Incidence de l’hypertension artérielle dans la population française de plus de 60 ans

  • Published on
    24-Nov-2016

  • View
    213

  • Download
    1

Embed Size (px)

Transcript

  • Disponible en ligne sur

    www.sciencedirect.com

    Annales de Cardiologie et dAngiologie 61 (2012) 140144

    Article original

    Incidence de lhypertension artrielle dans la population francaiseans

    Incidence of arterial hypertension in French population after 60 years

    Rsum

    Objectif. Patients e

    64,8 4,3 aont bnfici5,8 2,2 ancompar les

    Rsultats.est 37,8 % eune glycmidIMC, de P

    Conclusioimportante c 2012 Else

    Mots cls :

    Abstract

    ObjectiveMethods.

    years) were less than 14second visit

    Results. 27.8% respenormotensivactivity for t

    Conclusiohigher in wo 2012 Else

    Keywords: E

    Auteur coAdresse e

    0003-3928/$ http://dx.doi.oF. Thomas a, K. Bean a, G. London b, N. Danchin a,c, B. Pannier a,,ba Centre dinvestigations prventives et cliniques (IPC), 6, rue La Prouse, 75116 Paris, France

    b Inserm U 970, hpital Manhs, 91700 Fleury-MrogisParis, Francec Universit Paris-Descartes, hpital Georges-Pompidou, 75015 Paris, France

    Recu le 24 avril 2012 ; accept le 27 avril 2012Disponible sur Internet le 23 mai 2012

    valuer lincidence et les dterminants de lhypertension artrielle (HTA) chez les sujets ges de 60 ans ou plus.t mthodes. Quatre mille neuf cent quarante et un sujets gs de 60 ans ou plus (2505 hommes : 64,2 4,2 ans ; 2436 femmes :

    ns) normotendus la premire visite (V1) : (PAS) infrieure 140 mmHg et diastolique (PAD) infrieure 90 mmHg et non traits, de deux examens de sant au centre IPC, Paris, entre janvier 1992 et dcembre 2007. Le dlai moyen entre deux visites tait des. la seconde visite (V2), la population a t analyse en hypertendus et normotendus. Une analyse de variance ajuste sur lge a

    groupes. Chez les hommes, lincidence de lhypertension est de 41,5 % et de 25,9 % pour lHTA systolique isole. Chez les femmes, lincidencet 27,8 % pour lHTA systolique isole. Les sujets hypertendus V2, avaient V1, une PAS/PAD, un IMC, une frquence cardiaque,e des anomalies ECG et une sdentarit plus leves compars aux sujets normotendus V2. Des valeurs initiales leves de PAS,AD, de glycmie, et le manque dactivit physique sont associs la survenue de lHTA dans cette tranche dge.ns. partir de 60 ans, lincidence six ans de lHTA est de lordre de 40 % et de 26 % pour lHTA systolique, cette dernire est plushez la femme. La pratique dune activit physique est protectrice.vier Masson SAS. Tous droits rservs.

    pidmiologie ; Cohorte ; Incidence hypertension artrielle systolique

    . To evaluate incidence and determinants of arterial hypertension after 60 years. Four thousand nine hundred and forty one subjects aged 60 years or above (2505 men: 64.2 4.2 years; 2436 women: 64.8 4.3explored two times at the IPC center, Paris, between 1992 and 2007, and were normotensive at the first visit (V1): systolic BP (SBP)0 mmHg and diastolic BP (DBP) less than 90 mmHg without treatment. The delay between the two visits was 5.8 2.2 years. At the, population was analysed as normotensives and hypertensives. An age-adjusted Anova compared groups.

    In men, incidence of hypertension is 41.5% and 25.9% for isolated systolic hypertension. In women, incidences were 37.8% andctively. Baseline characteristics for V2-hypertensives showed higher SBP, DBP, BMI, heart rate, glycemia, ECG abnormalities thanV2-es but they had lower physical activity. The determinants of hypertension were: SBP, age, BMI, DBP, glycemia, and lack of physicalhis age class.n. From 60 years old, 6-year incidence of hypertension is about 40% and 26% for isolated systolic hypertension, this latter beingmen. Regular physical activity is protective.vier Masson SAS. All rights reserved.

    pidemiology; Cohort; Incidence; Isolated systolic hypertension

    rrespondant.-mail : brpannier@gmail.com (B. Pannier).

    see front matter 2012 Elsevier Masson SAS. Tous droits rservs.rg/10.1016/j.ancard.2012.04.021de plus de 60

  • F. Thomas et al. / Annales de Cardiologie et dAngiologie 61 (2012) 140144 141

    1. Introduction

    La prva fait lobjement tait de 24 % en2006) [2]. jusqu 45 sant CNAment, ltuune prvaleportait prende lincideplus de 60 2001, elle atteignant 4entre 1974 64 ans et 35

    Les mprdominade plus devieillissempression syventriculaitiques, maCette rigidcardiovascuprvalencelge, son ivieillissemvolutivit consquencplus avanc

    Le but en France systolique grande poprimaires.

    2. Populat

    Les sudinvestigacal dexamde lassurapermet tola retraite eficier dun Le centre Ide-France evolontariat

    La popuplus, soit 4deux fois aLa pressioreprises enmettant le

    colonne de mercure par une infirmire entrane, puis par-tir de 1996 par moniteur semi automatique (Mercurex, AND

    41, OMRON R4). La valeur de PA considre pourse est la moyenne des deux dernires mesures. Le cal-lindice de masse corporelle (IMC, kg/m2) est le rapportds et de la taille. Ces deux paramtres ont t mesu-jour de la visite par une infirmire. Les paramtres

    iques ont t prlevs jeun le jour de la visite ets par mthodes enzymatiques. Un lectrocardiogrammelis en position allonge avant la mesure tensionnelle.bitudes de vie (consommation de tabac, consommationol), les antcdents mdicaux personnels et familiaux,au dtude, lactivit professionnelle, la situation fami-t lactivit physique (plus dune heure dexerciceue soutenu par semaine) sont recueillis laide dunuestionnaire.cernant lanalyse statistique, lincidence a t calcule

    mene le pdfinmmHent AD e an(PAS. AfirtenstendresCettefemmglob

    Len 8.2

    ulta

    dlamoy8 4rcent

    Incidemes e2 ans)alence de lhypertension artrielle (HTA) en Francet de nombreuses tudes. Lhypertension avec traite-value dans la population francaise de plus de 35 ans,

    2002 (Flahs 2002) [1] 30,5 % (donnes CNAMEn 2001, lHTA tait value environ 20 % (mais% 60 ans) dans une population explore en centre deM dans le centre-ouest de la France [3]. Plus rcem-de ENNS valuait en 20062007 entre 18 et 74 ans,nce de lhypertension de 31,0 %, dont la moiti rap-dre un traitement (50,3 %) [4]. Mais les valuations

    nce de lHTA, en particulier chez les sujets gs deans, et ambulatoires, est moins connu. Entre 1988 ettait dix ans en France globalement value 19,9 %,7,4 % pour la dcade 60 69 ans [5]. Aux tats-Unis,

    et 1994, lincidence quatre ans tait de 16 % jusqu % partir de 65 ans [6].

    canismes de lHTA, en particulier systolique ou nce systolique, sont bien tablis. Chez les patients

    50 ans, les phnomnes structuraux artriels duent tissulaire contribuent une amplification de lastolique par moindre amortissement de ljection

    re gauche dans les grosses artres initialement las-is le restant de moins en moins, comme laorte.it lie lge et aux diffrents facteurs de risquelaires favorise grandement lHTA systolique. Si la

    de lHTA est donc logiquement importante avecncidence tmoigne de lvolution du phnomne duent artriel, majore au-del de 50 60 ans [7]. Cetteest encore mal connue, mais implique dimportanteses du vieillissement jusqu des ges toujourss.

    de ce travail tait danalyser lincidence de lHTAaprs 60 ans, et dvaluer celle de lhypertensionisole, et den prciser les dterminants dans unepulation gnrale observe en contexte de soins

    ion et mthodes

    jets de ltude ont t recruts au centretions prventives et cliniques (IPC). Ce centre mdi-en de sant est subventionn par la Caisse nationalence maladie des travailleurs salaris (CNAMTS). Ilus les assurs sociaux (travailleurs en activit ou t tous leurs ayant droit) de 18 90 ans, de bn-bilan de sant standardis gratuit tous les cinq ans.PC sadresse aux personnes habitant Paris et lle-t ralise environ 25 000 bilans par an, sur la base du

    .lation tudie comprend tous les sujets de 60 ans et942 sujets (2505 hommes et 2436 femmes), venusu centre IPC entre janvier 1992 et dcembre 2007.

    n artrielle (PA) est mesure au bras droit trois position allonge aprs dix minutes de repos (per-nregistrement de lECG) laide dun tensiomtre

    TM25lanalycul de du poirs le biologmesurest raLes hadalcole niveliale ephysiqauto-q

    Consparcompt(V1) ( 140 traitemet/ou Psecondisole tementlhypenormo

    compalge. et les lation isole.version

    3. Rs

    Le Lge de 64,le pou

    Fig. 1. les hom5,8 2,t chez les hommes et chez les femmes. Elle prend enourcentage de sujets normotendus la premire visiteis par pression artrielle systolique [PAS] infrieurg et diastolique [PAD] infrieur 90 mmHg sans

    anti HTA) devenus hypertendus (PAS 140 mmHg 90 mmHg ou traitement) la seconde visite. Unealyse a pris en compte lhypertension systolique

    > 140 mmHg et PAD < 90 mmHg) avec ou sans trai-n dvaluer les facteurs associs la survenue deion, les caractristiques initiales des sujets restsus V2 et ceux devenus hypertendus V2 ont t

    laide une analyse de variance tenant compte de analyse a t ralise sparment chez les hommeses. Les dterminants ont t tablis dans la popu-

    alise pour lHTA et pour lhypertension systoliquesemble des analyses a t ralis en utilisant SAS

    .

    ts

    i moyen entre deux visites tait de 5,8 2,2 ans.en est de : 64,2 4,2 ans pour les 2505 hommes, et,3 ans pour les 2436 femmes. La Fig. 1 reprsenteage de sujets hypertendus lors de la seconde visite.

    nce de lhypertension artrielle (HTA) et HTA systolique chezt les femmes lors de la seconde visite (dlai moyen inter-visites :.

  • 142 F. Thomas et al. / Annales de Cardiologie et dAngiologie 61 (2012) 140144

    Tableau 1Principales caractristiques initiales des sujets (cliniques, biologiques, mode de vie) V1 en fonction du statut tensionnel V2 chez les hommes et les femmes.

    Hommes

    Normotendus V2 Hypertendus V2

    n 1465 1040

    ge (ans) 63,7 (3,9) 64,9 (4,5)

    PAS (mmHg) 124,9 (0,2) 128,5 (0,2)***

    PAD (mmHg) 76,0 (0,2) 78,1 (0,2)***

    IMC (kg/m2) 25,1 (0,08) 25,6 (0,09)**

    Frquence cardiaque (bpm) 61,8 (0,3) 63,3 (0,3)***

    Cholestrol (g/L) 2,30 (0,01) 2,33 (0,01) Gamma-Gt (UI/L) 25,7 (0,7) 29,3 (0,8)**

    Glycmie (g/L) 1,03 (0,004) 1,06 (0,005)**

    Cratinine (mg/L) 10,7 (0,03) 10,8 (0,04) Antcdent fa ) 15,4 (233) 14,7 (135)Anomalie EC )** 18,7 (281) 22,7 (208)*

    Activit phys )* 50,9 (771) 41,9 (385)***

    Fumeur (anci ) 26,1 (395) 21,3 (195)**

    M sem ; PA ice de masse corporelle ; HTA : hypertension artrielle ; activit physiquedclare : plu analyse de variance ajust sur age entre normotendus et hypertendusdans chaque s

    Chez les havec hypersont devenisole.

    Le Tablsujets de chsionnel (inlhypertensde plus de le taux de dclare dteur. La sur(Tableau 3)

    Tableau 2Dterminantslation ge de

    PASgeIMC PAD Glycmie Cholestrol Activit phys

    PAS : pressionindice de masemaine dexe

    3nants de la survenue dhypertension artrielle systolique isole six anse population ge de 60 ans et plus.

    Chi2 pmiliaux HTA (%, n) 12,4 (182) 11,2 (117G (%, n) 19,9 (290) 24,8 (256ique dclare (%, n) 51,7 (757) 47,7 (497ens et actuels) (%, n) 54,7 (798) 55,2 (572S : pression artrielle systolique ; PAD : pression artrielle diastolique ; IMC : inds dune heure par semaine dexercice ; *p < 0,05, **p < 0,01, ***p < 0,001 test dexe.

    ommes, 41,5 % sont devenus hypertendus et 25,9 %tension systolique isole. Chez les femmes, 37,8 %ues hypertendues et 27,8 % avec HTA systolique

    TableauDtermidans uneau 1 compare les caractristiques initiales (V1) desaque sexe en fonction du devenir de leur statut ten-

    dpendamment du traitement) V2. La survenue deion est associe pour lensemble de la population60 ans (Tableau 2) la PAS, lage, lIMC, la PAD,cholestrol total, la glycmie alors que la pratiqueun exercice physique rgulier et soutenu est protec-venue de lhypertension systolique isole est associe

    la PAS, lge, au taux de cholestrol total, lIMC,

    de la survenue dhypertension artrielle six ans dans une popu- 60 ans et plus.

    > 60 ans

    Score Chi2 p

    283,8 < 0,000152 < 0,000132,3 < 0,000124,7 < 0,000110,7 0,0014,8 0,03

    ique 12,8 0,0004

    artrielle systolique ; PAD : pression artrielle diastolique ; IMC :sse corporelle ; activit physique dclare : plus dune heure parrcice.

    Intercept PASgeCholestrolIMC Activit physTabac

    PAS : pressionphysique dcl

    la glycmisique rgul

    4. Discuss

    Cette tde prs ddaugment41,5 % (hotude. Celalation : 25 ksexes confdterminandHTA. Il en France Femmes

    Normotendus V2 Hypertendus V2

    1516 920

    64,3 (4,0) 65,5 (4,7)

    122,7 (0,2) 127,0 (0,3)***

    73,4 (0,2) 76,0 (0,2)***

    23,4 (0,08) 24,5 (0,10)***

    65,6 (0,2) 66,8 (0,3)**

    2,41 (0,01) 2,47 (0,01)**

    18,2 (0,6) 20,9 (0,8)*** 0,99 (0,004) 1,01 (0,005)**

    8,8 (0,03) 8,8 (0,04)257,8443 < 0,0001145,5478 < 0,0001

    58,6731 < 0,000112,2595 0,00054,8378 0,0278

    ique 12,8414 0,00035,9161 0,0150

    artrielle systolique ; IMC : indice de masse corporelle ; activitare : plus dune heure par semaine dexercice.

    e, alors que la pratique dclare dun exercice phy-ier et soutenu et le tabagisme sont protecteurs.

    ion

    ude confirme les donnes francaises plus anciennesune dizaine dannes [5] et ne montre que peuation de lincidence de lHTA : 47 % en dix ans vsmmes) et 37,8 % (femmes) en six ans dans notre

    bien que lIMC soit plus important dans notre popu-g/m2 (hommes) et 24 kg/m2 (femmes) vs 23 kg/m2,

    ondus, chez Tourdjman et al. [5]. Or lIMC est unt classique retrouv dans les tudes de la survenueest enfin intressant de constater que lincidence

    est probablement similaire celle observe pour la

  • F. Thomas et al. / Annales de Cardiologie et dAngiologie 61 (2012) 140144 143

    priode antrieure 19741994 dans la population de Framin-gham [6] : 35 % pour les plus de 65 ans mais pour seulementquatre ans ve Framchez ces su

    Plus orlhypertenschez les feconforme atique chez Il est notabplus impordans cette siopathologCependantquer une patraitement duelle prpar un effesystolique tement est pprimaires vtrs probab

    Les fact60 ans sonlge : plusle vieillisseil a t mooptimal, nopremier plasurveillancprcoce dedune activpour ces gdans la pronous aviontait un fa85 ans chezen est de mphysiopathment artria t montrbilit des aleffort muune amlioactivit phde conclurgisme appadge, conTourdjmandus et vis-nest pas pocette relatiorelatif au mune populacardiovascu

    Les limitations de ltude sont labsence de confirmationdune HTA permanente lors de la seconde visite : il na pas

    ssible de mesurer une seconde fois en occasionnel, nier letion

    va

    nclu

    quares stol

    TA r syst

    phyAlorfluee doin

    lier

    atio

    auten ave

    ciem

    te rancisse

    nce

    erd Xtion d

    hype3;96:son

    n art ligne

    limi Jhyperpertendet-Mde Pe620rdjm

    ans deques ch Masan Rquencts in 26.ar MEt Rev ulyanects o

    Collde suivi. En effet, il apparat que lincidence obser-ingham tait linaire entre une, deux et trois annesjets de plus de 65 ans.iginale est lanalyse concernant lincidence deion systolique : 25,9 % chez les hommes et 27,8 %mmes. Cette incidence lgrement plus forte estvec lacclration plus grande du vieillissement aor-les femmes [8] en particulier aprs la mnopause [9].le que lincidence de lhypertension systolique soittante que celle de lhypertension systolo-diastoliquetranche dage, comme attendu, tant donne la phy-ie de lhypertension chez le sujet de plus de 60 ans.

    , la prise en compte des sujets traits pourrait expli-rtie de cette diffrence. Il est en effet possible que le

    de lHTA expose les patients une hypertension rsi-dominance systolique en cas de non-normalisationt plus important sur la pression diastolique que sur la[10]. Cependant, la proportion de patients s...