Eogn info n°53 juillet 2009

  • View
    220

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of Eogn info n°53 juillet 2009

  • N53Juillet 2009

    dito

    - p. 2-

    3

    Vie de

    s grou

    pement

    s - p. 4

    9

    - Cam

    p PJ d

    e la do

    minant

    e PJ

    - Missi

    on d

    tudes

    - Unit

    pdag

    ogique

    - La 6

    0e quitt

    e lEO

    GN

    Vie de

    lcol

    e - p. 1

    0 19

    - CRG

    N - St

    agiaire

    s OE a

    u pays

    du se

    l

    - Cord

    e de

    lespoi

    r

    - Journ

    e de

    cohsio

    n - SF

    ATEM

    RH

    - Dipl

    me de

    qualif

    ication

    supr

    ieure

    - Cerc

    le mixte

    - Cour

    se cro

    isire

    de lE

    DHEC

    - PMI

    - Scu

    rit ro

    utire

    - S. L

    OG - D

    fi spo

    rtif.

    - SIC

    - C.M.

    P.

    eogn info 06-2009 n 52.qxp 24/06/2009 11:41 Page 1

  • AQUELQUES semaines de vous voir, officiers lves de la promotion Capitaine Marchiani , rejoindre votre premire affectation enunits de terrain, mon ditorial de juin s'adresse vous.Mon propos ne sera pas de dresser votre intention une liste exhaustive

    de qualits inhrentes au chef, cultiver tout au long de la carrire.

    Permettez moi simplement, comme je l'avais dj fait l'an pass l'gard devos ains de la promotion gnral Fauconnet de vous citer le proverbearabe qu'un vieux soldat de la Coloniale soumettait, il y a plus de trente ans,au jeune lieutenant que j'tais mon arrive en unit. Dans l'adversit, ilvaut mieux, me confiait-il, cent moutons mens par un lion que cent lions mens par un mouton . Soyezdonc messieurs les officiers de la promotion Capitaine Marchiani , des chefs. Des chefs toujours prts montrer l'exemple et le chemin aux subordonns, aimanter leurs nergies, ressaisir les rnes sittque les circonstances vous les arrachent.

    Mais ne soyez surtout pas de ces belles mcaniques froides, insaisissables et lointaines. Cultivez ce quivivifie et donne une chaleur humaine de froides vertus. Parlez une langue comprhensible de tous : noncelle qui va de la bouche l'oreille, du cerveau au cerveau, mais celle qui part du cur et qui y arrive.Ce langage est celui du sens de la camaraderie vis vis de l'gal, du sens de la disponibilit et de l'adh-sion vis--vis du subordonn, du dsintressement et de la force de ses convictions vis--vis du suprieur. Ne jamais tricher mais jouer cur est une maxime que vous devez faire vtre.

    Tout chef, disait Andr Maurois, est un pilote. De grands courants emportent le navire qu'il gou-verne. Il sait commander s'il est capable de se servir de ces courants, d'utiliser les forces voire lesfaiblesses de son quipage pour mener bon port ses passagers . A vous ds aot de lever l'ancre aprsvotre escale de formation l'EOGN. Je vous souhaite tous bon vent.

    Je sais pouvoir compter sur votre engagement au service de notre institution et de nos concitoyens encette anne de rattachement au MIOMCT. Il vous appartient maintenant de donner le meilleur de vous-mme et de faire vos preuves dans les responsabilits que vous allez assumer au quotidien. Ellesexigeront de vous exemplarit, disponibilit, discipline, comptence, force de caractre, capacit d'couteet d'adaptation. Soyez fiers des efforts qui vous ont conduit vous former au sein de cette cole. J'aiconfiance dans la formation qui vous a t dlivre l'EOGN et donc dans les chefs que vous serez trsbientt.

    suivre...

    ditoFeuille de route aux chefs de demain

    2

    eogn info 06-2009 n 52.qxp 24/06/2009 11:41 Page 2

  • 33

    GGnnrraall ddee ddiivviissiioonn JJooll DDEELLPPOONNTT

    Soyez forts et opinitres dans l'adversit et devant les difficults que vous ne manquerez pas de rencontrer dans votre parcours professionnel. Cultivez la modestie ainsi que le sens du collectif et de l'humain dans l'exercice de vos futurs commandements et continuez vous former afin d'tre la fois des hommes d'action et de rflexion pour le plus grand profit de la gendarmerie.

    Soyez toujours fiers de votre tat de militaire de la gendarmerie et restez fidles aux valeurs militairesqui s'y rattachent. C'est sur elles que vous devrez vous appuyer demain dans l'exercice de vos fonctions ;loin d'tre incompatibles avec les missions de scurit intrieure, elles constituent une garantie la foisd'efficacit et d'thique ; il vous faudra donc la fois les faire vivre et les transmettre vos subordonns.Votre identit passe galement par l'appropriation d'un cur de mtier : la gestion territoriale de la scu-rit. Que vous soyez appels servir en gendarmerie mobile ou en gendarmerie dpartementale, que vousayez choisi l'une ou l'autre des quatre dominantes de carrire qui vous ont t proposes, ou encore quevous apparteniez au corps de soutien technique et administratif, n'oubliez jamais que le territoire est lecadre de votre action. Prservez ainsi ce qui fait l'identit ou la spcificit mme de notre institution.

    Tout en restant toujours modestes et exigeants envers vous-mme, tracez votre sillon de vie et ne passez pas tout votre temps disserter, avec une lacrymale l'il, sur le sillage de votre existence. Rappelez vous en toute circonstance que dans la vie tout est important mais rien n'est grave sauf les problmes de sant. Votre feuille de route est simple : risquez, foncez, faites vous plaisir, commandez cur . En un mot : rayonnez.

    eogn info 06-2009 n 52.qxp 24/06/2009 11:41 Page 3

  • 4

    MATINE D'ANGOISSEvendredi, pour unchauffeur de poidslourds de la rgion parisienne.Alors qu'il sortait d'un entreptde la zone industrielle de VIL-LABE, dans l'Essonne, il estintercept vers 10 h par quatrehommes qui semblent tre despoliciers. Le chauffeur, qui trans-porte des vtements de marquequ'il doit livrer des supermar-chs, croit alors un contrleroutinier. Il obtempre et s'ar-rte. Mais une fois le vhiculestopp, il est braqu par les qua-tre hommes, puis squestr dansleur vhicule, direction la Seine-et-Marne. Vers 11 h 30, lecamion est vid dune partie desa marchandise et le chauffeur,relch prs de son camion, sainet sauf. Il prvient alors la gen-darmerie. La brigade derecherches de Melun avec ses 24personnels est saisie de lenqute.

    Cette opration pourrait sem-bler fictive pourtant cestlenqute quont mene les lvesde la dominante PJ, durant lasemaine du 16 au 19 mars 2009.

    Ds le 13 mars, les lves ontreu les dossiers d'exercice,constitus de manire ce quechacun soit confront la nces-sit de travailler en quipe, des'organiser et d'accepter que l'und'entre eux soit le chef quicoordonne les diffrentes actions.Les premires interpellations etperquisitions ont commenc auxaurores le mardi 17 mars, grceau concours de 2 pelotons din-tervention des lves de ladominante maintien de l'or-dre/dfense , des TIC de la CICdu GRPT 77 et du chien Stupsdu PSIG de Melun. Les GAV quise sont poursuivis durant toutlexercice, ont permis deffectuerdautres interpellations et dedboucher en parallle sur unimportant trafic de drogue, surune dcouverte de cadavre suivied'une nouvelle intervention desTIC ; tout ceci piment par uneenqute complmentaire relativeau viol de la fille d'un notable.Cette session sest conclue dansla bonne humeur par la prsenta-tion devant le magistrat de lundes prvenus, un rcidivistenotoire.

    Cet exercice pratique effectuau sein de l'EOGN est destin prparer les futurs commandants

    Camp PJ de la dominante PJ : opration vama 77

    8 avril 2009Les OCTAGN

    choisissent leur affectation.

    EOGN

    27 avril 2009Accueil du premier stage

    commandant de compagnie de lanne.

    25 mars 2009Rception du sous-ministre

    de lintrieur irakien.

    28 avril 2009Prsentation au Drapeau

    de la 60e promotion dAGIV.

    eogn info 06-2009 n 52.qxp 24/06/2009 11:42 Page 4

  • de BR et chef de groupe SR exercer leurs fonctions opration-nelles. Il avait pour objectif deplacer les lves en situation ra-liste afin de leur donner d'unemanire pragmatique et pdagogi-que les outils ncessaires larflexion, la raction et ladirection oprationnelle de mis-sions traditionnelles confies auxunits de recherches. Placs tour de rle en situation decommandement (directeur opra-tionnel, directeur d'enqute) etd'enquteur, ils ont t amens dcouvrir et comprendre lesmcanismes d'engagement et decoordination de leurs moyens pro-pres et de ceux accords enrenfort, ainsi que le droulementet la complexit d'une enqutejudiciaire. Le choix d'un thmevolutif et l'application concrtedes notions thoriques apprisesdepuis le dbut de la formationleur a permis d'avoir une visionproche de la ralit laquelle ilsseront bientt confronts dans lesunits.

    Cet exercice n'a t rendu pos-sible que grce la participationconjointe de nombreux personnelscivils et militaires de l'cole ainsique d'units extrieures. Les per-sonnels plastrons, tous volontairesde la direction de l'enseignementet de l'tat-major, ont parfaite-ment jou leur rle avec unenthousiasme, une spontanit et

    un srieux qui ont rendu particu-lirement raliste cette enqute etrenforc la cohsion au sein del'cole.

    La nouvelle unit pdagogiquede l'EOGN, tout juste inaugure,et la nouvelle mthode de prpa-ration et de conduite del'audition, dite mthode PRO-GREAI, ont permis, durantl'exercice, de raliser toute unesrie dauditions.

    Cet exercice a reu la visite ducolonel VIRY du CNFPJ qui a puobserver les diffrentes procdu-res. Il a aussi t le barouddhonneur pour le chef descadron

    Patrick MAUCOURANT quidevrait rejoindre le GIR de Reimscet t.

    Cette semaine palpitante s'esttermine, comme il se doit, parun barbecue la marchausse, linitiative des lieutenants RICQde la BR de Coulommiers etCHEVALLARD de la SR Paris,qui ont paul et conseill les lves pendant 15 jours.

    Merci tous les participants.

    Les officiers lvesde la dominante PJ

    5

    eogn info 06-2009 n 52.qxp 24/06/2009 11:42 Page 5