration montpelliraine, les villes de Montpellier, Castelnau-le-Lez, Lattes et Prols. </p><p>Faire face aux risques littoraux</p><p>DEVELOPPEMEnT DuRaBLE </p><p>Des projets de ville durable </p><p>Le littoral rgional est constitu essentiellement de ctes sableuses basses et de lagunes, avec une richesse environnementale exceptionnelle. Cest aussi un lieu trs peupl. Les temptes de 1982, 1997, ou 2003 sont encore dans les mmoires. </p><p>En mai, le prfet informe les lus locaux des risques de submersion marine et drosion du trait de cte. Il travaille avec eux pour quils les intgrent dans leur urbanisme. En fin danne, lEtat liste la vingtaine de communes qui devront raliser ou rviser leur Plan de prvention des risques littoraux.</p><p>MERCI LEUROPE</p><p>25 000 projets financs en 3 ans</p><p>JEREMIE 100 M</p><p> pour les PME </p><p>Cest une premire en France et en Europe. Le 19 novembre le Fonds europen dinvestissement (FEI), lEtat et le conseil rgional crent JEREMIE.</p><p>Dot de 30M, le fonds financera les jeunes PME in-novantes, soutiendra la croissance des entreprises potentiel et garantira des prts bancaires.</p><p>JEREMIE prfigure les aides conomiques publiques de demain : moins de subventions mais plus de prt ou de participation, avec une logique de recyclage de largent investi.</p><p>3 ans dj que les programmes europens 2007-2013 sont mis en uvre en Languedoc-Rous-sillon. 350M de crdits europens, gnrant plus d1 milliard d dinvestissement, ont cofinanc plus de 25 000 projets, dans tous les domaines :</p><p>E xploitations agricoles 160 MInnovation 50,3 MEnvironnement 46,2 MEmploi - formation 42,4 MCohsion sociale 27,9 MCoopration et International 22 MAccessibilit du territoire 18,3 MQualit de vie des territoires 11,5 MPche - conchyliculture 2,5 MCatastrophes naturelles majeures 1,6 M</p><p>LEtat audite ses btiments pour amliorer leur efficacit nergtique, laccessibilit aux personnes handicapes, et le gros entretien.Administrations, prfectures, gendarmeries, rsidences tudiantes plusieurs dizaines de btiments par dpartement, 600 000 m au total, sont audits, Les rsultats permettront de prioriser les programmes de rhabilitation.</p><p>Soutenir toutes les filires</p><p>Face la crise agricole, lEtat soutient les filires viticoles, fruits et lgumes, lait et levage. Il mobilise en urgence 25 M pour allger les charges des exploitants. </p><p>Avec le conseil rgional, lEtat donne un redynamisme la filire bois. Il met disposition 1M pour favoriser lexploitation forestire dans les massifs sous-exploits et encourager la construction en bois et le bois-nergie. </p><p>AGRICULTURE</p><p>Des btiments publics plus conomes</p><p>Le grenelle de lenvironnement </p><p>en Languedoc-Roussillon</p></li><li><p> LARS Languedoc-Roussillon est cre le 1er avril.Ce nouvel tablissement public pilote lensemble de la politique de sant en rgion : prvention, ducation la sant, soins de ville ou en tablissement, veille et scurit sanitaire, tablissements et services pour personnes ges et handicapes </p><p>LARS rsulte de la fusion des services de lEtat (DRASS, DDASS, ARH, GRSP) et de lassurance maladie (URCAM, DRSM, CRAM pour partie). Elle sappuie sur prs de 400 agents, dont la moiti travaillent dans cinq dlgations territoriales.</p><p>Les 30 et 31 aot, trois incendies ravagent 3 000 hectares dans le dpartement. Aucune victime, mais 12 maisons brles. Ce sont les feux les plus importants recenss dans lHrault depuis 1973, et les plus graves de lt en Mditerrane.Grce des renforts nationaux, 1 000 sapeurs-pompiers, 150 gendarmes, 14 bombardiers deau agissent avec les forestiers sapeurs du conseil gnral, les maires, Autoroutes Sud de France, les comits communaux feux de fort, la Croix Rouge</p><p>Les lus locaux et les services de lEtat tirent les leons. Le risque de feu volue mesure de la dprise agricole et de lurbanisation. La course aux moyens nest pas la solution. Il faut prendre des mesures prventives : plan communal de sauvegarde, plan de prvention du risque feu de fort, rserves communales de scurit civile.</p><p>Tirer les leons des incendies dans lHrault</p><p>une fraudesurlorigine de nectarines </p><p>En septembre, les services de lEtat contrlent les circuits de commercialisation des fruits et lgumes frais. </p><p>Dans les Pyrnes-Orientales, ils constatent la falsification de lorigine de 103 tonnes de nec-tarines espagnoles, revendues sous tiquette franaise.</p><p>Constitutifs dinfractions, les faits sont sanctionns. Ils trompent les consommateurs et sont dloyaux vis--vis des autres oprateurs du secteur. Le montant de la fraude est estim 35 000 euros.</p><p>PROTECTION DES CONSOMMATEURS</p><p>En septembre, un des 13 internats dexcellence crs par le Ministre de lEducation nationale ouvre ses portes Montpellier. Sur le site de lEMSAM, il accueille 88 lves. 650 le seront terme.</p><p>Les places sont rserves des jeunes issus de familles modestes, motivs par les tudes, mais ne bnficiant pas de conditions de vie favorables pour les suivre. </p><p>Les lves bnficient dune pdagogie innovante, dun accompagnement personnalis et dactivits ducatives annexes : disciplines sportives, artistiques, linguistiques, scientifiques ou axes sur le dveloppement durable.</p><p>EDUCATION</p><p>La grande Motte, Patrimoine du XXme sicle</p><p>CULTURE ET PATRIMOINE</p><p>Dune grande homognit architec-turale, la Grande Motte a t cre ex-nihilo et ralise par larchitecte Jean Balladur. Elle fait partie du plan damnagement du littoral Languedoc-Roussillon lanc dans les annes 60.</p><p>Le 19 janvier 2010 la ville reoit le label Patrimoine du XXme sicle du Ministre de la culture et de la communication. Cette reconnaissance incite la station prserver le projet initial.</p><p>Elle permet galement aux habitants et aux visiteurs de porter un nouveau regard, patrimonial , sur un urbanisme et une architecture longtemps dcris.</p><p>SANTE</p><p>Cration de lagence rgionale de sant (aRS)</p><p>65 M pour un internat dexcellence</p><p>Imprim sur du papier PEFC, issu de forts gres durablement.</p><p> Prfecture de rgion Languedoc-Roussillon 34 Place des Martyrs de la Rsistance -34000 Montpellier Tl. : 04 67 61 61 61</p><p>Directeur de publication : Jean-Christophe BOURSIN, Secrtaire Gnral pour les Affaires Rgionales </p><p>Rdactrice en chef : Sandrine DEMOULIN, Directrice de la communication</p><p>Crdits photo :</p><p>Prfectures 11-30-34-48-66 - DRAAF - DIRECCTE - DRAC - DREAL - DRSCS - ARS - DRFIP - Acadmie de Montpellier - Montpellier Agglomration - ADEME LR - CG 30 - Ville de Montpellier - Mission littoral - DDTM 34 - Camping La Mare aux fes - Ville de Lunel - Ministre du Travail - CDT 48 - RFF - PRES UMSF - Ministre de la Sant - </p><p>ENSAM - DDPP 66 - SDIS 11 - SDIS 34</p><p>PROTECTION DES POPULATIONS</p><p>Docteur Martine Aoustin Directeur de lAgence rgionale </p><p>de sant</p><p>Nous crire : communication@languedoc-roussillon.pref.gouv.fr</p></li></ul>