In Vodka Veritas n°7

  • View
    229

  • Download
    2

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Le 7e numéro d'IVV

Text of In Vodka Veritas n°7

  • SommaireLa Pniche contre le Paquebot p 3

    Une campagne sans chichi p 8

    Elections, pige cons ? p 9

    Brves de campagne p 0

    Un vto sur le vote p

    Et si je passais ma 3e anne au Maroc ? p 6

    Arrte ton char, Richard p 8

    Rcit dune pope nocturne p 8

    La garde vue p 9

    Edito

    Les membres de la Rdaction

    PrcIsIon

    A tous ceux qui nous demandent quand est-ce que nous mettrons les anciens numros du journal IVV en ligne : lun de nos rdacteurs va se mettre dans les jours qui viennent la reconstruction du site Internet (www.invodkaveritas.com) impossible mettre jour pour des raisons techniques. Courage, mes amis, si vous avez rat des numros !

    Nathanel Amar Amer amour mort

    Denis Carlier Directeur de la publication

    pas pas ras

    Viviane Gravey Sans chichi

    Batrice Cointe Tu tires ou tu cointes ?

    Maud Borie Sennuie

    Louis Moulin Slave to the wage

    Nak Desquesnes Gange Bang

    Dominique Albertini Dominique A.

    Cyrielle Auffray Hugh !

    Arnaud Iss International Superstar

    Soccer

    Franck BerlenElecteur inutile

    Stanislas Meulemans Linvitation lexcellence

    Martin Kipfer Raging Bull

    Michel Rocard Michel rencarde

    Paul Wolfowitz

    Branque mondial

    Daniel Cohn-Bendit Nous sommes tous des

    sociaux-tratres

    Ca sera donc Royal et Sarkozy ! Etonnant, aprs prs dun an domniprsence mdiatique que nauront pas su effacer les quelques jours dgalit de temps de parole...

    Les campagnes rythment la vie de Sciences Po : aprs celle du BDE faite de fraises tagada et de barbapapas, celle dj plus srieuse des lections syndicales - mais qui a aussi apport son lot d-cts, de coups bas et de hautes inspirations (voir numro 5), nous voici donc au coeur des prsidentielles tant attendues. Depuis plusieurs mois on ne parle que de a, les mdias, les candidats, les sondeurs sen donnent coeur joie et, telle une monte orgasmique, tout va de plus en plus vite mesure quon sapproche du terme.

    IVV ne pouvait rester indiffrent ce grand raout lectorat, et cest avec bonheur que nous consacrons quasi-intgralement ce numro lvnement. Pourtant, on aurait trs bien pu occulter la chose, en bons rebelles de la life que nous sommes tous. Ne rien dire, black-out total. Mais puisquil parait que jouer lanticonformiste est trs conformiste, on passe au troisime degr et on parle de la campagne. Na !

    Et puis, la campagne nous a rattrap malgr nous. Alors que lon voulait tranquillement jouer au tarot, la venue Sciences Po de Jean-Marie Le Pen, tue dans un premier temps par la direction, annonce en fanfare par le candidat du FN sur son site, nous a rappel nos obligations dagit-propagandistes. Un dossier complet est consacr lvnement, en long, en large, et - surtout - en travers.

    Vous retrouverez aussi dans ce numro un bestiaire des candidats, des brves de campagne, et autres amuses-gueules lectoraux. Bref, de quoi vous distraire entre les deux tours !

  • 3La Pniche contre le Paquebot

    Rappel historique : le 2 dcembre 2006 avait lieu lpisode Alain Soral. Celui-ci qui avait rvl son ralliement au FN quelques jours plus tt, avait t ject par la police pour postillonnage la face de Descoings (enfin peu prs a, quoi). La direction affirmait alors firement que lextrme droite navait pas sa place Sciences Po, en fiers (et libres) hrauts du consensus mou, sous prtexte de scurit des lieux. Soral, dans sa martyromanie comploguide, en avait alors fait tout un foin sur Internet en promettant de revenir.

    Lhypocrisie est partage, ainsi que le montre lattitude de Descoings propos du Forum Elle, puisquil est cette occasion revenu sur sa ligne de ne pas accepter lextrme droite. En effet si Sciences Po on naccueille pas les petits provocateur de lextrme droite, on ouvre les portes Le Pen. Lattitude ambivalente cultive par Sarkozy lgard du FhaiNe fait des mules leon de dmocratie Ainsi le 5 avril dernier, Jean-Marie Le Pen (JMLP pour les intimes des forums no-nazis) est venu rue Saint-Guillaume dans le cadre dun risible forum organis par le magazine Elle, rassemblant les trois-quarts des candidats en lice pour parler ces tranges cratures nommes femmes. La stratgie affiche par Richie tait simple : accueillir bras ouverts tous les candidats, sauf Le Pen, de peur dimmortaliser sa main tendue (au sens strict) en une forme de rencontre de Montoire ou daccords de Munich. Le

    Voir numro 5 de janvier dernier.

    directeur de lcole de silence politique ne sest toutefois pas retir assez vite et une rencontre furtive a t immortalise par un appareil photo de sciences-po.biz o le would-be ministre adopte son attitude autiste habituelle en cas de situation hostile : l i m p a s s i b i l i t feinte, ou labsence affecte, au choix.

    L a r m e secrte quil avait entrepris dutiliser pour conserver sa rputation de dmocrate dans les dners en ville tait simple et diablement efficace : utiliser ses tudiants gauchistes (cest comme les noirs, les juifs et les arabes, on en connat tous un qui est pas aussi mauvais quil en a lair). Quoi de plus simple en effet que de se servir dune protestation organise par les tudiants pour absoudre toute linstitution, quitte soffusquer dventuels excs si les choses tournaient mal ? En loccurrence, le bonhomme dcerne un summa cum laude sur son tout nouveau blog (richard-descoings.net) pour cette action nette et sans bavure. Mais IVV, journal tellement recherch mais si peu souvent vendu (because la flemme, quoi) que certains font les poubelles pour esprer en trouver un exemplaire2, nous nous devons de vous livrer notre aperu de la journe comme elle sest rellement droule. Et pour cause nous tions aux premires loges !

    Le bruit courait que Jean-Marie Le Pen passerait Sciences Po le jeudi 5. Par lodeur allchs, les gauchistes, toujours sur le pied de guerre, menrent leur enqute. La direction, dhabitude si emphatique ds quune personnalit passe Sciences Po avait mystrieusement ferm sa gueule et avait visiblement donn lordre de faire de mme au Bureau des Arts mis au courant en raison de la Semaine des. Au sein mme de ladministration, seul un cercle trs restreint autour de Nadia Marik tait au courant des dtails. Finalement le plus simple pour avoir un minimum dinformation, ctait de se compromettre en crant son propre profil sur elle.fr. En mme temps, la direction de Sciences Po (reconnaissons-le) ne voyait pas cette premire dun il particulirement favorable ; et souhaitait en fait que les gauchistes habituels prparent tout de mme un petit 2 Mais si, on nous la dit - sur un autre ton, mais on nous la dit.

    O lon relate comment la Semaine des Arts sest transforme un jeudi aprs-midi en Semaine du Lard...

  • de 0 pages : vive le relativisme6 et vive la France.

    La journe du jeudi na pas seulement commenc en dbut de semaine, mais galement le mercredi soir avec un collage daffiches rue Saint-Guillaume et boulevard Saint-Germain au cours duquel un membre du commando du collectif informel runi pour loccasion se fit accuser dun tag rue Saint-Guillaume quand le groupe ne possdait aucune bombe de peinture sur lui. Comme si des gauchistes allaient se mettre dgrader une proprit prive Prisonnier politique, tel Blanqui sous la Commune, il ne sortira du commissariat quaprs le dpart de Le Pen de Sciences Po, vers 7h30, soit aprs une quinzaine dheures en cellule et louverture dune procdure factice de police judiciaire pour ce qui ne pouvait tre quun non-lieu. Le jeudi matin, aprs arrachage des affiches de Le Pen rajoutes dans la nuit vint le temps de la constatation de lincapacit droitire accepter la contradiction (voir

    lencadr Leon de dmocratie sarkozyste ). Ces petits ont de qui tenir (a commence par un S ), vous pourrez dans 5 ans vous souvenir deux quand ils seront jamais des seconds couteaux mais se rveront pourtant ministres en allant aboyer sur les plateaux tl. Mis part quelques actions pour fter la manire de SUD la venue de Sarkozy et Royal, la journe a alors t consacre la prparation de la

    venue de Le Pen, avec la participation dabord timide puis plus affirme de lUNEF, dont on peut regretter les tergiversations : les dbats internes ont ainsi conduit a rdiger un tract appelant la mobilisation contre Le Pen sans indiquer lheure du rassemblement (preuve que le compromis ne mne rien). Mais en dfinitive lmulation (la concurrence ?) entre syndicats a fini par permettre lorganisation du rassemblement de manire conjointe. Aprs le front national des droitiers (voir encadr page ci-contre) contre la campagne daffichage, ctait le front populaire des seuls, uniques et derniers vrais proltaires du VIIe arrondissement contre Le Pen.

    Mais bien quau service des intrts de la direction, les militants se sont quand mme fait emmerder avec zle par des appariteurs, vigiles ou flics sur les nerfs. Un appariteur a ainsi voulu tout dabord empcher le tractage7

    Je sais que, mme dans des idologies qui ne ressemblent pas du tout ce que je pense, il y a quelque chose dintressant et de respectable (Franois Bayrou)

    7 Tractage : nm. syndicalisme, action de distribuer des tracts.

    quelque chose. Mais la direction ne frquente pas assez les milieux de la gauche (ou dits comme tels) pour bien connatre les tendances de chacun. Ils se seraient bien contents dune banderole tenue par 4 ou 5 syndicalistes de lUNEF, pour marquer une protestation toute symbolique. Tel nallait pas tre le cas... Du ct l