of 40/40
49 année - No. 12 - Decembre 2010 ème 49 année - No. 12 - Decembre 2010 ème 49 année - No. 12 - Decembre 2010 ème 49 année - No. 12 - Decembre 2010 ème Le martyre de l'Imam Hussain ra Satan : C'est qui ? C'est Quoi ? Démystifier la "charia" Persécution et prières Invitation à l'Ahmadiyya - le témoignage du Saint Prophète Muhammad (saw) “ ... et Nous envoyons de l’eau pure des nuages, Afin que par ce moyen Nous donnions la vie à une terre morte, et afin que Nous en donnions à boire à ce que Nous avons créé ... ” Ch 25 v 49:50

Le martyre de l'Imam Hussain

  • View
    230

  • Download
    0

Embed Size (px)

Text of Le martyre de l'Imam Hussain

  • 49 anne - No. 12 - Decembre 2010me

    49 anne - No. 12 - Decembre 2010me

    49 anne - No. 12 - Decembre 2010me

    49 anne - No. 12 - Decembre 2010me

    Le martyre de l'Imam Hussainra

    Satan : C'est qui ? C'est Quoi ?

    Dmystifier la "charia"

    Perscution et prires

    Invitation l'Ahmadiyya -le tmoignage duSaint Prophte Muhammad

    (saw)

    ... et Nous envoyons de leau pure des nuages,

    Afin que par ce moyen Nous donnions la vie

    une terre morte, et afin que Nous en donnions

    boire ce que Nous avons cr ...

    Ch 25 v 49:50

  • Le Message 2010

  • Satan : C'est qui ? C'est Quoi ?

    par Hadhrat Mirza Tahir Ahmad ,Khalifatul Masih IV, quatrime calife

    (ru)

    Sermon du 10 dcembre 2010 par Hadrat Mirza Masroor Ahmad

    Le martyre del'Imam Hussain et son statut

    Sommai r e

    31

    16

    LAhmadiyyaen Italie

    12

    34

    Satan:

    Cest qui ? Cest Quoi ?

    Perscution et prires

    Dmystifier la charia

    06par Hazrat Khalifatul Massih V

    Dmystifier la "charia"

    Par Rehmatullah Nasim, vice-prsident de la

    Communaut Musulmane Ahmadiyya des Etats-Unis,

    et Mahmood Khan Amjad, Directeur national des affaires publiques

    pour la communaut musulmane Ahmadiyya des USA.

    (Adapt d'un article publi dans le Washington Post, le 7 Octobre, 2010.)

    Le martyre deLImam Hussain

    et son statut

    Sermon du 3 dcembre 2010 par Hadrat Mirza Masroor Ahmad

    ... All

    h nous suffit, Il est leMeilleur Protecteur.

    (Le Saint Coran, chapitre 3, verset 174)

    Perscution et prires

    Invitation lAhmadiyya -le tmoignage du

    Saint Prophte Muhammad(saw)

  • EDITORIAL

    Le 'LOTO' est dj entr dans le quotidien des mauriciens. On lui consacreune mission hebdomadaire la tlvision lors du tirage de numrosgagnants. Il y a maintenant une campagne agressive vantant les mrites d'unautre jeu du hasard encore plus accessible : le Millionnaire . Il s'agit d'unecarte gratter. On lui consacre lui aussi, une mission hebdomadaire latlvision un moment o toutes les familles mauriciennes sont devant leurspetits crans. La diffrence est qu'avec le Millionnaire il y a toujours des'heureux gagnants'. Ils deviennent les hros de l'mission de mme que lesrevendeurs.

    Alors que les organisateurs s'efforcent de nous convaincre d'innombrablesavantages du jeu du hasard, des voix se sont leves contre ce flau qui n'estrien d'autre quune machination satanique.

    Nous reproduisons ci-dessous un extrait dequi condamne sans rserve le jeu et qui se passe de tout

    commentaire :

    Et

    On ne mesure peut tre pas assez l'effet nfaste d'une telle mission sur lesenfants. Ces tentations sataniques sont nouvelles et on n'a pas fait encore destudes sur l'impact des jeux du hasard sur les enfants. Mais l o des tellestudes ont t effectues, comme en Belgique ou au Canada le problme estproccupant.

    Encyclopedia of Religions andEthics

    "La tendance vicieuse de jouer de l'argent n'a jamais t remise en question. C'estessentiellement antisocial ; elle brle les sympathies et cultive un gosme dur etrsulte en une dtrioration gnrale de caractre. C'est une habitudeintrinsquement sauvage ... Son objectif est de promouvoir habilement laconvoitise mais d'une faon dguise. C'est une tentative d'obtenir la propritsans en payer le prix. C'est une violation de la loi de l'quivalence. C'est un genrede vol par accord mutuel tout comme le 'duel d'honneur' est un meurtre paraccord mutuel.

    Il engendre la convoitise, il mne l'oisivet. C'est faire appel la chance. fairela chance l'arbitre de conduite c'est subvertir l'ordre moral et la stabilit de la vie.Il concentre l'attention que sur l'enrichissement et ainsi met en retrait les objectifsplus dignes de la vie)'

    La pratique de jeux de hasard par les adolescents est loin d'tre marginale enBelgique. Une tude du Crioc mene l'anne dernire rvlait qu'un jeune sur

    01 Le MessageLe Message04 Le MessageLe Message

    Le jeu du hasard :

    bonheur ou impulsion satanique

  • cinq g de 13 ans et plus s'y adonne rgulirement, dpensant en moyenne 38euros par mois, souvent via l'achat de billets de loterie, le poker ou les paris surinternet. (belga)

    "Les jeunes sont trop souvent exposs aux jeux de hasard et au rve de devenirrapidement riche qui y est associ. Ceci n'est pourtant pas sans risque", insisteEtienne Marique, prsident de la commission des jeux de hasard.

    Le taux de prvalence du jeu problmatique chezles adolescents est considrablement plus lev que chez les adultes. L'intrtpour les jeux de hasard peut apparatre ds l'ge de 8 ans et devenir une habitudeavant mme qu'un adolescent n'entre l'cole secondaire. Les jeunesd'aujourd'hui constituent la premire gnration grandir dans une socitdans laquelle le jeu est lgal, publicis et ' la mode'

    Tout deux comportentun grand Pch en mme temps que certains avantages pour les hommes ; maisle Pch l'emporte sur l'avantage ...

    Il y a aussi une commission des jeux du hasard, en Belgique, qui a initi unevaste campagne de prvention sur les dangers de la dpendance aux jeux l'intention des jeunes de 14 18 ans travers un film (moyen-mtrage) quisera mis la disposition de toutes les coles et associations d'aide lajeunesse du pays.

    Au Canada, dans l'Ontario plus prcisment il y a un Programme desensibilisation aux jeux de hasard chez les Jeunes qui est un service gratuitoffrant des programmes de prvention ducatifs visant sensibiliser lesjeunes aux problmes de jeu, l'importance de choisir un mode de vie sain etactif et prendre des dcisions claires.

    Selon une source de laYMCA

    .

    C'est certes facile de passer un jugement mais y a-t-il un code de conduitequelconque qu'on pourrait prsenter pour contrecarrer les jeux de hasard ?Quelle est la position de l'Islam sur ce sujet de brulante actualit ? Dieu ditdans le Saint Coran :

    Ils t'interrogent sur le vin et le jeu du hasard. Dis-leur :

    (2 :220)

    C'est une caractristique de l'Islam. Il ne condamne jamais un malentirement mais admet librement et franchement le cot positif qui s'ytrouve, aussi infime soit-il. Islam interdit certaines choses non pas parcequ'on les considre dpourvus de tout bien, car il n'y a rien au monde qui soitcompltement mauvais, mais parce que le mal qu'ils engendrent l'emportesur le bien qui peut en dcouler. En interdisant les intoxicants et les jeux dehasard cause du grand mal qui en dcoule, Islam n'a pas manqu dereconnatre les peu d'avantages qu'ils possdent.

    Qu'Allah nous garde sous l'ombre de Sa Grace et de Sa Misricorde.

    Moussa Taujoo | 21 Dcembre 2010.

    EDITORIAL

    05 Le MessageLe Message

  • Le sermon du 10 dcembre 2010 de Sa Saintet le Calife avait pour thmele statut et le martyre de l'Imam Hussain (r.a). D'emble le Calife citaquelques vers d'un pome crit par Hadrat Mirza Bashir-Ud-Din MahmudAhmad en 1935 lorsque l'hostilit contre la communaut Ahmadiyya avaitatteint son comble :

    Les vers de ce pome voquent un vnement trs douloureux dansl'histoire de l'Islam. Certes la tristesse de tous les musulmans est grandequand on mentionne le martyre de l'Imam Hussain (r.a) Kerbala le 10 dumois de Muharram, mais seuls ceux qui sont perscuts pour leur foipeuvent saisir l'ampleur de cet pisode tragique. Les chiites, quant eux,manifestent leur peine leur manire qui est, selon nous, quelque peuexagre.

    Mais aujourd'hui hormis la Jama'at Ahmadiyya qui peut comprendre laporte relle des vnements de Kerbala ? D'o cette analogie faite par ledeuxime Calife de la Jama'at Ahmadiyya entre les adversaires de lacommunaut Ahmadiyya et Yazid, le perscuteur de l'Imam Hussain (r.a).

    "

    Ils vous font devenir Hussain, alors qu'eux-mmes sontYazid.

    Quel commerce facile ! Laissez donc les ennemis lancer leurs flches !

    06 Le MessageLe Message

    Sermon du 10 dcembre 2010 par Hadrat Mirza Masroor Ahmad

    Le martyre del'Imam Hussain et son statut

  • 07 Le MessageLe Message

    Yazid, qui se disait musulman, opprima ses coreligionnaires. L'vnementde Kerbala est la suite du martyre de Uthman (r.a), le troisime calife del'Islam. Ces tragdies furent le rsultat de la disparition de la Taqwa, de laprminence des avantages personnels, et de la prfrence du monde surla foi.

    Ceux qui commettent des atrocits dans le seul but d'avoir des avantagespersonnels seront certainement la cible de la colre de Dieu. Celui-ciexprime ainsi son mcontentement envers ceux qui tuent les croyants dessein :

    (Le Saint Coran, le chapitre 4, verset 94)

    Quant ceux qui subissent ces contraintes pour la cause de Dieu, le SaintCoran dclare :

    (Le Saint Coran, le chapitre 3, verset 170)

    plusieurs reprises le Saint Prophte Muhammad (s.a.w) exprima sonamour l'gard de ses deux petits-fils, Hassan (r.a) et Hussain (r.a). Il priaitainsi en leur faveur : Celuiqui prouvera de l'amour pour eux sera certainement rcipiendaire del'amour divin. Et ceux qui leur seront hostiles seront sans nul doute la ciblede la colre de Dieu.

    Les 10 premiers jours du mois de Muharram nous rappellent ce tristepisode de l'histoire de l'Islam au cours de laquelle des infmesassassinrent un bien-aim du Saint Prophte Muhammad (s.a.w). Celui-citait venu rtablir les valeurs humaines ; il nona mme des principes suivre au cours des guerres. Le Saint Coran nous recommande de fairepreuve d'quit mme face l'ennemi. Mais Kerbala, ces soi-disantmusulmans foulrent aux pieds tous les principes du Saint ProphteMuhammad (s.a.w). Au cours des batailles les Arabes avaient l'habitude demutiler les cadavres de leurs ennemis, une pratique interdite par le SaintProphte Muhammad (s.a.w). Mais les assassins de l'Imam Hussain (r.a)

    ' 7

    '

    Et quiconque tue un croyant dessein recevra l'Enfer commercompense, o il demeurera longtemps. All

    son intention un trs grand chtiment.

    non, ils sont vivants, en la prsence de leur Seigneur et reoiventdes provisions

    O Allah ! Aimes-les comme moi je les aime !

    h sera courrouc contrelui, le maudira et prparera

    Le martyre de l'Imam Hussain et son statut

  • 08 Le MessageLe Message

    n'pargnrent pas sa dpouille.

    Il est rapport que lorsque la troupe de l'Imam Hussain (r.a) fut entourepar l'ennemi, il dirigea son cheval vers l'Euphrate. Mais on lui barra la routeet quelqu'un lui tira une flche qui l'atteignit au menton. Selon lerapporteur il s'tait battu comme un brave et avant de mourir il auraitdclar :

    Aprs avoir tu l'Imam Hussain et les membres de safamille, les habitants de Kouffa pillrent leurs tentes ; et ils n'pargnrentmme pas les voiles qui se trouvaient sur la tte des femmes.

    Amr Bin Sad ordonna des cavaliers de fouler sous les sabots de leurschevaux la dpouille de l'Imam Hussain (r.a). Il fut ensuite dcapit et satte envoye au gouverneur de Kuffa qui l'exposa aux habitants de la cit.Zahar Bin Qais prsenta ensuite la tte de l'Imam Hussain (r.a) Yazid.Aucun suivant du Saint Prophte Muhammad (s.a.w) n'aurait pu secomporter ainsi ; ces actions mettent en exergue la dchance de cesinfmes, des tres avides des biens de ce bas monde. C'tait parce qu'ilavait ressenti cette avidit, que l'Imam Hussain (r.a) refusa de prterallgeance Yazid. Mais il essaya nanmoins de se rconcilier avec celui-ci ;et quand la situation s'envenima il demanda aux soldats de Yazid de lelaisser partir, lui ainsi que les membres de sa famille ou de le laisserrencontrer Yazid afin de le ramener la raison. Mais ces derniers refusrentet ils n'eurent pas d'autre recours que de prendre les armes.Yazid remportaune victoire, certes, mais elle fut de courte dure ; qui se souvientaujourd'hui de lui pour sa bonne renomme ? Aucun musulman n'oseradonner le nom de Yazid son enfant.

    Dcrivant la situation aprs le martyre de Hadrat Imam Hussain (r.a), ledeuxime Calife de la communaut Ahmadiyya dclare : Aprs le dcsde Yazid, son fils, qui portait le nom de Muawiya l'instar de son grand-pre, prit les rnes du pouvoir. Ayant accept l'allgeance de son peuple, ilse retira pendant 40 jours avant de s'adresser de nouveau celui-ci. Duhaut de sa chaire il pronona ces paroles :

    La colre de Dieu vous frappera certainement, une colrequ'il ne va pas manifester pour aucune autre personne que vous alleztuer aprs moi. J'ai la ferme conviction que Dieu vous humiliera etqu'Il m'honorera, et que vous serez frapps d'un chtimentdouloureux .

    J'ai accept votre allgeancenon pas parce que cette charge me vient de droit mais pour viter quela dissension ne s'installe parmi vous. Je suis prt confier cettecharge la personne qui sera plus mme la porter et me dmettreainsi de mes fonctions. Aprs avoir mdit profondment sur laquestion je n'ai trouv dans vos rangs aucune personne digne de

    Le martyre de l'Imam Hussain et son statut

  • 09 Le MessageLe Message

    cette responsabilit. Sachez que je ne mrite pas cette charge ; etj'ajoute que ni mon pre ni mon grand-pre n'en taient dignes. Monpre tait infrieur Hussain (r.a) ; de mme mon grand-pre taitinfrieur Ali (r.a), le pre de Hassan (r.a) et de Hussain (r.a). En sontemps Ali (r.a) tait le calife lgitime. Et aprs son dcs c'taientHassan (r.a) et Hussain (r.a) qui mritaient ce titre, et non pas mongrand-pre, ni mon pre d'ailleurs. Je renonce ainsi cette position.Vous pouvez maintenant prter allgeance la personne de votrechoix.

    En entendant ces paroles, la mre de Muawiya le rprimandasvrement affirmant qu'il avait humili sa famille. Il rpliqua qu'ilavait tout simplement dit la vrit. Il rentra ensuite chez lui et dcdaaprs quelques jours. Le tmoignage du fils de Yazid est crucial ; ilcontesta la succession de son pre comme calife aprs le dcs de songrand-pre. Ni la convoitise ni la crainte ne l'avaient pouss porterce jugement. Aprs avoir mrement mdit sur la question il conclutque ni son grand-pre ni son pre n'avaient de prtentions lgitimesau califat ; le fait que Muawiya ait dsign Yazid comme sonsuccesseur ne peut tre qualifi d'lection.

    Quelqu'un a insinu que certains sots, qui sedisent tre mes suivants, auraient affirm que Dieu nous enprserve que Hadrat Imam Hussain (r.a) tait un rebelle parce qu'iln'avait pas prt allgeance Yazid, et que ce dernier tait en droit [deprendre le pourvoir]. Que la maldiction de Dieu frappe le menteur !

    (Khilafat-Rashidah, AnwarUl Ulum, volume 5, pages 557 558)

    Hadrat Mirza Ghulam Ahmad (a.s) a fait l'analogie entre le Messie et l'ImamHussain (r.a), en soulignant par contre que toutes ces actions qui furent lacause de la dcadence de l'Islam ne se rpteront pas aprs sonavnement. L'Imam Hussain (r.a) est pour les musulmans une rfrence enmatire de Sabr. Sabr ne signifie pas uniquement endurer les perscutionssans broncher ; l'essence de ce terme signifie accomplir des bonnesuvres avec constance et rgularit.

    Le quatrime Calife de la communaut Ahmadiyya avait enjoint auxmembres de la Jama'at de rciter souvent le Darud (Salat-Alan-Nabi ousalutations sur le Saint Prophte Muhammad (s.a.w) au cours du mois deMuharram. Certainement ces prires seront sources de consolation pourles enfants physiques et spirituels du Saint Prophte Muhammad (s.a.w).

    Evoquant le statut de l'Imam Hussain (r.a), le Messie Promis et l'Imam Al-Mahdi (a.s) dclare :

    Le martyre de l'Imam Hussain et son statut

  • 10 Le MessageLe Message

    Je ne crois pas qu'une vilenie pareille puisse sortir de la bouche d'unmembre illustre de ma communaut [] J'annonce ici mes suivantsque selon notre foi Yazid tait un impur, une vermine de ce basmonde, un despote qui ne mrite pas le titre de croyant, dans tous lessens applicables de ce terme. Ce n'est pas chose facile d'tre croyant.Dieu dclare propos de cette catgorie de personnes : Les Arabesdu dsert disent : Nous croyons. Dis : Vous n'avez pas encore cru ;mais dites plutt, Nous avons embrass l'Islam (Le Saint Coran,chapitre 49, verset 15).

    Les croyants sont ceux dont les actions tmoignent en faveur de leur foi ; lafoi est grave sur leurs curs et ils accordent prfrence Dieu et Sonplaisir sur tout autre chose ; ils marchent sur les voies troites de la Taqwapour la cause de Dieu. Ils s'annihilent compltement en Dieu et vitenttoute chose qui, telle une idole, entrave leur voie vers Dieu, que ce soit leurtat moral, les mauvaises actions, la ngligence, ou la paresse. Yazidl'infme possdait-il ces qualits ? Il fut aveugl par l'amour de ce basmonde. Mais Hussain (r.a) tait pur d'entre les purs ; sans aucun doute iltait un de ces illustres personnages purifis par la main de Dieu, choisi parCelui-ci ; certainement il tait un des chefs du paradis. Celui qui aura lamoindre rancur son encontre mettra sa foi en pril. La Taqwa, l'amourpour Dieu, la patience et la persvrance, la pit et les Ibadah de cet Imamsont pour nous autant d'exemples. Et nous sommes de ceux qui suivent ladirection qui lui a t accorde. Dtruit soit le cur qui est son ennemi. Lecur qui exprime ouvertement son amour pour lui mrite le succs ; uncur qui est le reflet parfait de la vertu, de la bravoure, de la Taqwa, de lapersvrance, et de l'amour divin que possdait l'Imam Hussain (r.a). Lemonde ne reconnat pas ceux qui appartiennent cette catgorie. Seulcelui qui est des leurs pourra les reconnatre leur juste valeur. Le mondene les reconnat pas parce qu'ils en sont trs loigns.

    Voil la raison du martyre de Hussain (r.a) ; il n'a pas t reconnu sa justevaleur. Le monde avait-il auparavant prouv de l'amour pour les vertueuxpour qu'il exprime son amour l'gard de Hussain (r.a) ? Ce sera uneinfamie, une uvre d'impie, que de mpriser Hussain (r.a) ; celui qui honnitHussain (r.a) ou un des Imam Purs ou qui utilise des paroles mprisantes leur gard est en train de nuire sa foi car Dieu est l'ennemi de ceux quisont les ennemis de Ses choisis. (Majmu'a Ishtiharat, volume 2, page 653 654)

    Le martyre de l'Imam Hussain et son statut

  • 11 Le MessageLe Message

    Pendant l'anne coule, la Communaut MusulmaneAhmadiyya de l'ile Maurice a perdu un de ses membresdes plus dvous en la personne de Bhai Nasser Sookia.Il est dcd le 3 Mai 2010. Inna lillahe wa inna ilaherajeoune. Il dbuta sa carrire professionnelle commeenseignant au Collge Dhanjee avant de se joindre auservice Civil o il gravit les chelons et termina sacarrire en tant que 'Registrar of Associations.'Travailleur infatigable, il a pendant des longues annes

    occup des postes de responsabilits dans lesdiffrentes instances de la communaut dont le Comit de direction duCollege T.I.Ahmadiyya. Mais on se souviendra de lui surtout comme leSecrtaire General de L'Ahmadiyya Muslim Association . Un des jeunesforms par le Maulana Munir, il ne ratait aucune occasion pour s'engagerdans le Tabligh. Homme courtois et de par ses manires affables il comptaitparmi ses amis et contacts des ministres et autres hauts dignitaires duservice civil qu'il invitait assister aux fonctions de la Communaut. Il abeaucoup contribu pour que Monsieur Armoogum Parsooramen, alorsMinistre de l'Education, puisse assister la Convention Londres lors de laCentenaire de la Communaut en 1989. Son nom est aussi associ avec ceuxqui ont pris l'initiative d'tablir une cole maternelle, la 'MedinaKindergarten', ouverte toutes les communauts.Il a aussi t, pendant un certain temps, un collaborateur notre journalmensuel Le Message .Parmi ses nombreuses autres activits, il avait une passion pour laphotographie. Il a t pendant des longues annes le photographebnvole de la communaut. Il rpondait aussi toujours prsent quand onfaisait appel lui lors des crmonies de mariages. Il a ainsi immortalis surpellicule les photos de mariages des nombreuses familles Ahmadies.Il a contribu normment pour faire de la visite de Calife Hazrat Mirza TahirAhmad en 1988 le retentissant succs qu'elle a t. Il s'occupait presque detout : des confrences de presse, des rceptions et surtout du banquet l'hotel Tousserok. Le Calife avait beaucoup apprcie son travail et sacompagnie et l'avait qualifi d'tre une institution en lui-mme..Apres sa retraite il devint un accro de l'informatique et avait tabli un rseausocial avec des Ahmadis travers le monde. A l'poque il n'y avait pas deYouTube et c'tait Bhai Nasser qui nous informait de tous les derniersdveloppements dans la communaut travers le monde.Il tait le fils d'Amode Hossen Sookia, autre grand serviteur de laCommunaut et le petit fils d'Habib Monaff Sookia & NoormamodeNooraya qui taient parmi les premiers Mauriciens accepter l'Ahmadiyyat.Bhai Nasser laisse une veuve et deux enfants Fazli et Bushra. Qu'Allah luiaccorde la Jannatul Furdosh. Ameen

    ru

    Bhai Nasser n'est plus.

  • Le sermon du 3 dcembre 2010 de Sa Saintet le Calife avait pour thme lecomportement du croyant face aux perscutions. Quand la malveillancede l'ennemi atteint son comble il remue ciel et terre afin de nuire la vie etaux biens du croyant et essaye d'carter celui-ci de la voie qui plat Dieu.

    Face cette situation le croyant se tourne davantage vers Dieu et faitmontre de patience et de persvrance. Le Messie Promis (a.s) dcrit en cestermes le comportement du croyant en pareille situation : Lorsquel'ennemi excde en clameurs et se dchane, nous trouvons refuge ennotre Ami cach . Seuls les ahmadis se comportent ainsi en ce monde,notamment au Pakistan et dans d'autres pays musulmans o ils subissentune oppression grandissante.

    Les adversaires de la communaut Ahmadiyya croient que leursperscutions forceront les ahmadis a abandonn leur foi et les suivre. Ilspensent que ces derniers vont se prosterner leurs pieds pour implorerleur piti. Qu'ils sachent que les ahmadis ont accept le Saint ProphteMuhammad (s.a.w), l'exemple par excellence de patience et depersvrance. L'oppression subie par ses compagnons ne les a jamaiscontraints se prosterner devant une idole. Au contraire, lorsque laperscution s'est intensifie ils se sont tourns davantage vers Dieu. Voil

    12 Le MessageLe Message

    Sermon du 3 dcembre 2010 par Hadrat Mirza Masroor Ahmad

    ... All

    h nous suffit, Il est leMeilleur Protecteur.

    (Le Saint Coran, chapitre 3, verset 174)

    Perscution et prires

  • 13 Le MessageLe Message

    l'exemple suivre ; comment les ahmadis pourront-ils oublier cesprincipes et suivre le dictat de leurs adversaires. Tous leurs efforts seretourneront contre eux et leurs plans tomberont certainement l'eau ; ilsne pourront jamais assouvir leurs dsirs parce que les ahmadis ontreconnu leur DieuVritable. Ils ont aussi t tmoins de l'accomplissementdes prophties du Saint Prophte Muhammad (s.a.w) et du soutien divinen faveur du Messie Promis (a.s). Aprs chaque preuve Dieu les a consolet a renforc leur foi et leur certitude. Il est impossible pour les suivants duMessie Promis (a.s) d'abandonner leur Seigneur et de se priver de Sonamour.

    Le Saint Coran dcrit en ces termes la situation des croyants :

    Ceux qui l'on disait : Des hommes se sont masss contre vous,craignez-les donc, mais cela fit accrotre leur foi, et ils dirent : All

    Le fait que toutes les autres obdiences musulmanes se soient

    ligues contre la communaut Ahmadiyya est un signe clair del'accomplissement des prophties du Saint Prophte Muhammad (s.a.w).Il avait dclar qu' l'poque du Messie Promis (a.s) une seulecommunaut suivra la voie de Dieu ; Celui-ci est , Il suffit pourtenir les comptes, et chtiera certainement les perscuteurs. Les croyantsqui ont endur patiemment ces injustices seront certainementrcipiendaires des faveurs divines. Le Saint Coran en fait mention en cestermes :

    Ce sont ceux-l qui reoivent les bndictions de leur Seigneur etmisricorde et ce sont ceux-l qui sont guids.

    Dieu annonce ceux qui font preuve de patience etqui se cramponnent Lui qu'ils atteindront certainement les sommits dela spiritualit et qu'ils seront aussi rcipiendaires des faveurs matrielles.

    Le fait que les ennemis de la communaut Ahmadiyya soient tous uniscontre elle ne signifie pas qu'ils sont sur la bonne voie. Nanmoins, pour

    & &

    & &/& &2 2 6 /&

    ne qu'

    (Le Saint Coran, chapitre 3, verset

    174).

    Al-Haseeb

    aussi la

    bien (Le Saint Coran,

    chapitre 2, verset 157).

    hnous suffit, Il est le Meilleur Protecteur.

    Perscution et prires

  • 14 Le MessageLe Message

    mriter les faveurs divines il incombe aux ahmadis de se fondrecompltement en Dieu et de faire le premier pas vers Celui-ci. Les gens dece bas monde ne voient pas Dieu, mais Celui-ci se manifeste Sesserviteurs en exauant leurs prires. Il accorde Sa protection ces derniersquand ils se prosternent devant Lui suite aux souffrances qu'on leur faitsubir cause de leur foi.

    Sa Saintet conseille ceux qui sont perscuts de prier pour leurspersonnes. Ceux qui sont l'abri de cette oppression doivent prier pourleurs frres et surs et ressentir leur souffrance ; cet effet ils doiventaccomplir au minimum deux raka'at de prire quotidiennementpour la protection des ahmadis opprims et pour le progrs de lacommunaut en gnral. Ils seront certainement rcipiendaires desfaveurs divines suite cet acte de leur part.

    Il y a aussi des tudiants et des tudiantes ahmadis qui subissent maintesavanies aux mains d'autres lves au collge, au lyce ou l'universit enraison de leur foi. Malheureusement mmes les enseignants sontcoupables de ces mchancets ; ils sont tombs si bas qu'ils ont oublil'honneur li leur profession. Il fut un temps o les enseignants taientreconnus pour leur statut ; ils essayaient d'apaiser la soif de connaissancede tout tudiant sans faire de distinction de religion. Mais aujourd'hui auPakistan ils sont en train de dshonorer leur profession et ne cessent deperscuter les ahmadis. Ils justifient leurs actes au nom du sens del'honneur pour la foi. C'est le comble de l'ignorance car celui qui ne peuttre juste et quitable dans sa profession n'a tout simplement rien comprisdes enseignements fondamentaux de l'Islam. cet effet le Saint Corandclare :

    Et ne laissez pas l'hostilit d'un peuple vous inciter agir autrementqu'avec justice

    Cette campagne de perscution ne se limite pas uniquement au Pakistan ;tant court d'arguments certains pays musulmans riches en ptrodollarstentent d'riger des murs de haine en Afrique, sous le couvert de l'aidefinancire. tant d'origine arabe, ils disent que personne d'autre ne peutcomprendre le Coran mieux qu'eux. Lisant le Saint Coran, ils ne font mme

    nawafil

    (Le Saint Coran, chapitre 5, verset 9)

    / &

    Perscution et prires

  • 15 Le MessageLe Message

    pas l'effort de le comprendre ou de suivre ses directives. Ayant dfigur levisage de l'Islam, ils sont tout simplement en train d'aider ses dtracteurs. Ilest fort probable que ces musulmans soient la solde des ennemis del'Islam.

    La campagne de perscution contre les ahmadis en Indonsie perdurejusqu' prsent. Quelques annes de cela les maisons de certains ont tincendies par les extrmistes et les ahmadis ont t chass de leurs terres.Rcemment, l'tat leur a demand de retourner chez eux, mais lesextrmistes ont vite fait de les chasser de leurs demeures et certains ontt tabasss.

    La prire est l'arme la plus efficace que possdent les ahmadis. Le MessiePromis (a.s) affirme que c'est uniquement grce la prire que l'on pourraatteindre les objectifs de sa communaut. C'est la seule voie suivre pourle progrs de l'Islam. Si Dieu avait dcrt que la victoire de l'Islam se ferapar les armes, Il aurait certainement accord aux musulmans les moyensncessaires. La prire la plus importante c'est d'implorer le plaisir de Dieuet son pardon. Celui-ci attend la prire du croyant afin qu'Il l'exauce. l'instar du poisson qui ne peut vivre sans eau, le croyant ne peut existersans prires. La prire est une source d'eau pure ct duquel il est assis ; ilpeut en consommer l'eau son souhait. Celui qui n'abandonne pas laprire ne sera pas frapp de calamits ni sur terre ni dans l'au-del. Il setrouve l'intrieur d'une forteresse protge par des soldats arms.

    Cette arme a caus la perte de Lekh Ram, de Dowie et des autres ennemisdu Messie Promis (a.s). Aujourd'hui cette tempte d'hostilit va seretourner contre les opposants de l'Ahmadiyya. Il incombe aux ahmadisd'accomplir au moins deux raka'at de prire optionnelle quotidiennementafin de prier en faveur des ahmadis opprims ainsi que pour le progrs dela communaut.

    A la fin de son sermon Sa Saintet le Calife a prsent la prire suivante :

    notre Seigneur, verse sur nous la fermet, affermis nos pas et aide-nouscontre le peuple mcrant.

    & / & / 2

    (Le Saint Coran, chapitre 2, verset 251)

    Perscution et prires

  • 16 Le MessageLe Message

    Invitation l'Ahmadiyya fut publi pour la premire en ourdou en 1926 sous le

    titre Dawat-Ul-Amir . L'ouvrage fut traduit en persan pour tre prsent

    Amanullah Khan, le roi d'Afghanistan. Deux ans avant la publication de l'ouvrage,

    Amanullah Khan avait donn l'ordre de lapider trois ahmadis afghans en raison de

    leurs croyances. Dans cette srie d'articles nous allons prsenter des extraits de cet

    ouvrage dans lequel l'auteur, Hadrat Mirza Bashir Ud Din Mahmoud Ahmad, explique

    en dtail les croyances et le but de la Communaut Ahmadiyya en Islam la lumire

    des prceptes du Saint Coran et des Traditions du Saint Prophte Muhammad (saw).

    Le peuple arabe s'loignera de l'Islam vritable

    Un autre signe des temps concerne le peuple arabe. Il est prdit que lesArabes se dtourneront de l'Islam, et cela semble trs trange. En effet,l'Islam a t transmis en premier aux Arabes. Ils l'ont aussi propag audel de leurs frontires. Le Livre de Dieu a t rvl dans la languearabe, et de nos jours il est encore crit et lu quotidiennement danscette langue. En outre, la langue arabe est bien vivante, parce que c'estla langue du Coran. Dans ces conditions, qui aurait pu penser que detous les peuples, ce sont les Arabes qui abandonneront l'Islam. Malgrleur connaissance de la langue, ils seront aussi ignorants du Coran queles non arabes, incapables de comprendre l'arabe du Coran. Hadrat Ali(r.a) a rapport que le Saint Prophte Muhammad (s.a.w.) a expliqu

    Invitation l'Ahmadiyya -

    le tmoignage du

    Saint Prophte Muhammad(saw)

    (2 et dernire Partie )eme

    par Hadrat Mirza Bashir Ud DinMahmud Ahmad

    (deuxime Calife de laCommunaut Islamique Ahmadiyya)

  • 17 Le MessageLe Message

    que dans les derniers temps, les Arabes parleront l'arabe, mais leursesprits et leurs penses seront celles des non Arabes. La religion deleurs anctres ne sera plus dans leurs curs. Un tel changement estperceptible. De nos jours, les Arabes sont autant trangers l'Islam quele sont les non Arabes.

    Un grand changement prdit par le Saint Prophte (s.a.w.) propos dela condition des musulmans concerne la libert religieuse en Arabie.Selon cette prophtie, l'Arabie deviendra un pays o il sera trs difficilepour une personne bien intentionne de lancer un mouvement derforme. Selon Hadrat Ali (r.a), le Saint Prophte Muhammad (s.a.w)aurait dclar qu'en Arabie les gens bien intentionns et au jugementsain resteront dans l'ombre. Ce changement incroyable est visibleaujourd'hui en Arabie. La tolrance et la libert religieuse ont disparu.Croyances et coutumes traditionnelles seront en vogue.

    Ceux qui croient en Dieu et au Saint Prophte (s.a.w.) et souhaitentinterprter leurs enseignements indpendamment sont en reldanger. Cette maladie s'tend aux autres pays arabes, mais elle a uneporte particulire pour l'Arabie parce qu'elle est le centre de l'Islam. Leplerinage annuel, qui est l'un des piliers de l'Islam, doit tre effectupar les musulmans en Arabie. Cela ne peut malheureusement qu'aller l'encontre des intrts de la vrit religieuse. Les musulmans, quellesque soient leurs convictions, doivent effectuer leur plerinage laMecque. S'ils appartiennent une minorit ou que les Arabes jugentinacceptables leurs croyances, ils doivent effectuer le plerinage ensilence et rentrer chez eux. Nous prions que les peuples d'Arabieralisent leur responsabilit ! Qu'ils brandissent trs haut les couleursde l'Islam, comme le firent leurs anctres, il y a treize sicles de cela.

    Aprs avoir tudi l'tat de la religion, tournons nous maintenant versla condition de la moralit, telle qu'elle a t prdite par le SaintProphte Muhammad (s.a.w.). L'un de ces signes est celui de la

    Libert religieuse en Arabie

    Etat de la moralit

    Invitation l'Ahmadiyya - le tmoignage du Saint Prophte Muhammad (saw)

  • 18 Le MessageLe Message

    promiscuit sexuelle. L'augmentation de ce comportement sera telleque les gens n'auront mme plus honte de leur conduite et bien aucontraire, ils s'en vanteront. Selon Ibn Abi Shaiba, l'un des signes del'approche du Jour du Jugement concerne l'augmentation de lapromiscuit sexuelle. De mme, selon Anas Ibn Malik et rapport dansMuslim, l'un des signes des derniers jours est l'augmentation del'adultre. Ibn Mard'waih cite un rapport d'Abu Huraira selon lequell'un des signes des derniers jours est l'augmentation des naissancesillgitimes. De nos jours, l'immoralit est vidente et les transgressionsne manquent pas. Les actions condamnes par l'Islam semblentmaintenant appartenir l'tiquette des bonnes manires. La danse endiscothque, les remarques sur la beaut des femmes et les vacancespasses avec des inconnues, sont des pratiques trs courantesaujourd'hui. Jusqu' une priode rcente, de telles choses taientinconcevables. Elles taient inconcevables en Arabie et dans tous lesautre pays.

    En Inde, ou le concept d'unicit de Dieu tait pourtant inconnu, un telcomportement tait inimaginable. L'Iran tait un pays picurien, maisle comportement sexuel permissif ne s'talait pas en public. Lespremiers Romains, qui ont considrablement grossi les rangs duchristianisme, possdaient des valeurs morales primitives et malgrtout savaient imposer des limites au comportement sexuel. Quelle estla situation aujourd'hui ? Personne n'aurait pu penser que le laxismesexuel pouvait se rependre, une telle chelle, au nom de lacivilisation. La danse et le divertissement ont toujours exist, maispersonne n'aurait pu penser que des femmes de bonnes familles,familles qui reprsentent la fondation de notre socit, puissents'engager dans la pratique de la danse une telle chelle. Personnen'aurait pu imaginer que la danse puisse tre considre comme unegrande qualit pour une femme, une source de prestige social pluttque de mauvaise rputation. Dans ce domaine, le plus grand despchs, l'adultre, est en pleine croissance. Il s'est tellement rpandu,principalement dans les pays chrtiens, qu'il est peine considrcomme un pch. Les gens pensent qu'il s'agit d'un comportementnaturel et l'acceptent sans se poser de questions.

    Invitation l'Ahmadiyya - le tmoignage du Saint Prophte Muhammad (saw)

  • 19 Le MessageLe Message

    La prostitution existe depuis longtemps, mais personne n'aurait puimaginer que cela se transformerait en une telle industrie. Desprostitues sont engages, au prix fort, dans les bases militaires pour ledivertissement des soldats et ainsi leur viter de quitter leurs campspour satisfaire leurs besoins sexuels. Personne n'aurait pu penser queles relations amicales entre hommes et femmes se dvelopperont aupoint que des inconnus des deux sexes vivraient ensemble, sans quecela paraisse trange, et que l'on commence considrer cela commeun lment essentiel de la libert individuelle. D'un autre ct, lemariage sera prsent comme une institution dpasse et une formed'esclavage. Cette opinion semble tre partage par des millions depersonnes en Europe et aux Etats-Unis. Jusqu' une poque rcentequi aurait imagin qu'un jour viendrait o les gens remettraient enquestion le mariage, en tant qu'institution sociale indispensable etconsidreraient la promiscuit comme une option raisonnable oumme prfrable. Aprs tout si la fonction des femmes est de porterdes enfants, que ces derniers naissent dans un couple mari ou pas estd'une importance secondaire!

    Le laxisme sexuel est devenu tel que l'on a de la peine imaginer laproportion des enfants ns en dehors des liens du mariage. Dans lessocits o de telles relations sont considres comme des pchs, lesgens prfrent ne pas avoir d'enfants s'ils ne sont pas maris. D'unautre ct, lorsque la socit n'a pas la notion de transgression, et o lemariage est considr comme une institution religieuse dpasse, lesnaissances illgitimes ne semblent poser aucun problme. En fait,lorsqu'une telle situation subsiste, les naissances au sein du mariagedeviennent l'exception plutt que la rgle. Ceux qui ne considrentplus l'adultre comme un pch n'hsitent pas concevoir des enfantsdans ces conditions.

    Bien sr, de nombreuses voix se lvent pour dfendre l'institution dumariage. Mais il y a une sympathie mal place, que l'on ressent enversles enfants illgitimes. Les philosophes et autres travailleurs sociauxexpliquent avec vhmence, qu'ils sont la richesse du pays et lesmoyens de sa dfense. Ou encore ils cherchent persuader chaquepays, que ces enfants sont les leurs. On peut donc facilement imaginer

    Invitation l'Ahmadiyya - le tmoignage du Saint Prophte Muhammad (saw)

  • 20 Le MessageLe Message

    le grand nombre d'enfants qui se retrouvent dans cette situation. Il n'ya aucun exemple similaire dans toute l'histoire, et personne n'aurait puimaginer tre confront une telle situation.

    Un autre changement li l're du Messie Promis est dcrit par le SaintProphte Muhammad (s.a.w.) concerne l'augmentation de laconsommation des boissons alcoolises. Selon Anas bin Malik(rapport dans Muslim), l'un des signes des derniers jours sera laconsommation excessive d'alcool. De mme Abu Naim a rapport surl'autorit de Hozaifa bin al-Yaman que l'un des signes des temps, selonle Saint Prophte Muhammad (s.a.w.) sera la consommation de vin enpublic. La quantit de vin consomme de nos jours en est une preuvevidente. Dans les pays europens, nombreux sont ceux qui boiventplus de vin que d'eau. Le vin est une boisson utilise de longe date,pour le plaisir qu'il procure et pour ses vertus mdicinales. Mais de nosjours, dans la grande majorit des pays, c'est devenu une boissonordinaire, utilise pour les repas ainsi qu' toute autre occasion. Lesigne particulier, mentionn par le Saint Prophte Muhammad (s.a.w.),et qui distingue la priode actuelle de celles qui la prcde est que levin serait bu en public.

    A d'autres poques, le vin tait un luxe et un plaisir rserv quelquesuns. D'une demande limite, il n'tait pas disponible n'importe o.Aujourd'hui, c'est devenu une boisson ordinaire, qui est distribuepartout, et facilement accessible tous. Dans les pays europens, lesmagasins qui vendent l'alcool sont si nombreux qu'il n'est pasncessaire d'aller trs loin pour s'en procurer. Dans les trains, lescompartiments pour la restauration regorgent de bouteilles de vin.Dans les villes comme Londres, le vin et l'eau sont parfois vendus aumme prix. Il semblerait que l'eau ne soit plus une boissonindispensable la consommation, mais rserve des utilisationssecondaires. L'un de nos missionnaires avait fait une bonne impressionsur le propritaire de son logement grce son honntet et sesbonnes manires. Un jour, ce dernier lui dit : je vais vous donner unconseil qui vous gardera en bonne sant: ne buvez jamais d'eau, tant

    La consommation d'alcool

    Invitation l'Ahmadiyya - le tmoignage du Saint Prophte Muhammad (saw)

  • 21 Le MessageLe Message

    que vous serez dans ce pays. Mon pre en a bu une seule fois dans savie, et il est mort peu aprs. Depuis ce jour je n'ai plus touch une seulegoutte. Lorsque le missionnaire lui expliqua qu'il ne buvait que del'eau et jamais de vin, le propritaire fut trs surpris et eut beaucoup demal le croire.

    Une autre grande prophtie faite par le Saint Prophte Muhammad(s.a.w.), concerne les jeux de hasard. Selon Hadrat Ali et rapport parDaimly, l'un des signes du Jour du Jugement sera le dveloppementexcessif des jeux d'argent. Ce changement est trs visible aujourd'hui.En Europe et aux Etats-Unis, le jeu n'est pas simplement un sport, c'estdevenu une partie intgrante de la vie des grandes villes. Le jeu a saplace tous les moments de la vie. C'est devenu une pratique courantede parier de l'argent l'occasion de soires et autres dners. Les loteriesde toutes sortes sont si nombreuses qu'on pourrait penser qu'un quartdes ressources destines au commerce est gaspill dans le jeu. Desgens de toutes origines, riches et pauvres, s'adonnent cette pratiquequotidiennement. Les clubs les plus prospres sont ceux quiproposent des jeux d'argent. A Monte Carlo, des millions de livressterling changent de mains tous les soirs. Le dmon du jeu est sirpandu qu'il semble impossible de concevoir une socit modernesans lui. Bien sr le jeu existe depuis longtemps, mais c'est sanscommune mesure avec la situation actuelle. Les sommes dpensesauparavant au cours d'une anne sont infimes compares a ce qui estdpens de nos jours, en une seule journe. Beaucoup de formesd'assurance (vie, feu, vol, etc.) ont t inventes. Avant les gens n'enconnaissaient mme pas le nom. Aujourd'hui, elles sont devenues unencessit.

    Un autre grand changement prdit par le Saint Prophte Muhammad(s.a.w.) est la disparition des hommes de conscience (rapport parNaim bin Himad, selon Imar bin Yasir). C'est une vrit difficile

    Les jeux de hasard

    Disparition des hommes de conscience

    Invitation l'Ahmadiyya - le tmoignage du Saint Prophte Muhammad (saw)

  • 22 Le MessageLe Message

    admettre et certain prfrent l'ignorer, mais c'est nanmoins un signetrs important. A l'poque du Messie Promis (a.s), les hommes quiseront prts obir leur conscience seront l'exception plutt que largle. De nos jours en dehors des adeptes du Messie Promis, leshommes de conscience, ceux qui coutent leurs voix intrieures, sonttrs rares. A une poque passe, on trouvait dans toutes lescommunauts musulmanes des centaines de milliers de personnesque l'on pouvait considrer comme des saints, mais ce n'est plus le casaujourd'hui. Bien sr nous avons nos saints traditionnels, savants etautres dignitaires. Leurs adeptes se comptent par millions, mais aucund'entre eux n'entretient une vritable relation avec Dieu. Ils passent delongues heures rciter des formules spciales et s'adonner desexercices religieux impressionnants. Pourtant, rpter des formules ousuivre des rites religieux ne rend pas pour autant pieux. Le signe de lapit est la dvotion et l'amour de Dieu qui cre en retour l'amour de lapart de Dieu. Dieu doit venir l'aide de ceux qu'Il aime. Il doit se trouver leur cot, dans la victoire, leur rvler les secrets du Livre Saint et leuraccorder en abondance les connaissances spirituelles. Ceux qui aimentDieu et qu'Il aime en retour, doivent se battre pour l'Islam, essayer dersoudre les difficults auxquelles sont confronts les musulmans etles gurir des maladies spirituelles dont ils souffrent. Mais toute cettehorde de docteurs, mystiques, saints, savants et autres rudits ne peutproduire un tel homme. La conscience humaine est morte et sa placergne les bas dsirs de ce monde. Nos saints et nos savantspoursuivent leurs dsirs plutt que leurs consciences.

    Un autre changement contre lequel le Saint Prophte Muhammad(s.a.w.) nous a mis en garde est la disparition de l'honntet dans lecommerce. Hadrat Ali rapporte (selon Dailmy) que l'un des signes del'approche des derniers jours sera la disparition de l'intgrit dans lesaffaires commerciales. Il n'est pas ncessaire d'laborer davantage surce sujet. Aujourd'hui, dans toutes les villes dans toutes les rues et danstoutes maisons on trouve des exemples de cette malhonntet.

    Absence d'honntet dans le commerce

    Invitation l'Ahmadiyya - le tmoignage du Saint Prophte Muhammad (saw)

  • 23 Le MessageLe Message

    Manque de respect envers les parents

    Connaissance religieuse et oulmas

    Le Saint Prophte Muhammad (s.a.w.) a aussi prdit le manque derespect envers les parents mais aussi l'augmentation de laconsidration envers les amis (rapport par Abu Naim dans Hiliyia, surl'autorit de Hozaifa bin Al-Yaman). L'poque qui correspond cetteprophtie sera marque par l'augmentation de la dsobissance desenfants envers leurs parents, mais paralllement, le respect envers lesamis augmentera. Cette situation est tellement perceptible que leshommes de bonne nature ne peuvent qu'en tre trs affligs. Attirspar le mode de vie occidental et duqus dans les sciences et lalittrature occidentale, les jeunes gens d'aujourd'hui considrent queleurs ans sont ridicules et dpasss. Ils dtestent leur compagnie etprfrent passer leur temps avec des amis qui ont aussi adopt cenouveau mode de vie. Les discussions obscnes et les divertissementsimmoraux sont leurs distractions prfres. Les jeunes gensorganisent des soires et sont prts payer pour le divertissement deleurs amis, mais ils oublient les besoins de leurs parents pauvres. Dansnotre pays il y a des milliers d'exemples de parents ayant trs peu demoyen pour vivre. Ils ont travaill toute leur vie et conomis pourdonner une bonne ducation leurs enfants. Lorsque les enfantsgrandissent et commencent gagner leurs vies, ils traitent leursparents avec mpris, ils se considrent suprieurs et les traitentcomme s'ils taient leurs serviteurs. De tels exemples se trouventmaintenant par milliers. Avant il y en avait trs peu.

    Le Saint Prophte Muhammad (s.a.w.) a aussi dcrit la condition de laconnaissance l'poque du Messie Promis. Il est mentionn dansTirmidhi (sur l'autorit d'Anas bin Malik) que le Saint ProphteMuhammad (s.a.w.) a dit que l'un des signes des derniers jours sera ladisparition de la connaissance au profit de l'ignorance. Ce mmehadith se trouve aussi dans le recueil de Bukhari. Ce changement esttrs visible de nos jours. A une poque, les femmes occupaient mme

    Invitation l'Ahmadiyya - le tmoignage du Saint Prophte Muhammad (saw)

  • 24 Le MessageLe Message

    des fonctions de juristes, tant leur connaissance de la Loi Musulmanetait grandes. Umar (r.a) a dit une fois que les femmes de Mdineavaient une plus grande connaissance du Saint Coran qu'Umar. Lesfemmes et les enfants connaissaient si bien le Saint Coran qu'ils taientcapables de critiquer les jugements ports par les savants. Et s'ilscritiquaient ces fatwas, ce n'tait pas par ignorance ou manque derespect mais sur la base d'une connaissance profonde et par respectpour l'intrt public. Hadrat Aicha (r.a) tait l'une de personne les plusrudites n'ayant jamais vcu. Sa connaissance et son jugement taientd'un trs haut niveau. Ces faits n'ont d'ailleurs jamais t remis enquestion. Aujourd'hui, la connaissance de la religion est acquiseseulement par ceux qui, par manque de moyens ou d'intelligence, sontincapable d'acqurir les connaissances de ce monde. La connaissancereligieuse est rserve ceux qui ne peuvent pas se permettred'obtenir une ducation conventionnelle, parce qu'elle est gratuite etqu'elle permet d'accder au statut de Mollahs. Une telle connaissancea peu d'intrt et celui qui la cherche n'a pas beaucoup de valeur pourle monde.

    Ce Hadith qui prvoit la disparition de la connaissance est supportepar d'autres Traditions. Le terme connaissance , lorsqu'il est utilisdans ces Hadiths, signifie connaissance religieuse . La connaissancedes sciences ordinaires et autres savoirs est une chose compltementdiffrente. Dans les livres de Hadiths, il y a des prophties surl'augmentation de ce type de connaissance. Ainsi, Tirmidhi rapportesur l'autorit d'Abu Huraira que dans la priode des derniers jours, lesgens vont faire beaucoup d'effort pour acqurir des connaissances,mais pour d'autres objectifs que d'accomplir un devoir religieux. C'estexactement ce qui se passe aujourd'hui. On est merveill par lesprogrs accomplis dans les sciences et recherches sculires. D'unautre cot, les tudes et les sciences religieuses sont tombes si basque les ignorants et les illettrs peuvent se faire passer pour de grandssavants.

    Invitation l'Ahmadiyya - le tmoignage du Saint Prophte Muhammad (saw)

  • 25 Le MessageLe Message

    Situation sociale et la condition de la femme

    Les musulmans utiliseront de nouvelles formules

    de salutation

    Le Saint Prophte Muhammad (s.a.w.) a aussi prdit la situation socialede cette poque. Il a mentionn des signes qui, lorsqu'ils sontconsidrs dans leur ensemble, peignent un portrait assez similaire dela situation sociale l'poque de la venue du Messie Promis. L'un deschangements dcrit par le Saint Prophte Muhammad (s.a.w.) est celuide la faon de saluer enseigne aux musulmans. Selon un rapport parImam Ahmad Muaz bin Anas, l'un des signes de la dchance et ladgradation du peuple musulman est le remplacement de la formulede salutation Assalamo Alaikum par d'autres formules empruntesaux non musulmans. Cette tradition particulire dcrit les salutationsdes non musulmans comme une sorte de maldiction rciproque. Lescommentateurs de Hadiths pensent qu'il s'agit des classes socialesdfavorises parmi les musulmans. Ces individus vont se maudire,lorsqu'ils se rencontrent, plutt que d'utiliser la salutation islamique de Paix . Mais ce changement ne semble pas se limiter seulement uneclasse sociale. En fait, cela semble encore plus rpandu parmi lescouches sociales leves de la socit. En Inde, beaucoup demusulmans trs duqus saluent en utilisant des formules telles que Bandgi , Taslim ou Adab plutt que Salam . Ils se sentent gnsd'utiliser la salutation islamique. Bandgi est une formule desalutation hindi qui signifie une offre de soumission quivalente laservilit. C'est totalement oppos la dignit humaine, etcertainement contraire l'esprit et la lettre de la salutation musulmanede Paix . Les salutations hindis utilises par les musulmansreviennent traiter des hommes comme des gaux Dieu et utilisentdes expressions qui doivent tre rserves Dieu. En ralit celarevient se maudire les uns les autres, et les civilits apparentes dans Adab n'y change rien. Cette formule offre d'autres choix telles que Bandgi ou Taslim , qui sont des formules hindi. Sa fonction estsimplement de diminuer le sens de culpabilit qui nat de l'utilisationd'une expression non islamique.

    Invitation l'Ahmadiyya - le tmoignage du Saint Prophte Muhammad (saw)

  • 26 Le MessageLe Message

    Considration envers les puissants

    Les croyants seront mal considrs

    Un grand changement prdit par le Saint Prophte Muhammad (s.a.w.)est que la considration du public sera rserve ceux qui ont lepouvoir financier ou politique, plutt qu' ceux qui possdent lesconnaissances religieuses. Ibn Mard'waih a rapport, sur l'autoritd'Ibn Abbas, que le Saint Prophte Muhammad (s.a.w.) a dit que l'undes signes sera la dfrence excessive accorde aux riches. A unepoque les vielles familles commandaient beaucoup de respect, maiscette considration a disparu. Le statut social est dtermin par un seulcritre : combien il gagne ? A une poque, les riches considraientcomme un honneur de rencontrer les rudits dans la religion. De nosjours, les Oulmas cherchent les honneurs en visitant les riches, et depouvoir accder leurs portes est considr comme une grandechose.

    Huzaifa bin al-Yaman a aussi rapport qu'un temps viendra o leshommes seront lous pour des vertus qu'ils ne possdent pas. Unhomme sera dcrit comme tant brave, courageux ou sage, sans pourautant le mriter. La personne la moins religieuse peut devenir unleader religieux si elle peut lancer de grands slogans. Personne ne sedemande si elle possde une quelconque qualit islamique. Sansvertu islamique comment pourrait-il devenir un reprsentant del'Islam. S'il peut faire un discours en public, s'il peut djouer etsurenchrir par rapport ses rivaux politiques, cela suffit bien.

    Un autre changement social mentionn par le Saint ProphteMuhammad (s.a.w.) est que les croyants seront mal considrs etchercheront rester dans l'ombre pour prserver leur statut social.Selon une autre source, le Saint Prophte Muhammad (s.a.w.) aexpliqu qu'un croyant sera dans un tat infrieur a celui d'une esclave.Une esclave peut esprer l'amour et le mariage, mais un croyant nepeut mme pas entretenir une telle aspiration. Ali a rapport, surl'autorit de Dailmy, qu' l'poque du Messie Promis (a.s.), les hommesbienfaisants seront dans l'obscurit. Ce changement est devenu

    Invitation l'Ahmadiyya - le tmoignage du Saint Prophte Muhammad (saw)

  • 27 Le MessageLe Message

    encore plus vident depuis la venue du Messie Promis (a.s.). Ceux quisuivent l'enseignement du Coran et du Saint Prophte Muhammad(s.a.w.) sont plus has et rejets que des femmes immorales et deshommes qui rejettent la prire quotidienne et insultent Dieu et le SaintProphte Muhammad (s.a.w.). Ceux qui rpondent l'appel de Dieusont traits avec un mpris flagrant.

    Un autre changement important annonc par le Saint ProphteMuhammad (s.a.w.) est le dclin de l'utilisation de langue arabe parmiles musulmans. Selon Ibn Mard'waih, Ibn Abas a rapport qu'unepoque viendrait ou les lignes de croyants seront trs longues mais onentendra trop de voix. La priode du Hadj prsente un exemplefrappant de cette situation. L'un des objectifs du Hadj est de runir lesmusulmans du monde entier et leur donner l'occasion de discuterensemble de problmes communs. Mais cela est devenu impossiblecar les musulmans vivant en dehors de l'Arabie ont abandonnl'utilisation de l'arabe. Parce qu'il n'y a pas de langue commune, il nepeut y avoir d'change d'ides l'occasion du Hadj. Cette granderunion ne peut plus servir la promotion des objectifs religieux,sociaux et culturels communs. La conservation de la connaissance del'arabe aurait permit de crer une force unifiante entre les musulmansdu monde entier et aucune force extrieure n'aurait pu la briser.

    Un autre changement dcrit par le Saint Prophte Muhammad (s.a.w.)concerne les vtements des femmes. Les femmes de cette poquedonneront l'impression d'tre nues malgr qu'elles soient habilles. Cechangement a pris deux formes. Premirement, la soie et autres toffessont produites en grandes quantits et accessibles tous. Avant, seulsles riches pouvaient se les offrir. Les tissus sont de plus en plus fins et lesrobes de plus en plus courtes. Cela peut satisfaire certaines notions dela beaut fminine mais aussi prsenter une offense la sobrit et lamodestie. Deuximement, ce changement est le rsultat dephnomnes de modes qui sont originaires d'Europe et des Etats-Unis.

    Dclin de la langue arabe

    La mode fminine

    Invitation l'Ahmadiyya - le tmoignage du Saint Prophte Muhammad (saw)

  • 28 Le MessageLe Message

    Dans ces pays, les femmes ont tendance exposer de plus en plus lesparties de leur corps, ce qui tait auparavant considr comme del'indcence. Les poitrines sont exposes, les bras et les paules sontnus. Cette prophtie sur la tenue vestimentaire des femmes s'estaccomplie : les femmes aujourd'hui semblent dshabilles, mme sielles portent des vtements. Ce changement s'est rpandu chez lesmusulmans avec l'utilisation d'toffes trs minces, et chez les chrtienspar la mode qui expose les poitrines, et autres parties du corps.

    Un autre changement concerne les coiffures fminines. Selon lesdescriptions donnes par le Saint Prophte Muhammad (s.a.w.), lesfemmes coifferont leurs cheveux de faon crer une sorte de bossesur leurs ttes. En Europe, les femmes ne tressent plus leurs cheveuxcomme elles le faisaient dans le pass. Elles donnent leurs coiffuresun effet de volume qui donne l'impression que quelque chose estdlicatement pos sur leurs ttes. Ce genre de coiffures s'est rpanduaux quatre coins du monde. D'ailleurs, cette tendance l'imitation s'estgnralise. Une nouvelle mode provenant d'Europe est traite avecplus d'gard qu'un message de Dieu. Les asiatiques semblent suivrentce qui vient d'Europe comme une marque d'honneur et de progrs.

    Un autre changement dcrit par le Saint Prophte Muhammad (s.a.w.)et rapport par Ibn Abbas concerne l'entre des femmes dans lesaffaires, en partenariat avec leurs maris ou d'autres hommes. De nosjours, cette tendance est tellement vidente, qu'on aurait de la peine imaginer un magasin ou une compagnie qui pourrait bien fonctionnersans la prsence de femmes. Par exemple, de jolies femmes sontemployes dans les magasins pour attirer les clients et encourager lesachats.

    Le Saint Prophte Muhammad (s.a.w.) a aussi mentionnl'augmentation de la libert des femmes. Elles s'habilleront comme leshommes, etc. En fait, les femmes dirigeront les hommes. Cettetransformation est complte. Aux Etats-Unis et en Europe un conceptdform de la libert fminine a pris racine. Le mme concept est entrain de se rpandre dans les autres pays. Ce concept de libert a

    Les femmes dans la socit

    Invitation l'Ahmadiyya - le tmoignage du Saint Prophte Muhammad (saw)

  • 29 Le MessageLe Message

    compltement transform chang l'environnement social.

    De plus en plus de femmes pratiquent la chasse cours et les coursesautomobiles, ou encore travaillent comme artistes dans des cirques. Lamode des vtements masculins pour les femmes est trs largementrpandue dans les pays occidentaux et ce changement s'est acclraprs la premire guerre mondiale. Des millions de femmes ontcommenc s'habiller comme des hommes, portant une veste courtesur une paire de pantalons. D'ailleurs s'habiller en homme est devenuune mode part entire.

    La domination gnrale des hommes par les femmes qui est prsentedans cette tradition est unique notre poque. Cette situation aengendr des changements profonds dans la vie sociale des paysoccidentaux ainsi que pour ceux qui sont sous leur influence. Cettesituation comporte de graves consquences, sauf si Dieu le souhaiteautrement. Cette dgradation de la fonction des hommes et desfemmes est trs dangereuse. Elle pourrait engendrer de graves conflitssociaux et la ruine de l'institution du mariage pourrait porter un coupirrversible au progrs social et au dveloppement de l'humanit.

    Un autre changement dcrit par le Saint Prophte Muhammad (s.a.w.)est que les hommes passeront beaucoup de temps se pomponner etauront tendance ressembler aux femmes. D'ailleurs, sans barbe nimoustache les hommes ressemblent un peu plus des femmes. A unepoque, la barbe tait considre comme un lment essentiel devirilit. Pour les musulmans il s'agissait d'un honneur d'imiter lapratique du Saint Prophte Muhammad (s.a.w.), un signe respect songard. La barbe disparait aussi parmi les savants et philosophesmusulmans trs respects. De mme, dans certaines formes dedivertissements, les hommes se dguisent en femmes et vice versa. EnOccident les hommes passent un temps excessif laver et coiffer leurscheveux. L'attention que les hommes passent se bichonner n'est passuprieure ce que font les femmes aujourd'hui, mais c'est en tout casplus que ce que faisaient les femmes dans le pass.

    Les hommes ressembleront aux femmes

    Invitation l'Ahmadiyya - le tmoignage du Saint Prophte Muhammad (saw)

  • 30 Le MessageLe Message

    C'est une grande premire pour la Jamaat de l'ile Maurice. Les cinqpremiers Waqfe Nau qui ont confirm le choix de leurs parents et qui ontddie leurs vies pour servir l'Islam ont quitt Maurice pour le Ghana ennovembre 2010. Ils sont Libid Ghulam Ally, Ali Ahmad Khedarun,Shameem Jamal Ahmad, Kasif Jamal Ahmad et Mohammad NoorToraubally. Aprs trois ans de formation Maurice sous la supervision desMaulanas Basharat Naveed, Shamsher Sookia et Muzaffar Soodhun nosjeunes compatriotes vont complter leurs tudes au Jamia de la Jamaatau Ghana.

    Mukarram Ameer Saheb et les membres de la Majlis-e-Amila les ont reuspour un diner avant leur dpart. Qu'Allah les aide dans leurs tudes.

    Nous tenons fliciter leurs parents qui ont initialement ddi leursenfants et qui, par la suite, leur ont donn le Tarbiyyat ncessaire pourqu'ils accomplissent les dsirs de leurs parents. Nos prires lesaccompagnent et nous leurs souhaitons pleins de succs dans leur noblecarrire. Ameen.

    Rappelons qu'outre les Maulanas Shamsher Sookia et Muzaffar Soodhun,trois autres mauriciens servent la Jamaat en tant que missionnaires. Ilssont Maulana Ghany Jehangeer Khan, Maulana Ata ul Qayyum Joomun etle Hafiz Sekandar.

    Cinq Waqfe Nau

    admis au Jamia de Ghana

  • La 'Charia' est un concept mal compris et mal utilis. Les dtracteurs del'islam emploient frquemment des termes comme 'Charia tentaculaire'pour attiser la peur parmi la masse.

    L'intrt croissant des mdias pour l'islam nous donne l'occasion desensibiliser les amricains sur les vritables enseignements et pratiquesislamiques concernant la 'Charia'. '

    et fait rfrence unchemin bien dfini sur lequel les croyants sont appels suivre. La 'Charia'puise sa source dans la reconnaissance de l'existence de Dieu.

    'Charia' prsuppose qu'il existe un Dieu et que ce Dieu rvle aux gens lavoie que l'homme doit choisir afin de forger son destin. La volont de Dieuse manifeste sous la forme de certaines lois ou principes. Ces lois etprincipes constituent la 'Charia'.

    'Charia' n'est pas unique l'islam. Chaque foi a sa propre forme de 'Charia'.Aux Etats Unis, par exemple, le systme juridique permet de rgler certainscas civils Le 'Beit Din' est un de ces mcanismes alternatifs concernant lestribunaux rabbiniques.

    Les Juifs amricains ont rgulirement recours au 'Beit Din' pour arbitrer lestransactions immobilires, les divorces et les litiges commerciaux.

    Charia' signifie le sentier qui mne vers l'eau de vie,

    Dmystifier la "charia"

    31 Le MessageLe Message

    Par Rehmatullah Nasim, vice-prsident de la

    Communaut Musulmane Ahmadiyya des Etats-Unis,

    et Mahmood Khan Amjad, Directeur national des affaires publiques

    pour la communaut musulmane Ahmadiyya des USA.

    (Adapt d'un article publi dans le Washington Post, le 7 Octobre, 2010.)

  • 32 Le MessageLe Message

    Dans l'islam, la 'Charia' peut tre divise en cinq branches principales :

    (culte rituel),

    ' (transactions et contrats)

    (comportement, moralit et murs)

    (croyances)

    (sanctions). L'islam prescrit certaines lois ou principes qui rgissentles cinq branches principales. A la base, la 'Charia' est destin dvelopper et maintenir une socit morale et juste.

    Le Coran ne prconise pas une forme spcifique de gouvernement, autrequ'un systme bienfaisant bas sur 'adl' (justice absolue).

    Le Coran dit :

    Chap : 16 v 91

    Ici aucune mention n'est faite la religion. Le pluralisme et la tolrancereligieuse sont des valeurs islamiques. Le Coran souligne :

    Chap 2 v 257

    Lgifrer la 'Charia' signifierait l'imposition des pratiques sur des gens qui nepartagent pas les mmes croyances de base. La 'Charia' enjoint la pratiquede justice absolue indpendamment des diffrences de religion, de race, decroyance ou de n'importequel autre diffrence.

    Les vrais enseignementsislamiques tels pratiquspar le prophte de l'islam(s.a.w) promouvaient ungouvernement lac avecgalit des droits etp r i v i l g e s p o u r s e sc i t o y e n s a v e c u n e

    'ibada'

    'mu'amalat

    'adab '

    i'tiqadat '

    ' uqubat'

    En vrit, Allah enjoint la justice et la bienfaisance envers autrui, et de

    donner pour Sa cause comme s'ils taient des parents proches, et

    interdit l'indcence et le mal manifeste et la transgression. Il vous

    avertit afin que vous preniez garde

    Il ne doit pas y avoir de contrainte en religion

    DMYSTIFIER LA "CHARIA

    La vraie 'Charia'

    favorise un systme de

    gouvernement qui est bienfaisant,

    qui assure une universalit

    des droits de l'homme,

    la protection des minorits

    et la justice absolue pour tous.

  • Le MessageLe Message

    sparation de la mosque et l'tat. Par exemple, le prophte de l'islam (s.a.w)appliquait la loi talmudique pour rsoudre les diffrends entre les juifs.

    Malheureusement certains pays islamiques n'ont pas russi respecter lacondition de justice absolue avant d'imposer la 'Charia'. Ils ont imposinjustement la 'Charia' comme un instrument de pouvoir et de contrle.Consquemment, les pays occidentaux en profitent pour accroitrel'amplitude de cette loi. Des pays comme le Pakistan et l'Arabie Saoudite ontfait un amalgame d'extrmistes religieux, avec le pouvoir politique,rsultant un systme de gouvernement brutal, libell comme 'La Charia'.

    Les extrmistes et leur clercs religieux invoquent la 'Charia' pour justifier lemeurtre des innocents et des vulnrables. Ils ont dlaisss les principescoraniques de la bonne gouvernance en faveur des applicationsdiscriminatoires et malveillantes. Ils peroivent la 'Charia' comme un moyende conqute et de carnage au lieu d'un outil de justice et de biensance.

    La religion ne doit pas tre une affaire d'tat. En tant que musulman qui croiten le messie, Hazrat Mirza Ghulam Ahmad (a.s), la communaut musulmaneAhmadiyya dmontre clairement que la religion ne devrait pas lgifrerdans le domaine de la relation de l'homme avec son Crateur. L'islam offredes principes directeurs en matire de relation humaine. Ces principespeuvent tre facilement traduits dans des lois laques fondes sur la justice,la tolrance et l'amour pour l'humanit. La loi de la patrie doit prdominersur toute autre loi.

    La vraie 'Charia' favorise un systme de gouvernement qui est bienfaisant,qui assure une universalit des droits de l'homme, la protection desminorits et la justice absolue pour tous.

    La communaut musulmane Ahmadiyya a toujours dfendu les principesde non-contrainte ; tout comme elle prne la justice absolue et la sparationdes affaires religieuses de l'tat. Sa devise est :

    Pour la communautmusulmane Ahmadiyya, il ne doit exister aucune contradiction entre unmusulman pratiquant et sa loyaut envers son pays.

    L'amour pour tous, la haine pour personne'

    (Review of religions Nov 2010)

    DMYSTIFIER LA "CHARIA

    33

  • 34 Le MessageLe Message

    Nous prsentons ci-dessous la transcription d'une session de questions et rponses

    organises avec Hadhrat Mirza Tahir Ahmad (ru), Khalifatul Masih IV, quatrime

    calife de la communaut musulmane Ahmadiyya, le 18 Juillet 1995.

    (La rdaction assume responsabilit pour toute erreur ventuelle dans la traduction de ce texte de l'anglais)

    Satan/Iblis/Al-Shaitan c'est qui ou c'est quoi ?

    Hadhrat Mirza Tahir Ahmad(ru) : Tout d'abord, je tiens vous rappeler que

    le mot (Satan) a t utilis dans deux contextes bien dfinis. Il y adeux aspects, ou deux significations, qu'on peut attribuer au mot' . Une explication c'est l'existence d'une personne de natureenflamme, ou quelque chose de cette nature, mais c'est un individu, c'estune personne. Et l'autre, c'est que la nature humaine a un lment de' en lui-mme. Donc, ces deux aspects du mme mot 'sont vidents si l'on se base sur l'tude du Coran et les Hadiths, etc. et jevais y venir.

    Quand le 'Shaitaan' est une personne, la question que l'on se pose bien sr,est la suivante : est-il une personne invisible qui court partout et estsimultanment prsent chez tout homme et toute femme? Ou, est-ce unsystme tabli, dans le but de tromper les gens, avec la tte de cesystme cette personne?

    Shaitaan

    Shaitaan'

    Shaitaan' Shaitaan'

    Satan : C'est qui ? C'est Quoi ?

    Allah, et on nous a dit nousaussi bien qu'a tout ce qui a t

    cr - Ceci est le droit chemin,celui-l est le mauvais chemin.

    par Hadhrat Mirza Tahir Ahmad ,Khalifatul Masih IV, quatrime calife

    (ru)

  • 35 Le MessageLe Message

    Tout comme Gabriel est la tte du systme de la rvlation et Azrael est lechef du systme permettant de retirer les morts des vivants, c'est--dire ilcommande la mort, il y a aussi un systme de fourniture de denresalimentaires pour les hommes aussi bien que pour toute crature vivante.C'est un systme universellement bien organis et quilibr qui estcontrl par [l'archange] Michael.

    Donc, ce sont tous des systmes qui sont dirigs par Un Etre d'un type quenous ne pouvons pas voir,et Qui possde desdimensions diffrentes.

    Satan n'est donc pasqu'une seule personnequi court partout. Si l'onp r e n d S a t a npersonnellement, en tantque personne, il estcomme les anges, mais iln'est pas faite de la mmetoffe, et ne possde pasles mmes habitudes. Ladiffrence nette entre lesd e u x g r o u p e s , q u idistingue le caractresatanique de celui des anges, est que les anges ne font que ce qu'on leurordonne et qu'ils ne s'cartent jamais de la trajectoire fixe pour eux. Ilssuivent toujours leur chemin strictement, parce que c'est la Parole Divine,et ils ne peuvent pas dsobir la Parole Divine.

    Satan, son problme lui, c'est qu'il ne peut pas obir la Parole divine,mais il ne le fait pas directement, car rien ne peut dsobir la paroledivine. Alors il a pris Sa permission, en disant que de par ma nature jen'aime pas l'obissance, donc si Vous m'accordez la permission, je vaiscontinuer Vous dsobir et je vais continuer tromper les gens et cejusqu' la fin du monde.

    Il y a donc un systme complet. Personne ne connait le (lesJunood-e-rabbi

    Satan : C'est qui ? C'est Quoi ?

    Le Saint Prophte a dit :

    .Etonn, quelqu'un lui demanda :

    Il rpondit :

    (saw)

    Satan est prsent dans le

    sang de chaque personne

    "O Messager de Dieu, mme

    vous?"

    "Oui, mais mon Satan est

    devenu musulman."

  • 36 Le MessageLe Message

    htes de mon Seigneur) sauf Allah Lui-mme. Allah connat Son ,(les anges) et ils sont innombrables ; mais chaque ange ou chaque grouped'anges est contrle par des anges particuliers, et nous ne connaissonspas tous les anges, sauf les noms de leurs chefs.

    Voil donc comment je visualise le bien et le mal, la vertu et le pch, etleur interaction les uns avec les autres, et Dieu nous a donn le choix : desuivre les insinuations sataniques, ou le souffle de l'esprit anglique deDieu en nous. C'est donc une preuve quotidienne que nous traversons.

    Donc, c'est une faon d'expliquer qui est Satan. Cela signifie qu'il doit yavoir une foule d'autres tres semblables qui suivent ses ordres, quicourent pour livrer certains messages du mal des gens qui ont desinclinations vers le mal.

    La seconde explication est que les anges, de mme que les 'satans' sonttous deux intgrs dans notre nature. Notre nature a un double caractre:elle est incline vers le bien, et aussi vers le mal. Mais au dbut, quand onnous a montr la premire voie dans la vie, c'tait la voie du bien. C'estpourquoi

    [Chaque enfant est n selon la nature de Dieu, et chaque enfantest n dans l'islam)]. Fitrah et l'islam sont une seule et mme chose. Maisquand ils grandissent etc. etc.[Ses parents font de lui un Juif, ou un chrtien.].

    C'est a la signification d'un dmarrage propre. Le dbut est propre, maispar la suite les influences se manifestent. Graduellement le pire dansl'homme merge et prend parfois le dessus sur le meilleur, et parfois c'estl'inverse qui se produit. Ces deux forces, qui sont des forces de l'extrieur,favorisent le phnomne du bien ou incitent vers le mal.

    Donc, l'homme dans son fort intrieur doit avoir un Satan, sinon le Satanqui existe de l'extrieur ne fonctionnerait pas. Il n'a aucune autorit surnous, moins que nous, nous lui fournissions l'instrument travers lesmauvais penchants en nous. C'est pourquoi le Saint Coran en parlant surce sujet, dit :

    Junood

    Kullu mawludin yuladu 'alal-Fitrati, wa kullu mawludin yuladu

    'alal-Islam

    Abawahu yuhawwidanihi wa yunassiranihi

    Falhamahaa fujuraha wa taqwaha, Qad aflaha man zakkaaha wa qad

    khaaba man dassaaha . [Ch.91:Vs.9-11]

    Satan : C'est qui ? C'est Quoi ?

  • 37 Le MessageLe Message

    Et Il lui a rvl ce qui est mauvais pour elle (me), et ce qui est bon pour

    elle--- Et en vrit, prospre vraiment celui qui la purifie, Et celui qui la

    corrompt est ruin. [Ch.91: Vs.9-11].

    :

    ' ,,

    Nous ont t fortifis par Allah, et on nous a dit nous aussi bien qu'a toutce qui a t cr - Ceci est le droit chemin, celui-l est le mauvais chemin."

    les lieux o nous trbuchons, o nous chouons,o nous allons vers des difficults et des piges, a c'est le ' . Alorsque ' veut dire d'tre sur ses gardes, de se mfier des faux pas,

    d'tre tout le temps sur lequi-vive. Allah dit, nousavons inculqu dans lanature de tous ce queNous avons crs, que cesoit l 'homme ou lesanimaux, ces deux choses

    au plus profond d'eux-mmes, ils savent ce quiest bon pour eux et ce qui

    est mauvais pour eux.

    Alors quiconque qui fait l'effort depromouvoir le bien intrinsque qu'il a en lui, qui soutient, pratique etdveloppe toujours les bonnes habitudes, qui s'efforce d'amliorer sesqualits, alors cette personne progresse invitablement sur une sorte desentier de l'volution o elle ne revient jamais en arrire, et elle continued'aller des objectifs plus levs, occupe un rang plus lev auprs d'Allah.Par contre ceux qui suppriment ces bonnes propensions, ils commencent perdre de l'altitude, ils perdent la distance et commencent sombrer. Etcela est l'uvre du Satan qui est en nous. Il essaie de nous loigner de laproximit de Dieu, et cela est aussi appel maldiction.

    (maldiction) est la distance entre Dieu et Sa cration. Quand unepersonne prend volontairement ses distances de son Crateur, il est alorssous l'influence de Satan, et il se laisse manipuler par le Satan qui est en lui.

    Ce Satan qui est en lui est naturel et ce n'est pas une mauvaise chose ensoi. C'est juste une tendance vers le mal, mais c'est une tendance qui est

    'Fujuraha wa- Taqwaha'

    fujuraha'

    Taqwaha'

    Wa qad aflaha man zakkaaha'

    La'nah

    Satan : C'est qui ? C'est Quoi ?

    Nous ont t fortifis parAllah, et on nous a dit nousaussi bien qu'a tout ce qui at cr - Ceci est le droit

    chemin, celui-l est le

    mauvais chemin.

  • 38 Le MessageLe Message

    plus que compense par la tendance de faire le bien. La propension fairele bien a la capacit de toujours prendre le dessus.

    Ceux qui font de mauvaises choses, les font contre leur conscience. C'estpourquoi, mme le pire des hommes, quand il commence commettredes crimes, sa conscience le met en garde, l'avertit et dans un premiertemps a a l'effet d'un tremblement de terre en lui, et sa conscience lui ditQu'avez-vous fait? ! "Mais plus tard, mesure qu'il grandit, qu'il continuede commettre des pchs, alors la voix de sa conscience est subjugue.C'est a ' . Il commence couler jusqu' sa perdition complte.

    C'est donc de cette faon que je comprends de manire gnrale, ce quesignifie le mot 'Satan' : comment il procde et comment il influence lestres humains. Cela corrobore avec ce hadith du Saint Prophte (saw) quidit :

    Satan est prsent dans le sang de chaque personne . Etonn, quelqu'unlui demanda :

    "O Messager de Dieu, mme vous?"

    Il rpondit :

    "Oui, mais mon Satan est devenu musulman."

    Cela signifie que la voix du mal a t supprime par le Saint Prophte (saw)si puissamment et fortement, qu'elle a t dcourage, voire tue. Il n'yavait plus de Satan en lui. C'tait une soumission totale. Par contre, ceuxqui commencent couter la voix du mal et persistent dans cette voie,mnent leur conscience vers une mort certaine ; et ce mauvais penchantest la seule chose qui demeure dans leurs veines.

    Une telle personne devient la personnification de Satan. Cette personneest connue comme 'Iblis', c'est dire un tre humain qui s'est offert commeun terrain de jeu pour le Satan ; - comme une arne pour lui, de faire ce qu'ilveut.

    Voil comment je comprends ce sujet, il peut bien y avoir quelques erreursdans ma comprhension, mais je pense qu'en gnral cela est vrai, je veuxdire que ma comprhension de ce sujet, je crois, est tout fait raisonnable.

    (Extrait de 'Review of Religions' Novembre 2010)

    Dassaaha'

    Satan : C'est qui ? C'est Quoi ?

  • Le Message 2010

  • 49 anne - No. 12 - Decembre 2010me

    49 anne - No. 12 - Decembre 2010me

    49 anne - No. 12 - Decembre 2010me

    49 anne - No. 12 - Decembre 2010me

    Le martyre de l'Imam Hussainra

    Satan : C'est qui ? C'est Quoi ?

    Dmystifier la "charia"

    Perscution et prires

    Invitation l'Ahmadiyya -le tmoignage duSaint Prophte Muhammad

    (saw)

    ... et Nous envoyons de leau pure des nuages,

    Afin que par ce moyen Nous donnions la vie

    une terre morte, et afin que Nous en donnions

    boire ce que Nous avons cr ...

    Ch 25 v 49:50

    Le Message 2010