Protocole CHU REUNION Protection voies aeriennes superieures pour anesthesies de fin d'accouchement 3

  • Published on
    22-Jul-2015

  • View
    304

  • Download
    1

Embed Size (px)

Transcript

  • Annales Franaises d'Anesthsie et de Ranimation, Volume 32, Supplement 1,

    September 2013, Pages A182-A183

    !Prise en charge des voies ariennes suprieures

    au cours de lanesthsie gnrale en fin de travail ! Etude multicentrique rtrospective!

    !M. Enser, F. Tourrel, M. Rieu, S. Leroy, P. Morin, V. Compre, B. Dureuil

    ! SFAR Septembre 2013 Session Obsttrique!

  • INTRODUCTION 1-La gestion pour protection des voies ariennes suprieures est

    devenue rare en fin daccouchement car au pralable 60 80 % d pridurales ou rachianalgsies ,parfois de PCA remifentanil.!

    !2- 10 15% des accouchements : RU+DA+EXTRACTION!Soit 400 800 la Reunion par an, 30 40 % sans APD ou RACHI!(X 100 pour la France et X 1000 pour lEurope = Sante Publique) !3-actuellement en France AUCUNE RECOMMANDATION!SPECIFIQUE CARO-SFAR-HAS et ESA pour la protection des

    VAS : dilemme pour les quipes (EPP?) , pour les apprenants DESAR +lves IADE Seulement celle des experts ASA.

  • PROBLEMATIQUE 1-Discordance majeure entre dogme et pratique clinique

    vraievie des praticiens expriments dans la plupart de tudes internationales.

    !2-Enqute Trois jours SFAR en 1996 : taux IOT 8% chez 30 000 parturientes. !3- En 2008, CHU de Marseille : 111 parturientes : 5% IOT/ !NOTA BENE : dans ces deux tudes, aucune complication !

  • Parturientes et mthodes : CHU Rouen1- Etude Multicentrique , Observationnelle, Rtrospective sur 3

    maternits de type 1, 2 , 3 de janvier 2009 dcembre 2010. !2- Inclusion de toutes patientes (118) ayant ncessit un acte

    danesthsie analgsie : Dlivrance Artificielle et/ou Revision Utrine, Rvision sous Valve, Extraction Instrumentale

    !3-Le critre de jugement principal tant le taux dIOT. Le critre de jugement secondaire : survenue de complications. !4- Donnes quantitatives : moyenne +/- cart-type Donnes qualitative : pourcentage.

  • Etude observationnelle rtrospective sur trois maternits de Haute Normandie : 2009-2010p TOTAL

    (n=118)CHU!(n=56)

    CHBelvedere!(n=48)

    CHElbeuf!(n=14)

    NS AGE 29.8+/-5.2 29.4+/-5.6 31+/-4.5 27.4+/-5

    NS TERME 38.4+/-4.2 37+/-5.1 39.8+/-2.9 39.2+/2

    NS IMC 27.7+/-4.1 27.5+/-4.1 27.8+/-4.2 26.5+/-8.6

    ** IOT 19% 30% 10% 7%

  • Discussion1-Toutes les IOT (19%) ont t ralises en squence rapide , les 81 %

    autres bnficiaient le plus souvent dune anesthsie spontane au masque par ktamine et/ou propofol.!

    2- Deux incidents chez les 22 patientes IOT Crush ( risque =11% soit haute criticit) et aucun chez les 98 non intubes en VS O2 .

    3- Il sagissait de vomissements sans inhalation pour lune et pour lautre de pneumopathie dinhalation ( 36% surviennent lextubation +++) !

    4-aucune intubation difficile (en rgle 1/250 chez la parturiente) Mais faible effective : manque de puissance de ltude

    Ralisation dun fichier selon des recommandations pragmatiques de type ceux de lASA.

  • POURQUOI DES RECOMMANDATIONS ADAPTEES? Mme si le succs des IOT est mieux matris, laugmentation du

    taux dIOT non obligatoire augmente la criticit .

    1980 6 % 14% 75-95 ! 1990 8 % 12% 85-105 ! 2000 16 % 11% 160-190 2010 20 % 10% 180-220! ! 2020 30 %! 9 % 250-290!

    Les Taux dIOT (et dAPD)montent et le Risque dEIG baisse : mais pas la Criticit

    la Criticit est le produit de la frquence du risque et de sa gravit .

  • ATTENTE DE LAVIS!DES SOCIETES SAVANTES!POUR VALIDATION EPP

    LOGIGRAMME INSPIRE!PAR LES

    RECOMMANDATIONS DE LASA