Campus Mag - 158 Avril

  • Published on
    28-Nov-2014

  • View
    1.417

  • Download
    5

Embed Size (px)

DESCRIPTION

 

Transcript

  • 1. Le magazine des annes tudiantes 158 avril 2011www.planetecampus.comBeaut formationles soins les masterscapillaires. qui marchent.musiqueJehro.mode5 looks pourle printemps.CYRIL MOKAIESH/ RAFRACHIT LA CHANSON FRANAISE / Cinma: RenContRe aveC teResa PalmeR et alex PettyfeR avril campus mag / 1
  • 2. Sommaire Musique 06 JEHRO CinMa 08 actualits livre 12 nOuvEauts 17 bOns Plans iDF 16 les sOins CaPillaires 21 5 lOOks tEnDancEs 22 MultiMdia 4 24 JEux 30 lEs mastERs Edito Depuis toujours, le printemps a t tenu pour un renouveau, un grand commencement, un dbut. cest loccasion de faire le mnage dans sa vie mais aussi autour de soi. profiter des beaux jours pour se demander quels sont les masters qui marchent ? Trouver lalbum qui vous suivra au soleil, pendant la pause djeuner histoire de dcompresser. Tiens pourquoi pas un petit air de Jehro, entre rocksteady, soul, cha cha cha et calypso. Bouquiner flner au gr de ses envies, histoire de se laisser respirer avant la fin de lanne scolaire et le dbut des stages dt. prendre le temps de faire enfin, le tour des Bons plans si allchants de votre magazine. au mois davril toute bte change de poil on ne droge pas la rgle. a la rubrique mode vous trouverez les nouvelles tendances dont il faudra sinspirer pour viter le fashion faux pas ce printemps. 9 Bon, il est grand temps de trouver un petit coin tranquille au soleil o savourez page par page votre magazine, sur ce bonne lecture !20 rue voltaire 93100 montreuil - tl. 01 41 63 29 80 - redaction@campusmag.fr - Fax. 0141 63 29 89Directrice de la publication Johanna Naonsecrtariat lydia Faribault l.faribault@campusmag.frOnt particip ce numro : Jean-michel cathelotte, mlissa idbazzi, Jonathan guez, Jonathan petro, Ovary,Docteur Flou, sarah riahi,Ornella lamberti, Franoise Krief, raphael Hudry, Thibault goehringer, Franoise KriefPublicit publicite@campusmag.frPle culture : guillaume courchay g.courchay@campusmag.frPle orientation : Karelle roussin karelle@campusmag.frmaquette scOB maket@campusmag.frimpression vic services couverture crditDpt lgal parution. Toute reprodution darticles, dannonces, publicits est formellement interdite et engage les contrevenants despoursuites judiciaires.la rdaction dcline toute responsabilit du contenu ditorial des magazines campus mag, campus mag culture,campus mag lycecampusmag est dit par 2NK mEDias, s.a.r.l au capital de 90 000 euros. grante : Johanna Naon issN 1267-7876.
  • 3. ZOOM ZOOM Par Anne Cyril, pourquoi as-tu eu envie de tenter laventure seul, franc, trs direct. mais ce nest pas la chanson qui reflte le Boyer aprs lexprience du groupe ? a sest impos artistiquement. avec mon groupe, on avait un plus le disque. Jai tendance ne jamais vouloir faire les m- mes textes, les mmes musiques. il y a deux, trois univers dif- projet sur lequel on se retrouvait tous. musicalement, et dans frents dans cet opus. De la chanson franaise traditionnelle ltat desprit. Et puis quand on a senti que lon commenait et des chansons beaucoup plus pop. Et enfin le ct engag faire des compromis, quon navait plus la mme vision musi- o lon sent la filiation avec le premier album. cale de lavenir, cest devenu compliqu. pour porter un pro- pour linstant, tout cela me nourrit. peut-tre quun jour je jet, il faut y croire de manire vraie et totale, il ne faut pas que ferai un choix entre rock, pop et varit. ma musique reflte cela soit un compromis. Je suis plutt tourn vers la chanson ma personnalit. Je ne sais pas encore qui je suis. avec cet franaise, mon guitariste vers le rock alternatif. le mlange album on touche dj beaucoup plus ce qui me caractrise marchait bien, mais on a senti quon essayait chacun de rac- aujourdhui. mais je crois que je suis encore en construction. crocher lautre sa propre voie, et a nallait pas. On a pris naturellement des chemins diffrents. On sent un amour de lcriture et de la posie des mots dans tes chansons. Les textes tattirent-ils plus que la mlodie ? Quest-ce qui a chang depuis pour toi ? lcriture demande plus de temps et dnergie. mais jattache le regard de larrangeur ma guid vers des motions nouvel- autant dimportance aux deux. la nouveaut de cet album, les quon ne stait pas autorises jusque-l. avec le groupe, cest ce contre-balancement entre la duret de certains tex- on faisait une musique noire, mlancolique, assez dure. ce tes et mon interprtation parfois dramatique, qui rend plus nest pas toute ma personnalit. a ltait sans doute quand digrable mon propos. javais 20 ans, mais aujourdhui je nai plus envie de me can- au final la musique et les textes disent autant, mais diffrem- tonner ce que jai su faire. Je suis plus complexe que a. ment. ce mlange apporte un quilibre. Dans la musique de le premier album tait assez rock, avec basse, batterie, gui- chanteurs comme Brel, les instrumentaux sont souvent ma- tare. aujourdhui, ma musique est beaucoup plus ouverte gnifiques. sans cet habillage-l, les mots auraient moins de avec dautres types de sons. lutilisation de lorchestre, par poids. On entend assez peu dalbums grandiloquents, avec exemple, ma toujours berc. le ct grandiloquent, exalt, des orchestres classiques. remettre cette forme de classi- des sons dorchestre les cordes, les cuivres donne une cisme au got du jour ma beaucoup plu. On a enregistr en tonalit presque folklorique lensemble. cest la nouvelle live. ctait important pour moi de faire vivre les morceaux option de lalbum. il reste les chansons plus pop, plus tradi- comme on les ressentait sur le moment. avec les failles qui tionnelles, dans la continuit de ce que je faisais avant. mais font que a vit, sans tricher, avec toutes les petites motions avec lgret. Jai moins besoin dinterpeller par la force. ce de linstant. ct revendicateur mest un peu pass. mon premier album solo est plus libre, plus assur. Lcriture est-elle une souffrance pour toi ? Oui, je dois dire que ce nest pas un plaisir dcrire ! cest un Quelles sont tes sources dinspiration ? plaisir davoir fini dcrire (rire). le plaisir ne vient que quand Je fais une diffrence entre ce qui minspire musicalement et ce jai trouv la brche dans laquelle je peux mengouffrer pour qui minspire dans les textes. cela va de Noir Dsir quand javais ne plus ensuite travailler que la mise en forme. la page blan- 18 ans, lo Ferr, mon idole absolu, en passant par Jacques che est assez rcurrente, mme si jai conscience quil faut Brel, Nougaro... Et des choses plus lgres aussi, comme sou- passer par l. Je mature les choses pendant un certain temps chon. cest une famille laquelle je suis sensible. cest assez et puis, dun coup, a sort dune manire ou dune autre. mais large, mais cela part dun propos, dune volont de montrer sa a demande du temps, et de lnergie. vision du monde. Je suis touch par ces chanteurs qui ont im- ce que je cherche avant tout, cest la trame du texte, puis la pos une place diffrente. mlodie simpose assez naturellement. ce qui mexcite cest Et musicalement mes influences vont dErik satie radiohead. de trouver quelque chose que je nai pas encore dit, et que jeCYRIL MOKAIESH : ne pensais pas pouvoir russir sortir. Que cherches-tu exprimer par ta musique ? cest srement prtentieux de dire cela mais jessaye dtre Quels sont tes projets pour les mois venir ? un peu tmoin de mon poque. Tmoin et la fois acteur, car On a parl dune tourne lautomne prochain. Jai hte de JE SUIS EN CONSTRUCTION je ne supporterais pas dtre un simple spectateur. Je suis dans mon poque, et a mintresse. Jaime rencontrer les gens, discuter avec eux. les envies, les colres, les tristesses, tout ce qui touche la sensibilit de lhomme sont des mo-...