of 37 /37
ASTHME

ASTHME - chups.jussieu.fr · 2067 pas d’asthme 275 asthme possible 93 asthme probable ... MANIFESTATIONS CLINIQUES EVOLUTION PAR « CRISES » ... • En cas de doute diagnostic

Embed Size (px)

Text of ASTHME - chups.jussieu.fr · 2067 pas d’asthme 275 asthme possible 93 asthme probable ......

  • ASTHME

  • DEFINITION

    CLINIQUE : Crise de dyspne, paroxystique, sifflante, volontiers nocturne, rcidivante, rversible spontanment ou sous leffet du traitement.

    Chronicit, Variabilit, Rversibilit

  • DEFINITION

    FONCTIONNELLE : Obstruction bronchique

    VEMS, VEMS/CV, VRCPT = normale

    Chronicit, Variabilit, Rversibilit

    DEP

  • DEFINITION

    HISTOLOGIQUE : Inflammation bronchique

    Bronchite chronique desquamative osinophilesosinophiles

    Htrognit de linflammation

  • INFLAMMATIONBRONCHOSPASMEHYPERSECRETION

    OBSTRUCTION

    FACTEURS DECLENCHANTS

  • Asthme Quelques chiffres

    Prvalence en augmentation depuis 1960 :- 6 8 % chez ladulte- 6 12% chez lenfant

    Mortalit : 2000 morts par an en France 25% des causes d absentisme scolaire 1% des cots mdicaux totaux

    (8 milliards de francs en 1990)

  • Asthme sous-diagnostiqu et sous-traitchez le sujet g

    Enqute aprs limination fumeurs et insuffisants cardiaques sur 2527 sujets :

    2067 pas dasthme275 asthme possible93 asthme probable92 asthme certain

    Parmi les asthmes certains:40% B2 mimtique30% corticoide inhal21% thophylline18% stroides oraux39% aucun traitement pour lasthme

    Enright et al Chest 1999;116:603-613Sin et Tu Chest 2001;119: 720-725

  • MANIFESTATIONS CLINIQUESEVOLUTION PAR CRISES

    Dyspne aigu, lexpiration

    Sifflements

    Quelques minutes plusieurs jours

    cde spontanment ou sous traitement

    TOUX isole

    SYMPTOMES nocturnes, ou l effort

  • ENTRE LES CRISES Auscultation thoriquement NORMALE Explorations fonctionnelles (EFR) NORMALE

    SAUF si ASTHME MAL EQUILIBRE ASTHME AVEC OBSTRUCTION FIXEE

  • Diagnostic diffrentiel tout ce qui siffle n est pas asthme

    BPCO dme pulmonaire Embolie pulmonaire Stnose trachale Corps tranger

  • Facteurs dclenchant de la crise (1)

    Allergiques : pollens, acariens, plumes, poils de chat, mdicaments, etc

    Effort : jogging (air froid et sec, bonne tolrance de la natation). Parfois aprs la fin de l effort.

    Infections respiratoires Facteurs hormonaux

  • Facteurs dclenchant de la crise (2)

    Mdicaments : aspirine, anti-inflammatoires, Bta bloquants

    Pollution, Tabac Exposition professionnelle Facteurs psychognes RGO

  • Diagnostic

    Auscultation pulmonairependant la crise : sibilantsen dehors de la crise : peut tre normale

    Interrogatoire :notion d pisodes de gne respiratoire avec sifflements

  • Interrogatoire

    Interrogatoire prcis des facteurs de risques Quels sont les facteurs dclenchants ? Mode de vie : logement, prsence de nids

    acariens (moquettes, tapis, peluches, tat de la literie) tabagisme.

    Profession Sport Traitements habituels

  • Evaluation de la gravit de l asthme

    Antcdents : hospitalisation, ou urgences pour asthme, hospitalisations en ranimation,antcdents de ventilation assiste

    Crises : frquence, ncessit de prise de corticodes

    Priode intercritique : gne l effort ?rveils nocturnes ?prise frquente de ventoline ?

  • Bilan complmentaire

    Dbit de pointe (Peak Flow) simple +++ EFR : ralise en dehors de la crise RP NFS En cas de doute diagnostic : test de

    provocation (EFR avec metacholine)

  • Clinique+

    EFR (ou DEP)=

    CLASSIFICATION3 stades

    TRAITEMENT DE FOND

  • CLASSIFICATION ASTHME LEGER

    Gne moins de 1 2 fois par semaineGne nocturne moins de 2 fois par moisDEP > 80% et/ou EFR normales

    ASTHME MODEREGne plus de 2 fois par semaineGne nocturne plus de 2 fois par moisDEP (ou VEMS) entre 60 et 80% de la thorique

    ASTHME SEVERECrises frquentes, gne quotidienne,gnenocturne frquente, limitation des activits physiques, antcdent hospitalisation ou AAGDEP (ou VEMS) < 60%

  • Les symptmes inter critiques sont presque toujours sous estimsL asthmatique considre que sa gne respiratoire est normale.

    Essayer d valuer la complianceau traitement

  • OBJECTIFS DU TRAITEMENT

    Sdation des symptmes prvenir les crises maintien d une fonction respiratoire

    normale activit physique normale

  • C est un traitement au long cours, qui associe :

    TRAITEMENT DES CRISESet

    TRAITEMENT DE FOND

  • Rptition de crises dasthme de plus en plus frquentes, de plus en plus svres, de plus en plus brutales, avec des intervalles de moins en moins libres, une altration progressive du dbit de pointe

    Syndrome de menace

    = corticothrapie per os

  • Asthme aigu grave - Facteurs de risques

    ATCD de crises graves, de sjour en ranimationArrt dun traitement (corticodes)Inobservance thrapeutiqueAsthme pr-menstruelIntolrance laspirine, aux sulfites

  • Asthme aigu grave = Signes de gravit= URGENCE

    impossibilit de parler, tachypne suprieure 30 par minute, tachycardie suprieure 120 par minute, contraction permanente des sterno-cldo-mastodiens, dbit de pointe non mesurable ou infrieur 150 l/mn, normo ou hypercapnie lors de la mesure des gaz du sang en air ambiant

  • Asthme mortel - Facteurs de risques

    Asthme aigu graveMauvaise estimation de la maladie(degr dobstruction, svrit, retard au diagnostic)Sous-mdicalisation(sous-utilisation des corticoides, inobservance)Dsordres psycho-sociaux(alcoolisme, dpression, chmage)

  • Traitement de la crise l hpital

    Bta 2 mimtiques en nbulisation Corticothrapie orale ou IV O2

    Antibiothrapie discuter Kinsithrapie respiratoire

  • TRAITEMENT : mdicaments (1)

    Bronchodilatateurs : beta2 mimtiques Courte dure d action (4 heures)

    Ventoline Bricanyl Cest le traitement de la crise

    Longue dure d action (12 heures) Serevent, Foradil, Oxeol Cest un traitement de fond, en association aux

    corticodes

  • TRAITEMENT : mdicaments (2)

    Corticodes inhals : Becotide Pulmicort Flixotide Prolair, QVAR

    Action anti inflammatoire, pas utile dans la crise.

  • Effets secondairesPeu nombreux et sans gravit

    Mycoses buccales : se rincer la bouche aprs la prise

    Raucit de la voix

    PAS de PRISE de POIDS, ni risque de diabte etc ...

  • TRAITEMENT : autres mdicaments

    Ipratropium (ATROVENT) anticholinergique Thophylline : parfois utile en traitement de

    fond des asthmes svres Singulair : en association aux corticodes

    inhals dans les asthmes modrs

  • TRAITEMENT : indications (1)

    ASTHME LEGER

    Bta 2 mimtiques la demande

    Si asthme d effort : 10 minutes avant

    (Asthme d effort : SINGULAIR)

  • TRAITEMENT : indications (2)

    ASTHME MODERE

    CORTICODE INHALEet

    Beta 2 mimtiques la demande ou LP

  • TRAITEMENT : indications (3)

    ASTHME SEVERE

    corticothrapie inhale forte doseet

    beta2 mimtique LP (et la demande)parfois

    Corticodes PO (dose la plus faible possible)

  • EDUCATION

    PROBLEME = COMPLIANCE

    Accepter un traitement (simple) vie

    Prise correcte des formes inhales

  • Expliquer la maladie Comprendre le traitement

    INFLAMMATION BRONCHIQUE

    CORTICOIDES INHALES

  • ASTHME VU AUX URGENCES OU HOPITALISE =

    CORTICOTHERAPIE

    PAS de contre indication en cure courte

  • InformerSensibiliserEduquer

    Pour

    Un diagnostic prcoce (mesure du souffle)Une prescription adapteUne prescription suivie (observance)

    Conclusion