RAPPORT TREND

  • View
    213

  • Download
    0

Embed Size (px)

Transcript

  • RRAAPPPPOORRTT TTRREENNDD Bordeaux 2010

    Usages de drogues en Aquitaine Evolutions et tendances rcentes

    Dr Jean-Michel Delile Aurlie Lazes-Charmetant

  • 2

    Sommaire

    Contribution p.3 Introduction p.7 Les espaces dobservation p.9 Observations et rsultats en 2010 p.24 Les stimulants Cocane (dont base) p.28 MDMA/ecstasy p.38 Amphtamines/speed p.40 2CB p.41 Mphdrone p.42 Les opiacs Hrone p.45 Rachacha et opium p.51 Chlorhydrate de mthadone p.52 Buprnorphine Haut Dosage p.53 Skenan p.56 Les hallucinognes dits naturels Champignons hallucinognes p.57 Cannabis p.58 dits synthtiques LSD p.60 Anesthsiants de type dissociatifs Ktamine p.61 GBL/GHB p.64 Gaz, solvants et poppers p.70 Les mdicaments (non opiacs) dtourns dun usage thrapeutique p.73 Alcool p.77 Conclusion p.78 Les Prix des substances - Site Bordeaux 2010 p.82 Lexique p.83 Bibliographie p.102 Sigles p.104 Sites ressources p.105

  • 3

    Contributions Le rapport trend publi chaque anne sur le site de Bordeaux est une production riche en collaborations. Nombreux sont ceux qui depuis leur champ respectif alimentent le dispositif. Cette anne encore nous remercions et saluons tant les collaborateurs historiques que les nouvelles recrues. Liste OFDT-Paris Mme SAPORTA-POUSSET Maud, Directrice de lOFDT Mme CADET-TAIROU Agns, Responsable de lunit tendances rcentes M. Sayon DAMBELE, Charg dtude ple Trend M. GANDILHON Michel, Charg dtude M. LAHAIE Emmanuel, Charg dtude Mlle MARTINEZ Magali, Charg dtude ple Trend Mlle MOUGINOT Valrie, Secrtaire Mme LANDREAU Nadine, Secrtaire de Direction Lquipe de Trend Bordeaux salue M. COSTES Jean-Michel, ancien Directeur de lOFDT Equipe de coordination TREND/SINTES Bordeaux Dr DELILE Jean-Michel Mme LAZES-CHARMETANT Aurlie M. MOTTIER Jean-Tristan Enquteurs TREND/SINTES Bordeaux Mlle CREYEMEY Agns, espace urbain et festif M. MORALES Jean-Hugues, espace urbain et festif

  • 4

    Collecteurs projet SINTES M. CAPDEBOSCQ Olivier (La CASE) Mlle CREYEMEY Agns (CEID) M. DELILE Jean-Michel (CEID) Mlle ESCAICH Camille (CEID) Mme LAZES-CHARMETANT Aurlie (CEID) M. MORALES Jean-Hugues (CEID) M. MOTTIER Jean-Tristan (CEID) M. OLAIZOLA Cyril (BIZIA) M. PENAVAYRE Gilles (AIDES) M. RIMBAUD Christophe (CEID) Structures de premires lignes Mme LATOUR Vronique, Responsable du CAARUD et toute lquipe de La Case . Mme REILLER Brigitte et M. BOURGUIGNON Nicolas, Responsables du CAARUD CEID Planterose et toute lquipe. Groupe Focal Sanitaire 2010 Mlle BENY Laure - ANPAA 33 M. BISSOLOKELE Pascal - Mdecin -Service des Urgences - C.H. de Libourne Mlle CARTA Sabrina - ANPAA 33 Mme CLAVEL - SARRAZIN Annie - ARS Aquitaine M. DELILE Jean - Michel - Mdecin - Directeur CEID Coordinateur TREND/OFDT Mlle ELISSADE Marion - ARS Aquitaine Mme FOULON Jolle - Mdecin - ELSA - C. H. Arcachon Mme GARCIA Laurence - Prvention et formation CEID - CAANABUS Mme GARGUIL Vronique - Psychologue - Dpartement daddictologie C.H. Perrens M. GROS Florent - Association Autrement RDR

  • 5

    Mme HARAMBURU Franoise - Mdecin - Responsable CEIP Bordeaux Mme LATOUR Vronique - Mdecin - Directrice CAARUD La Case MDM M. OCANA Frdric - ARS Aquitaine Mme PAILLOU Virginie - Mdecin - CEID et Dpartement Addictologie C. H. Perrens Mme RAUTURIER Catherine - Mdecin - DT 33 - ARS Aquitaine M. RIMBAUD Christophe - CAARUD Planterose Mme SANCHEZ Marie - Pierre - ARS Aquitaine Mme VALADIE - JEANNEL Martine - MISP DRASS Aquitaine Groupe focal Rpressif 2010 Mlle BECAT Elonore - Charge de mission CLSPD - Mairie de Bordeaux Mme BENBELAID - CAZENAVE - Commandant - Gendarmerie M. BERNES Gil - Chef de lUnit de Prservation Sociale - Service Investigation et Recherche M.BERTHELIN Christophe - Commandant de compagnie de gendarmerie du Bassin dArcachon reprsent par MDL/C RAOUL M. CAMU Jean - Michel - Directeur - Service pnitentiaire dinsertion et de probation M. DE LA HAYE JOUSSELIN Thibault - Directeur de Cabinet de M. Le Prfet de Gironde reprsent par Mme THERUY Docteur DELILE Jean - Michel - Directeur CEID - Coordinateur TREND/OFDT Mme DUMESTRE - TOULET Vronique - Mdecin Toxicologue - Laboratoire TOXGEN Mme DUMONTEIL Anne - Ccile - Substitut du procureur Bordeaux M. FILLON Pascal - Chef Escadron - Commandant Groupement Gendarmerie de la Gironde Mme GARCIA Laurence - Responsable prvention CEID /CAANABUS M. GAYRAUD Olivier - Chef de la Brigade de lutte contre les trafics de Stupfiants - Police judiciaire

  • 6

    Mme MALLIA Annick - ARS Aquitaine M. OCANA Frdric - ARS Aquitaine M.PAJAUD Denis - Commissaire divisionnaire - Directeur Zonal de la Police aux Frontires reprsent par M. LE GARS M.PARISET Patrick - Adjt Chef Service Gnral - Major de Police Secteur Gare Bordeaux Mlle RAHIS Anne - Ccile - Coordinatrice DaAdd Mme RAUTURIER Catherine - Mdecin - DT 33 - ARS Aquitaine Mme TOTCHEVA Krassimira - psychologue CEID Mme VALADIE - JEANNEL Martine - MISP ARS Aquitaine

  • 7

    Introduction Trend : Tendances Rcentes Et Nouvelles Drogues. Tendances car cest dans le temps que le dispositif Trend a choisi dobserver les usages de substances. Lobjectif tant de saisir si les phnomnes tudis samplifient, se stabilisent ou tout simplement se rsorbent. Nous examinons des phnomnes dits mergents. Ces derniers recouvrent, soit des phnomnes nouveaux, soit des phnomnes existants non dtects ou documents par les autres systmes dobservation. En assurant un monitoring de ces phnomnes, nous cherchons dgager des tendances, c'est--dire, des phnomnes qui se maintiennent dans le temps et qui ne constituent pas de relles nouveauts ou des points de rupture. Rcentes car le dispositif Trend a pour vocation de fournir des lments de connaissance (sur des groupes de populations forte prvalence dusage) qui portent sur lanne coule, tout en assurant une lecture des phnomnes observs au regard des annes prcdentes. Nouvelles Drogues car bien que le dispositif Trend sintresse toutes les substances , une attention particulire est porte aux nouveaux produits en circulation.1 Ainsi en 2010, au niveau europen cest un total de 48 nouvelles molcules qui ont fait lobjet dune identification. Au niveau local, ces nouvelles substances sont aussi prsentes mais dans une moindre mesure.

    1 Et cela dans un contexte de dveloppement de loffre des drogues de

    synthse : CF doc OFDT note nouvelles drogues en 2010.

  • 8

    Un partie du prsent rapport sera consacre aux commentaires des substances disponibles sur notre site dobservation et ayant pu tre observes par le dispositif. Les informations prsentes dans ce rapport 2010 sont obtenues selon une mthodologie spcifique. Nous triangulons des informations obtenues grce diffrents outils qualitatifs. Ainsi toute lanne nous ralisons des observations et des entretiens de types ethnographiques. Pour complter cela, nous ralisons des groupes focaux auxquels participent des professionnels du champ sanitaire (groupe focal dit sanitaire2) et des professionnels du champ dapplication de la loi (groupe focal dit rpressif3). Ainsi que la passation de questionnaires qualitatifs auprs de CAARUD et dassociation de rduction des risques intervenant en milieu festif4. Cest le rsultat dune anne dobservation que nous vous prsentons dans les lignes qui vont suivre.

    2 Groupe focal ralis le 20 dcembre 2010.

    3 Groupe focal ralis le 06 janvier 2011.

    4 Association Autrement RDR.

  • 9

    Espaces dobservation La mthodologie trendienne a privilgi deux espaces dobservations depuis la mise en place du dispositif : lespace urbain et lespace festif techno. Lespace urbain recouvre pour lessentiel les lieux o lon rencontre des usagers actifs de substances ; ces lieux sont soient institutionnels : CAARUD, CSAPA, soit plus informels : squats, points de regroupements, rue, ... Les populations prsentant un usage problmatique de substances sont de ce fait largement reprsentes. Lespace urbain se dlimite aux zones urbanises ou fortement urbanises. Cependant, nous restons toujours trs attentifs aux informations touchant les espaces ruraux. Lexistence de dispositifs mobiles ou de consultations avances nous permet de recueillir des informations parcellaires sur des zones rurales. Lobservation mene, par TREND, depuis 10 ans autorise cet largissement du primtre, Lapprciation des tendances par les observateurs y est contextualise et fiabilise en regard de la mthodologie habituelle. Toutefois, une attention toute particulire est porte aux traitements des informations qui manent de ces nouveaux espaces. Nous sommes vigilants la densit des observations qui risquerait de faire dun cas particulier, une tendance Lespace festif initialement observ par le dispositif Trend tait celui dit techno . Cela dsignait les lieux (tablissements de nuit ou lieux informels) o tait diffuse de la musique amplifie dite lectronique.

  • 10

    Un travail5 effectu en 2007 par lOFDT avait mis en vidence lexistence de 4 groupes daffinit chez les amateurs de lespace festif lectro : Alternatif , Soire Urbaine , Clubbing et Select . Cependant, lvolution du mouvement festif techno conduit localement des rassemblements de moindre envergure, une programmation moins exclusive dans les tablissements de nuit, ladossement de rassemblements lectro de grands festivals gnralistes. Ces mutations nous entrainent vers un largissement de lespace dobservation et la prise en compte des festivals gnralistes comme modles dominants des rassemblements de grande envergure. Lespac