Télécharger le Bilan prévisionnel pluriannuel gaz 2016

Embed Size (px)

Text of Télécharger le Bilan prévisionnel pluriannuel gaz 2016

  • P E R S P C T I V E Sgaz naturel renouvelable

    BILAN PRVISIONNEL PLURIANNUEL GAZ 2016

  • AVANT-PROPOS P. 4

    CONTEXTE ET PRCISIONS MTHODOLOGIQUES P. 101. Contexte2. Mthode

    LE MARCH RSIDENTIEL P. 18 1. tat des lieux 2. Hypothses 3. Dcryptage et perspectives

    LE MARCH TERTIAIRE P. 301. tat des lieux2. Hypothses3. Dcryptage et perspectives

    LE MARCH INDUSTRIEL P. 441. tat des lieux2. Hypothses3. Dcryptage et perspectives

    LA MOBILIT P. 561. tat des lieux2. Hypothses3. Dcryptage et perspectives

    LA PRODUCTION DLECTRICIT CENTRALISE ET LA COGNRATION P. 70 1. Production dlectricit centralise 2. Cognration

    LA PRODUCTION DE GAZ RENOUVELABLE P. 78 1. Filires 2. Hypothses 3. Dcryptage et perspectives

    VISION MULTI-SECTORIELLE FRANCE P. 90

    GLOSSAIRE P. 94

    page

    3 |

    SOMMAIRE

  • AVANT-PROPOS

  • Conformment aux dispositions de la loi relative la transition nergtique pour la croissance verte, les gestionnaires des rseaux de transport et de distribution publient pour la premire fois en commun un bilan prvisionnel pluriannuel de la demande de gaz en France. Le document a t construit selon une double dmarche de concertation: concertation entre les gestionnaires de rseaux de transport et de distribution qui ont coordonn leurs analyses pour produire un document unique de rfrence et concertation avec les parties prenantes externes reprsentantes de la socit civile, de lconomie et des administrations.

    Ce bilan prvisionnel prsente trois scnarios: un scnario de rfrence, se situant en ligne avec les objectifs de la programmation pluriannuelle de l'nergie, et deux scnarios encadrants.

    Le gaz, nergie indispensable la transition nergtique

    Selon le scnario de rfrence, en 2035 le nombre de logements chauffs au gaz devrait progresser denviron 1,4 million et les surfaces tertiaires chauffes au gaz pourraient crotre de 108 millions de m2. Dans lindustrie et la production dlectricit aussi, la comptitivit conomique et environnementale du gaz notamment sur les missions de CO2 et de particules en font une solution davenir, notamment en remplacement dnergies fortement carbones comme le fioul ou le charbon. Ce dveloppement de lutilisation du gaz en nombre de logements, en surfaces ter-tiaires et par sites industriels est concomitant avec une rduction du volume global de consommations pour atteindre 385 TWh en 2035 (scnario de rfrence) pour 461TWh consomms en 2015, du fait notamment de la rduction des consom-mations unitaires et des progrs raliss en matire defficacit nergtique. Cette rduction des volumes globaux libre des capacits de transport et de distribution et permet aux rseaux existants de souvrir et daccompagner davantage lessor des gaz renouvelables et de leur production.

    Le gaz naturel, nergie fossile la moins mettrice de carbone, partenaire privilgi des nergies renouvelables, confirme ainsi sa capacit jouer un rle majeur dans latteinte des objectifs ambitieux de la loi relative la transition nergtique pour la croissance verte.

    Le gaz et les infrastructures gazires au service dune gestion dcentralise de lnergie pour les territoires

    Dans le scnario de rfrence, la tendance la hausse du nombre des utilisateurs des rseaux de gaz saccompagne dune rduction de la consommation unitaire, due lefficacit nergtique accrue des systmes performants au gaz, et par consquent des volumes de gaz achemins. Couvrant plus de 80 % de la population page

    5 |

    AVANT-PROPOS

  • franaise et dores et dj dimensionn pour rpondre un hiver comme il peut s'en produire tous les 50 ans, la capacit dacheminement du rseau de gaz permet au rseau daccueillir de nouveaux usages comme la mobilit durable ou de nouvelles formes de production dcentralise dnergie quil sagisse de biomthane avec le dveloppement de sites dinjection dcentraliss ou dquipements performants de type cognrations, micro-cognrations, pompes chaleur au gaz ou piles combustibles. Ces solutions davenir, dcentralises, la maille des enjeux locaux font merger une gestion plus dynamique du rseau appuye par la mise en uvre des smart gas grids, inscrivant le rseau dans une logique dconomie circulaire et de complmentarit entre les systmes gazier et lectrique, au service des ter-ritoires et des collectivits.

    Mobilit au gaz: une vraie alternative davenir pour le mix nergtique des transports

    Le gaz naturel vhicule (GNV) sutilise sous forme gazeuse (GNC) ou liquide (GNL). Le GNC concerne plus de 20 millions de vhicules dans le monde ce qui en fait le premier carburant alternatif aux carburants issus du ptrole. En France, ce carburant reprsente pourtant environ 14 000 vhicules soit moins de 1 TWh alors mme que le dveloppement de vhicules au gaz rpond entirement aux objectifs environne-mentaux actuels et futurs. Concentr dabord sur le march des flottes captives et notamment des poids lourds, cars, bus et bennes ordures mnagres, ce dve-loppement devrait contribuer lmergence dun maillage adapt du territoire par des stations davitaillement sappuyant sur la disponibilit du rseau gazier prsent sur une majeure partie du territoire. Dans le scnario de rfrence, la mise en place dune valorisation incitative des gaz renouvelables en GNV, appel bioGNV, couple une fiscalit rendant le gaz rellement comptitif par rapport aux autres carburants permettrait datteindre 24 TWh de mobilit au gaz horizon 2035.

    Un objectif ambitieux: 10 % de gaz renouvelable consomm en 2030

    fin septembre 2016, 24 sites injectent du biomthane en France, dont 20 sur le rseau exploit par GRDF, 1 chez GRTgaz, 1 chez TIGF et 2 chez Rseau GDS. Si ce dmarrage est prometteur, laccompagnement de la filire devra tre renforc pour atteindre lobjectif de 8 TWh en 2023 inscrit dans la programmation pluriannuelle de lnergie, puis, lobjectif de 10 % de la consommation de gaz couvert par une production de gaz renouvelable horizon 2030. Les outils rglementaires daccom-pagnement ainsi que la fiscalit devront voluer en privilgiant la valorisation la plus cologique du gaz renouvelable notamment sous forme de carburant. Un accom-pagnement adapt de la filire, notamment sur la mise en place de mcanismes de soutien et daide au financement des projets, permettrait d'injecter 29TWh de gaz renouvelable en 2035 dans le scnario de rfrence.

  • Le scnario de rfrence en ligne avec les orientations de la program- mation pluriannuelle de lnergie

    En 2023, la consommation de gaz en France mtropolitaine aura baiss de 16 % par rapport celle de 2012 selon le scnario de rfrence de ce bilan prvisionnel. Cette rduction est en phase avec les orientations et les objectifs fixs par la pro-grammation pluriannuelle de lnergie (PPE).

    Les projections mettent en vidence le rle majeur que peuvent jouer le gaz et les rseaux de distribution et de transport dans la transition nergtique, avec des usages performants et comptitifs dans le rsidentiel, le tertiaire, l'industrie, la pro-duction d'lectricit et les transports. Le succs dpendra en grande partie de lac-compagnement et du soutien apports par les pouvoirs publics au dveloppement du biomthane et du gaz comme carburant pour les transports, filires aujourdhui encore mergentes en France la diffrence dautres grands pays europens.

  • GRDF (Gaz Rseau Distribution France) est le principal oprateur du rseau de distribution de gaz naturel en France, avec le plus long rseau dEurope: 196940 km. GRDF dessert prs de 11 millions de consommateurs rpartis dans 9500 communes franaises. Outil performant, innovant et conomique des collectivits ter-ritoriales, le rseau de distribution permet une intgration croissante de ressources renouve-lables telles que le gaz vert, et en particulier le biomthane, le dploiement de nouveaux usages comme le gaz naturel pour vhicule (GNV) et le bioGNV, ainsi quune meilleure matrise des consommations dnergie. Son maillage, sa complmentarit avec dautres r-seaux ou ses possibilits techniques en font un acteur majeur de la transition nergtique, au service des enjeux des collectivits terri-toriales.

    GRTgaz est lun des leaders europens du transport de gaz naturel et un expert mondial des rseaux et systmes de transport ga-zier. En France, GRTgaz possde et exploite 32300 km de canalisations enterres et 27 stations de compression pour acheminer le gaz entre fournisseurs et consommateurs (distributeurs ou industriels directement raccords au rseau de transport). GRTgaz assure des missions de service public pour garantir la continuit dalimentation des consommateurs et commercialise des ser-vices de transport aux utilisateurs du rseau. Acteur de la transition nergtique, GRTgaz investit dans des solutions innovantes pour adapter son rseau et concilier comptitivit, scurit dapprovisionnement et prservation de lenvironnement.

    Syndicat professionnel des entreprises ga-zires municipales et assimiles, le SPEGNN regroupe 29 entreprises locales gazires actives dans la promotion du gaz naturel et du biomthane. Au-del de leur volont de prenniser les exigences de scurit, de qua-lit et de continuit qui ont toujours t des composantes essentielles du service public de distribution du gaz, les membres du SPEGNN, conformment aux missions qui leur ont t confies par les collectivits, sont des acteurs locaux pleinement inscrits dans la transition nergtique.

    TIGF est un acteur gazier europen impliqu dans la vie de son territoire. Pleinement int-gre au tissu industriel, TIGF est une entreprise taille humaine implante depuis 70 ans en rgion Sud-Ouest. Elle a une double vocation: le Transport et le Stockage dnergie gazire.TIGF achemine le gaz vers les rseaux de dis-tribution publique ainsi que vers les consom-mateurs industriels du grand Sud-Ouest et vers le reste de la France. Au cur des in-terconnexions entre la France et lEspagne, mi-chemin entre les rserves de gaz de la mer du Nord et celles dAlgrie, TIGF occup