établir une feuille de route - Conseil Presbyté ?· une sorte de feuille de route à usage d’une…

  • Published on
    11-Sep-2018

  • View
    212

  • Download
    0

Embed Size (px)

Transcript

  • lglise na pas dautre mission que dtre tmoin ici et maintenant de la bonne nouvelle de jsus-christ : voil son unique projet de vie. lvangile suffi t et lhorizon vers lequel lglise avance, cest le royaume de dieu. en revanche, ce dont les glises locales manquent parfois cruellement, cest de quelques objectifs moyen terme, clairs et mobilisateurs. il peut donc lui tre utile de faire de temps autres le point, comme un navigateur qui sassure quil ne tourne pas en rond. ce petit article dcrit une mthode simple et prouve pour laborer une sorte de feuille de route usage dune glise locale.

    le but

    Cette mthode repose sur trois tapes dont labsence totale doriginalit garantit le bon sens :

    Premirement, o en sommes-nous ?Deuximement, o voulons-nous aller ?Troisimement, comment y allons-nous ?

    On peut bien sr sophistiquer et dtailler linfi ni chacune de ces tapes. Tout dpend de lampleur du document que lon veut produire, du nombre de personnes qui sattellent la tche. Mais au fond, on en reviendra toujours ces trois tapes. Dailleurs les choses peuvent aller assez vite : un animateur pourra aider le conseil presbytral aboutir une feuille de

    tablir une feuille de routelaurent schlumberger

    113

    chapitre 4

  • route effi cace en consacrant une heure et demie lors de trois sances successives, avec quelques recherches et mises en forme entre chacune de ces sances.

    Deux points de mthode, relatifs lanimateur et aux restitutions, doivent tre absolument respects.

    Dabord, il ne doit pas y avoir de changement danimateur : cest la mme personne qui doit accompagner le travail du dbut la fi n. De plus, il est prfrable que cette personne soit extrieure lglise locale, car elle doit veiller uniquement la qualit du travail au sein du groupe quil sagisse dune commission, dun conseil, dune assemble et non son contenu. Elle doit tre tout--fait libre vis--vis des conclusions venir : si elle essaie dorienter le travail vers telle ou telle conclusion, ce sera lchec.

    Ensuite, il est essentiel de restituer rgulirement au groupe qui travaille ce quil a accompli : cest la condition de lappropriation. laborer une feuille de route, ce nest pas dire une glise : voici ce que vous devez faire dans les annes qui viennent , mais cest lui dire : voici ce que vous avez dcid de faire dans les

    annes qui viennent . Restituer rgulirement, en cours de sance et entre chaque sance, et bien sr avec beaucoup dampleur la fi n du processus, permet lanimateur de sassurer quil a bien entendu, et au groupe quil est bien entendu, donc de bien sentendre lui-mme.

    On la dit, llaboration de la feuille de route se fait en trois tapes. Il sera utile de prparer chaque tape en fournissant des documents qui apportent des faits, des donnes les plus objectives possibles, et non pas des opinions ou des jugements (par exemple, concernant le point 1.1 ci-dessous, des dates repres et des statistiques).

    Voici les trois tapes, correspondant par exemple trois sances.

    114

    partie 3 La vie du conseil presbytral

  • 1. o en sommes-nous ? ou : analyse de la situation actuelle.

    1.1 volution de lglise locale

    Par exemple : ce qui a chang depuis vingt ans, ce qui na pas chang, lvolution de la population paroissiale, lvolution des fi nances, etc.

    Travailler sur documents, rester objectif.

    1.2 Lglise locale dans son environnement

    Par exemple : volutions de la population, de lconomie, de la vie culturelle dans notre secteur ; place de notre glise parmi les autres protestantismes, les autres christianismes, les autres courants ou mouvements religieux ; quel est limpact concret et vritable de notre paroisse ? Etc.

    Travailler sur documents, rester objectif.

    1.3 Nos forces et nos faiblesses

    Quelles sont aujourdhui les trois principaux points forts et les trois principaux points faibles de lglise ?

    Recueillir lavis de chaque participant sans en censurer aucun, puis regrouper et classer les points relevs.

    2. o voulons-nous aller ? ou : notre objectif moyen terme.

    2.1 Rvons

    Premier tour de table : Mon rve, ce serait que notre paroisse, dici trois cinq ans, soit devenue . Deuxime tour de table : Parmi tous les rves exprims lors du premier tour de table, le(s) rve(s) que jai surtout aim(s) ctait, parce que .

    ce stade tous les rves sont autoriss. Ne pas censurer, ne pas contester. Sen tenir, la fi n, un bref dbat de clarifi cation.

    115

    tablir une feuille de routechapitre 4

  • 2.2 Rfl chissons

    Nous vivons dans un cadre (droit franais par exemple), nous avons des contraintes (les tendances conomiques globales par exemple), nous avons des points forts et des points faibles (voir 1.3) : traduisons en termes concrets et raisonnables chacun des rves que nous venons dnoncer, sans encore choisir parmi eux. Moment dlicat. Attention ne pas tuer compltement la part du rve.

    2.3 Choisissons

    Parmi ces rves raisonnables, liminons ceux qui nous paraissent manifestement inadapts, irralistes ou non conformes notre vocation. Ce dernier point est trs important.

    Prcisons les rves raisonnables qui restent et soit faisons une synthse, soit choisissons entre eux ;

    Ce moment peut tre long, fractionner ventuellement.

    Formulons le(s) rve(s) raisonnable(s) retenu(s) en termes dobjectif.

    Un objectif est une phrase crite et brve (qui se lit dun coup dil), affi rmative, vrifi able ( la date fi xe, je dois pouvoir dire : lobjectif est atteint ou nest pas atteint), adaptable selon lvolution de la situation.

    comment y allons-nous ? ou : nos priorits pour atteindre cet objectif

    3.1 Dterminons nos priorits

    Quelles sont et quelles ne sont pas nos priorits pour atteindre notre objectif ?

    Expliciter les non-priorits, cest--dire ce quon ne peut ou ne doit pas faire, est absolument capital.

    3.2 Anticipons les obstacles

    Reprer et noncer les diffi cults, confl its et autres obstacles prvisibles sur ce chemin, et les moyens de les surmonter.

    116

    partie 3 La vie du conseil presbytral

  • albert schweitzer(1875-1965)

    Figure emblmatique du mdecin en Afrique lpoque coloniale, Schweitzer est galement connu, travers une trentaine douvrages, comme thologien exgte et philosophe de la religion, musicologue et organiste, humaniste et pionnier de lcologie. Se sentant appel servir la mission en 1905, il renonce une carrire universitaire et part au Gabon dbut 1913. Il fonde un dispensaire Lambarn, agrandi en hpital en 1924. Jusqu sa mort, il va pratiquer une mdecine de type occidental adapte aux ralits dune population forestire pauvre et animiste. Ce choix sera critiqu par les uns, considrant quil maintient les Africains dans le sous-dveloppement, soutenu et admir par dautres qui voient en Schweitzer linitiateur de laction humanitaire. Pour fi nancer son entreprise et faire connatre ses ides, Schweitzer voyage dans le monde entier, donnant des confrences centres sur son thme de prdilection : lthique du respect de la vie. En 1952, le prix Nobel de la paix vient couronner cette uvre.

    12 personnages qui ont marqu notre histoirechapitre 4

    117

  • 3.3 Dcider de la prochaine tape

    Quand et comment on fera le point pour mesurer le chemin parcouru, lcart, les corrections apporter, le chemin qui reste faire.

    3.4 En route !

    Quels moyens nous faut-il ?

    Concrtement, qui fait quoi, quand, comment ? Etc.

    Un rapport qui rendra compte de llaboration de la feuille de route, rassemblera les donnes, explicitera les conclusions, sera chose utile. Mais rien ne remplacera lquivalent de la carte gographique que lon garde sans cesse porte des yeux pendant la navigation. Il faut donc mettre lessentiel des rsultats sur un seul recto et de manire trs visuelle, afi n quil soit affi ch dans le temple et les salles, distribu tous les membres de lglise locale, frquemment rappel dans le bulletin paroissial.

    Le schma de la page suivante en est un exemple.

    une feuille de route pour notre glise

    Voici les objectifs que nous nous sommes fi xs

    Nos objectifs :

    objectif 1

    objectif 2

    objectif 3

    Pour atteindre ces objectifs, nous allons entreprendre

    Nos actions :

    action 1

    action 2

    action 3

    En voici les tapes et le calendrier :

    118

    partie 3 La vie du conseil presbytral

  • laurent schlumberger est pasteur, prsident du conseil national. il a rdig cette fi che technique quand il tait

    prsident du conseil rgional de la rgion ouest.

    anne +1 anne +2 anne +3

    objectif 1

    objectif 2

    objectif

    3

    Dernire action en vue de lobjectif 1

    Action plus ambitieuse en vue de lobjectif 1

    Action modeste en vue de lobjectif 1

    ann

    e +1

    ann

    e +2

    ann

    e +3

    ann

    e +3

    Dernire action en vue

    de lobjectif 2Action plus ambitieuse

    en vue de lobjectif 2

    Action modeste

    en vue de

    lobjectif 2

    Dernire action en vue

    de lobjectif 3

    Action plus ambitieuse

    en vue de lobjectif 3

    Action

    modeste

    en vue de

    lobjectif 3

    119

    tablir une feuille de routechapitre 4

Recommended

View more >