RaBAD - Newsletter

  • View
    223

  • Download
    3

Embed Size (px)

DESCRIPTION

RaABAD newsletter

Text of RaBAD - Newsletter

  • Newsletter RaBAD n 10 - Fvrier / Februari 2009 rabad@crioc.be - www.observ.be

    Introduction / Inleiding

    RABAD (Rseau des Acteurs Bruxellois de l'Alimentation durable) : e-mail de contact reprenant diverses informations :

    Vous trouverez ci-joint, dans la langue de son expditeur, les informations qui nous sont parvenues au cours de la dernire quinzaine.

    o Collectes dans la presse ou auprs de personnes ressources o Transmises par tous les membres et sympathisants du RABAD

    Nous vous invitons utiliser cette courroie de transmission et de ne pas hsiter nous envoyer pour diffusion tout ce qui vous semble intressant diffuser dans le rseau. Si vous souhaitez ne plus recevoir ce courrier, envoyez-nous un e-mail, nous vous retirerons de la liste des destinataires.

    Bien vous, L'quipe de coordination du RaBAD

    RABAD (Netwerk van Brusselse Actoren voor Duurzame Voeding) : contactmail sturen met diverse gegevens :

    Hier vindt u, in de taal van de afzender, de gegevens die wij in de loop van de voorbije twee weken ontvangen hebben :

    o Verzameld in de pers of via contactpersonen o Overgemaakt door leden of sympathisanten van het NBADV

    We nodigen jullie uit om ook van dit kanaal gebruik te maken en niet te aarzelen om ons alles toe te sturen wat u interessant lijkt om te verspreiden binnen het netwerk. Als u deze mail niet langer wenst te ontvangen, kunt u ons dat melden door een e-mail te sturen: dan zullen wij uw naam uit de lijst van bestemmelingen verwijderen.

    Met vriendelijke groeten, Het cordinatieteam van het RaBAD

    - Introduction / Inleiding - Courrier des membres RaBAD / Brief van de RaBAD leden - Courrier des lecteurs / Brief van de lezers - Revue de presse / Pers Bericht - Rseau / Netwerk - Mailing List : Version / Versie 24.02.09

  • Courrier des membres RaBAD / Brief van de RaBAD leden

    BIOFORUM : Semaine bio : 6 au 14 juin 2009 (dossier de prsentation et formulaire d'inscription)

    Veuillez complter ce formulaire et nous le retourner pour le 31 mars 2009 au plus tard Inscription en ligne via le site de la semaine bio : www.semainebio.be Infos par email ( wallonie@bioforum.be) et site : www.bioforum.be

    Laurine Kerpelt : Stagiaire en Communication - www.bioforum.be - tel : 081/61.46.55 fax : 081/61.01.45

    BRUXELLES ENVIRONNEMENT - IBGE - LEEFMILIEU BRUSSEL - BIM (www.ibgebim.be)

    15.03.2009 : 11h/u-17h/u - Halles St.Gery - Sint Gorikshallen Nos chefs vous apprennent cuisiner nature - Onze koks leren u "natuur-koken" . Plus d'info - Meer info 2.03.09

    CRIOC-OIVO

    Le consommateur et la crise. S'adapter pour s'en sortir!

    La monte du chmage, lclatement de la Belgique et linscurit apparaissent comme des lments d'inquitude aux yeux des consommateurs. La crise est relle et il faut ragir! Le CRIOC s'est pench sur les proccupations des consommateurs en matire de pouvoir dachat et sur les modifications ventuelles concernant la limitation de leurs dpenses au cours des six derniers mois. Voici ce qu'il en ressort...

    La crise modifie les comportements

    En 6 mois, les consommateurs se sont adapts la crise. Ils ont fortement mis laccent sur la limitation des dpenses de loisirs (sorties, voyages, restos) et reports des achats (lectromnager). Par contre, certaines diminutions souhaites nont pu tre ralises (dpenses relatives llectricit, au chauffage et leau ou, les soins corporels, de sant, et, surtout, lalimentation). Certaines consommations ont t diminues suite la diminution des prix (carburants ou tlcommunications). Aujourdhui, un consommateur sur trois a diminu ses dpenses. Notamment en matire dnergie, de dpenses de loisirs, de frais de voiture et dhabillement.

    La crise: un impact diffrenci

    Mais tous les consommateurs ne sont pas gaux devant la crise.

    Certains, comme les revenus les plus modestes sont obligs de ruser et de raliser des conomies dans tous les secteurs. Ainsi, les mnagres au foyer dclarent avoir d limiter leurs dpenses dont les dpenses relatives au logement (rnovation et entretien), llectricit, au gaz et leau. Lalimentation a diminu de 15%, tout comme lutilisation de la voiture. Les sorties ont t rduites ainsi que les dpenses dhabillement, les soins corporels, les dpenses de sant et lutilisation de la tlphonie. Ce profil souffre particulirement de la crise dans la mesure o la plupart des dpenses ont toutes t rduites. Les ouvriers accordent une attention particulire aux sorties, llectricit, le chauffage et leau, lutilisation de la voiture, les vtements et chaussures, les voyages et les loisirs.

  • Les groupes sociaux infrieurs dclarent avoir plus souvent limit leurs dpenses en matire de loisirs, dlectricit, gaz et eau que les autres groupes sociaux. Les familles nombreuses dclarent avoir plus souvent limit leurs dpenses en reportant dpenses de sant ou achat dlectromnager. Par contre, les cadres et les professions librales dclarent avoir moins souvent modifi leurs comportements que les autres catgories socioprofessionnelles revenu plus faible. En Flandre, la baisse du pouvoir dachat semble moins affecter la population (plus aise ?) quen Wallonie et Bruxelles. Un taux de chmage diffrent par rgion peut sans doute expliquer cette perception. Mme si des diffrences sous-rgionales peuvent apparatre.

    Les consommateurs sadaptent

    La crise a non seulement conduit les consommateurs limiter certaines dpenses mais aussi adopter des comportements dconomie : limiter la consommation dnergie, tablir des menus, remplacer des produits par dautres, etc.

    Ainsi, plus dun consommateur sur deux dclare avoir ralis des conomies dnergie domicile comme diminuer le chauffage, teindre les lampes, utiliser des lampes conomiques ou isoler. Quasi un consommateur sur deux a modifi ses comportements dachat alimentaire en recherchant les promotions ou, pour plus dun sur trois, les marques de distributeurs. Quatre sur dix dclarent limiter leurs sorties, un sur trois, conomiser moins. Les consommateurs se dclarent un peu moins intresss par les marques des distributeurs, sans doute parce que leur prix nest pas toujours avantageux. Aprs une recherche de produits alimentaires moins chers, les consommateurs privilgient dautres comportements tels que la limitation des dpenses de loisirs ou de dtente. Ils substituent moins les produits et nachtent, au niveau alimentaire, pas moins que par le pass.

    Etude complte

    Les jeunes et la sant, le bilan

    L'alimentation des jeunes est-elle saine? Alcool, tabac et drogues font-ils partie de leur quotidien? Le sport a-t-il du succs auprs de la jeunesse? Autant de questions sur lesquelles le CRIOC s est pench.

    Lalimentation

    Si la majorit des jeunes dclarent faire attention leur alimentation, les adolescents, surtout au del de 15 ans, y sont nettement moins attentifs. Ces taux augmentent quand le jeune se dclare insatisfait de son milieu de vie (famille, amis, cole) ou quand il vit dans une famille monoparentale.

    La sant

    Les jeunes sont sensibles aux risques lis au tabac et la drogue, moins dun sur dix estime que ces produits ne sont pas dangereux pour la sant. Mais 17% des jeunes pensent que lalcool nest pas dangereux pour la sant.

    Le sport

    Deux jeunes sur trois font du sport, souvent dans un club. Ils sont nettement moins nombreux chez les filles, parmi les milieux modestes et les adolescents de plus de 15 ans. Ces taux augmentent quand le jeune se dclare insatisfait de son milieu de vie (famille, amis, cole) ou quand il vit dans une famille monoparentale. Parmi les diffrents sports, les sports de balle ont la cote.

    Etude complte

    Bent u bang voor eieren ?

    "U zal nooit meer bang zijn voor eitjes" staat er, naast een weinig smakelijke afbeelding van een onhyginische doos eieren! Angst voor eieren: daarop baseert de reclameslogan voor Columbus-eieren zich blijkbaar. Het Koninklijk Besluit van 17 april 1980 betreffende de reclame voor voedingsmiddelen is nochtans duidelijk over dat punt. In artikel 2, 6, staat geschreven dat het ve rboden is om in reclame voor voedingsmiddelen referenties te gebruiken die angstgevoelens of vrees opwekken of uitbuiten.

    Meer weten?

  • LE DEBUT DES HARICOTS & MANDALA

    Le dimanche 30 mars 2008 a commenc 1 cycle de cours de jardinage naturel (inspir par les concepts de l'Agriculture Biologique, de l'agrocologie et de la permaculture).

    Cette srie de cours gratuits a lieu 1 fois par mois dans une salle des Ateliers des Tanneurs situs au 58-62 rue des Tanneurs 1000 Bruxelles ( 100 m de la gare de la chapelle) de 14h15 16h15, Ces cours seront principalement thoriques et destins un public d'un ge minimum de 14ans. Ils sont organiss par la locale bruxelloise de Nature et Progrs en collaboration avec "le dbut des haricots" asbl, l'occasion du march couvert de produits issus de l'agriculture biologique en filire courte (prix trs dmocratiques, contact direct producteurs-consommateurs). Ils visent notamment donner une base de connaissances communes aux personnes dsireuses de s'impliquer pratiquement dans les jardins collectifs de Tour & Taxis et de la rue Gray qui sont anims par Le dbut des haricots asbl. Cependant, toute personne intresse par le jardinage cologique est bienvenue, spcialement les personnes du quartier environnant la rue des Tanneurs. Ils aborderont les diffrentes activits raliser mois aprs mois au sein d'un potager naturel, par exemple:

    - doit-on travailler et enrichir le sol et comment ? - que peut-on semer et quelle poque ? - quelles sont les particulari