Tests de terrain pour évaluer la capacité aérobie et la vitesse aérobie maximale

  • Published on
    28-Nov-2014

  • View
    217

  • Download
    2

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Tests de terrain pour valuer la capacit arobie et la vitesse arobie maximale

Transcript

<ul><li> 1. RESUME Depuis 1982, date laquelle nous avons introduit en .France les preuves de courses progressives permettant d'valuer, sur le terrain, la capacit arobie, la trs popu- laire preuve de douze minutes de marche et course de Cooper, la plus souvent utilise jusqu'alors. se sont ajouts de nombreux autres tests aux objectifs sensiblement similaires (Encadr 1). Devant cette abondance, nom- breux sont ceux qui lgitimement s'interrogent aujourd'hui avant de choisir le test utiliser. L'objet de notre prsentation est d'abord d'aider les praticiens (1) des activits physiques (APS) tablir le 1. Par praticiens, nous entendons : les mdecins et les kinsithrapeutes du sport, les enseignants d'EPS, les entraneurs et tout autre ducateur sportif. 15 1 TESTS DE TERRAIN POUR EVALUER LA CAPACITE AEROBIE ET LA VITESSE AEROBIE MAXIMALE plus judicieusement possible leurs choix en fonction de leurs objectifs de leurs besoins, de leurs moyens et de l'ge des sujets qu'ils souhaitent valuer. C'est ensuite de leur sugg- rer quelques utilisations possibles des rsultats pour amliorer le d- veloppement des capacits arobies. Pour ce faire, nous passerons cha- cune des preuves proposes au ta- mis mthodologique bien connu de la pertinence, de l'accessibilit, de la validit et de la fidlit (ou repro- ductibilit) pour tablir le plus ob- jectivement possible un classement rsultant. Mots cls : Capacit arobie 1 Eva- luation 1 Tests terrain 1 Mthodologie 1Application. ..Par pratiquants, nous entendons toutes personnes (scolaires, sportifs haut niveau et tout venant, adwtcs non comptiteurs) susceptibles de s'entraler pour amliorer leur condition physique et/ou leur performance. 1. ASPECTS METHODOLOGI- QUES . La pertinence ou meilleure correspondance possible de l'preuve aux objectifs fixs par l'utilisateur, conditionne le choix initial. C'est principalement au niveau de la pertinence du choix de l'preuve que l'on observe le plus grand nombre de confusions. En ef- fet, partir des rsultats : 1- S'agit-il en effet d'tablir un simple diagnostic initial afin de raliser un tttat des lieuxtt, un clas- sement, une slection ou une orien- tation des valus ? Dans ce cas, seul un indice de l'aptitude arobie suffit. Cet indice peut tre diffrent et s'exprimer en distances parcourues en 6, 9 ou 12 min (Test de Cooper, 1968), en duree pour parcourir cer- taines distances : 2400m (Test de Cooper, 2me version, 1968) ou 1500, 2000, ou 3000 rn (Control Ae- robic Training Test : CAT.Test de Chanon et Stephan, 1985) ou en pa- liers atteints (Tests de Lger et Bou- cher, 1980 ; Lger et Lambert, 1982; Lger et coll. 1985; Brue, 1985). 2- Ou bien s'agit-il de ftxer des objectifs ralistes et de doser en- suite individuellement les vitesses </li> <li> 2. 152 1 TESTS A VITESSE CONSTANTE: PROTOCOLES RECTANGULAIRES Test de 12 min ou de 2400 m de Course, Cooper, 1968. Test collectif Dans la version 12 min de course il s'agit de parcourir la plus grande distance possible en 12 min. Dans la version 2400m de course, il s'agit simplement de chronomtrer la dure. La distance parcourue et la performance chronomtrique constituent en elles-mme des Indices de Capacit Arobie. Ces preuves NE DONNENT PAS LA VITESSE AEROBIE MAXIMALE. Elles permettent indirectement d'apprcier le niveau d'endurance arobie (voir texte). 2 TESTS A VITESSES PROGRESSIVES: PROTOCOLES TRIANGULAIRES Testprogressifde course sur piste de l'Universit de Montral(*), Lger et Boucher, 1980. Test collectif(n"' 40). Le protocole du test consiste augmenter la vitesse de course de l....Jm:J!..h. toutes les l.mil!- La vitesse est impose par l'intermdiaire de "BIPS" sonores. Des bornes sont places tous les 50 m sur une piste d'athltisme. Les sujets valus doivent s'efforcer de passer devant chaque bornes exactement l'instant o est mis un Bip. Le test commence 6 kmlh et s'achve lorsque l'valu n'est plus capable de suivre la vitesse impose. Le dernier palier complt lui DONNE SA VITESSE AEROBIE MAXIMALE et permet d'extrapoler son V02 max. Test progressifde course navette de 20 m paliers de 2 min(*), Uger et Lambert, 1982. Test collectif(n"' 15 20). Le protocole de ce test est identique celui du testprogressifde course sur piste, par contre la course sefait ici en navettes entre deux lignes parallles traces 20 m l'une de l'autre et l'augmentation de la vitesse n'est que de 0.5 kmlh. Les "Bips" doivent prcisment concider chaque arrive au-dessus d'une des deux lignes. Le dernier palier complt constitue en lui-mme un indice de capacit arobie et permet ventuellement d'extrapoler le vo2 max. Cette preuve NE DONNE PAS LA VITESSE AEROBIE MAXIMALE. -Test progressifde course navette de 20 m paliers de 1 min(*), Uger et coll., 1985. Identique au test progressifde course navette paliers de 2 min, mais la dure de chaque palier a t ramene ici l mil!. Seul test dont l extrapolation du V02 max a et valide pour les enfants et adolescents. Cette preuve NE DONNE PAS LA VITESSE AEROBlE MAXIMALE. Test progressifVAM-Eval (*), Cazorla et Lger, Publication en cours Test collectif(n"' 100). Totalement identique au Test navette de 20 m paliers de 1 min et utilise la mme bande sonore. Cependant la course est ralise ici sur une piste ou sur un circuit tracer. Des bornes sont places tous les 20 m. Le dernier palier complt DONNE LA VITESSE AEROBlE MAXIMALE. -Testprogressifde course derrire cycliste(*), Brue, 1985. Test collectif (n"' JO 15). Mme principe que le test progressifde course sur piste mais ici la vitesse est impose par un cycliste qui selon les caractristiques mcani(/ues de son vlo doit pdaler aux cadences enregistres sur une bande sonore. La vitesse est augmente toutes les 3Q_ secondes de 0.20 0.30 kmlh. Le dernier palier complt DONNE LA VITESSE AEROBIE MAXIMALE. 3- TEST A PROTOCOLE MIXTE : RECTANGULAIRE POUR CHAQUE DISTANCE, TRIANGULAIRE POUR L'ENSEMBLE DU TEST -Test de l'Universit de Bordeaux Il: TUBll Test de course progressivement acclre chaque palier de 3 min. Arrt d'une minute entre chaque palier permettant les prlvements sanguins. Augmentation des vitesses: 8-10-12-13-14-15-16-17-18-19-20-21-22 et 10-12-14-16-17-18-19-20- 21-22-23-24, permet d'obtenir les vitesses intermdiaires dites "aux seuils" et la VAM. Ce protocole est surtout utilis avec les sportifs de haut niveau. - Control Aerobic Training Test: CAT.Test, Chanon et Stephan, 1985. Test surtout individuel (mais p~ut tre ralis collectivement). Protocole mixte rectangulaire et progressif de course qui consiste ajuster individuellement des vitesses inframaximales de course des Frquences Cardiaques (FC) respectivement de 140, de 160 bat/min et relever la vitesse FC max. Selon le niveau des valus, 3 distances parcourir en 6 8 min sont proposes chaque sujet. Le dernier palier (selon les auteurs) DONNE LA VITESSE AEROBIE MAXIMALE et permet d'extrapoler un Indice de V02 max. Validit conteste. (*) Il est possible d'acqurir les enregistremenJs sur casselle et/es protocoles de chacun de ces tests en s'adressanJ : I'A.REA.P.S B.P 40 33611 CESTAS Cdex Tl. : 57.57.10.10 poste 6692 . </li> <li> 3. Georges CAZORLA 1 5 3 LA CONSOMMATION MAXIMALE D'OXYGENE ou V02 MAX La consommation maximale d'oxygne ou vo2 max (V = dbit. o 2 = oxygne. max= maximale) est la quantit maximale d'oxygne qu'un organisme peut utiliser par unit de temps au cours d'un exercice musculaire intense et de longue dure. On peut la dfinir aussi comme Puissance Arobie Maximale (PAM) ou Puissance Maximale du Mtabolisme Arobie. Les units de mesure les plus employes sont : -le litre d'oxygne par minute : llmin ou l.min-1 -le millilitre par minute et par kilogramme de poids corporel: ml/min/kg ou ml.min-1.kg-1 .Un V02 max bien dvelopp permet : -de soutenir des exercices d'intensit et de dure leves, -de mieux rcuprer aprs un exercice intense. - d'tre plus actifsans manifester unefatigue excessive. -de supporter des charges d'entranements importantes, -de mieux russir dans les activits de comptitions de longues dures. Le vo2 max exprim en l.min-1 augmente normalement avec la croissance jusqu' l'ge de 14-15 ans chez les filles et 18-20 ans chez les garons. Cette augmentation lie la croissance peut tre considrablement amplifie par la pratique rgulire d'activits physiques surtout si celles-ci sont intenses et de longue dure. Le V02 max est en moyenne plus lev chez les garons que chez lesfilles. A partir de l'ge adulte le V02 maxdcrot avec l'ge. Cette dcroissance est plus rapide chez les sujets physiquement inactifs. Le dveloppement du V02 max est limit par les facteurs gntiques. L'importance de ce dveloppement dpend essentiellement de trois condinons :du niveau initial de pratique des activits physiques, de la qualit de l'entranement subsquent et du "plafond gntique" individuel. LA VITESSE AEROBIE MAXIMALE OU VAM La VAM est la vitesse de course laquelle est atteinte le V02 max. Plus que la connaissance du V02 max, celle de la vitesse arobie maximale est indispensable pour doser les vitesses de course les plus favorables au dveloppement physiologique. L~NDURANCEAEROBIE L'endurance arobie est le pourcentage du V02 f11GX (ou de la VAM) susceptible d'tre maintenu pendant une DUREE DONNEE: par exemple courir un 3000m 88% au vo2 max (ou de la VAM). On peut aussi la dfinir comme la dure d'exercice (par exemple de course) susceptible d'tre maintenue un POURCENIAGE DONNE du 1'02 max :par exemple[uer une vitesse correspondant 90 % de la VAM et mesurer la dure ou la distance parcourue cette vitesse. LA CAPACITE AEROBIE MAXIMALE La capacit arobie maximale reprsente la quantit totale d'nergie disponible et susceptible d'tre libre par voie oxydative. Elle dpend des rserves totales des "carburants" de l'organisme (lipides et gl~cides) et de l'apport en f!XJg~ne (ou "comburant") ncessaire leur combustion (apport et utilisation maximaux : vo2 max. apport et ulllisatzon inframaximaux: endurance arobie). COMMENT DEVEWPPER OU MAINTENIR : 1. L'ENDURANCE AEROBIE?: Avec des distances longues courues des intensits comprises entre 75 (en dbut de programme) et 90% de la VAM (lorsque le sujet est trs bien entran). 2. LE V02 MAX?: Avec des vitesses de courses comprises entre 90% (en dbut de programme) et 120-130% de la VAM (lorsque le sujet est trs bien entran). Plus l'intensit s'lve plus les distances parcourir doivent tre courtes et rptes des intervalles rapprochs. Exemple : 15 secondes de course 120 % de VAM suivies de 20 secondes de rcupration passive. A rpter un nombre suffisant de fois pour que la (dure totale des squences "course-rcupration" soit suprieure 15 minutes). D'OU LA NECESSITE DE CONNAITRE LA VAM ET LES TEMPS DE PASSAGE CORRESPONDANTS A DES INTERVALLES CHOISIS. C'EST CE QUE PERMETTENT LE TEST VAM-EVAL ET LE LOGICIEL D'ENTRAINEMENT QUI L'ACCOMPAGNE </li> <li> 4. Colloque International de la Guadeloupe li VAH * 50 55 60 65 70 75 80 85 90 95 100 105 llO ll5 120 125 130 135 140 145 150 * * * * li VAH * 50 55 60 65 70 75 80 85 90 95 100 105 110 115 1 20 125 130 135 140 145 150 * * 50 24"0 21"8 20"0 18"4 17"1 1 16"0 15"0 14"1 13"3 12"6 12"0 ll"4 10"9 10"4 10"0 9"6 9" 2 8"8 8"5 8"2 8" 0 1 10 a 21 m 23 m ! 25 m 1 27 m 29 m 31 m 33 m ! 35 m 37 m 1 40 m 42 m ! 44 m ! 46 m 48 m ! 50 m 52 m 54 m ! 56 m 58 m 60 m ! 63 Ill 100 48"0 1 43"6 40"0 l 36"9 1 34"2 1 32"0 l 30"0 28"2 26" 6 l 25"2 24"0 1 22"8 21"8 20"8 20"0 19"1 18"4 l 17"7 l 17"1 16"5 l 16" 0 15 " 31 m 34 m 37 m 41 m 44 m 47 Ill 50 m l 53 m 56 m 59 m 62 m 66 m 69 m 72 m 75 m 78 m 81 m 84 m 87 m 91 m 94 m TABLE POUR UNE VAM DE 15 KMIH Tableau 1 : TEMPS DE PASSAGE 200 1'36"0 1 1'27"2 1'20"0 1 1'13"8 1'08"5 1 1'04 "0 1 1'00"0 1 56"4 1 53"3 50"5 48"0 1 45"7 43"6 41"7 40"0 38"3 1 36"9 35"5 34"2 33"1 32"0 1 20 a 42 m 46 Ill 50 m 54 m 1 58 m 63 m 1 67 m 1 71 m 75 m 79 m 83 m 87 m 1 92 m 96 m 100 m 104 m 108 m 112 m 117 m ! 121 m ! 125 m 400m 3'12"0 1 2'54"5 2'40"0 2'27"6 2'17"1 2'08 " 0 1 2'00"0 1 1'52"9 1 1'46"6 1 1'41"0 1 1'36"0 1 1'31"4 1'27"2 1'23"4 1'20"0 600m 4'48"0 4'21"8 4'00"0 3. 41"5 3'25"7 1 3'12"0 3'00"0 2'49"4 2'40"0 2'31"5 1 2. 24 "0 2'17 "1 2'10"9 2'05"2 2'00 " 0 1'16"8 1 1'55"1 1'13"8 1'50"7 1 1'll"1 1'46"6 1'08"5 l 1'42"8 1'06"2 1'39"3 1'04"0 1 1'36"0 80011 6'24"0 5'49"0 l 5'20"0 l 4'55"3 4'34"2 l 4'16"0 4'00"0 l 3 ''45"8 3'33"3 l 3'22"1 3 ' 12"0 l 3'02"8 2'54"5 1 2'46"9 2'40"0 2'33"6 2'27"6 1 2'22"2 1 2'17"1 2'12"4 1 2'08"0 1 Tableau 2 : DISTANCE 30 8 62 m 69 m 75 m 81 m 87 m 1 94 m 100 m 106 1'1 112 m 119 m 125 m 131 m 137 m 144 m 150 m 156 m 162 Ill 169 m 175 m 181 m 188 m 1 mn 125 m ! 137 m 150 m 162 m ! 175 m 188 m 1 200 Ill ! 212 m 225 m 237 m 250 m 262 m 275 m ! 287 m 300 m ! 312 m ! 325 m ! 337 m 350 m 362 m ! 375 m 2 mn 250 m 275 m ! 300 m 325 m 1 350 m 1 375 m l 400 Ill 1 425 m 450 m 1 475 m 500 m 525 m 550 Ill 575 Ill 600 Ill 625 m 650 m 675 m 700 m 725 m 1 750 m 1000 8'00"0 7'16"3 6'40"0 6'09"2 5'42" 8 1 5'20"0 1 5'00" 0 4'42"3 4'26"6 4'12 " 6 1 4'00"0 3'48"5 3'38"1 3'28"6 3'20"0 3'12"0 1 3'04"6 2'57"7 2'51"4 2'45"5 2'40"0 1 3 mn 375 m 412 m 450 m 487 m 525 m 563 m ! 600 m 637 m ! 675 m 712 m 750 m 787 m 8 25 m 862 m ! 900 m 937 m 975 m 1012 m 1050 m 1 1087 m 1 1125 m 154 1500m 3000a * X VAI1 12'00"0 10'54"5 24'00"0 21'49"0. 10'00"0 1 20'00"0 9'13"8 18 ' 27"6 8'34"2 1 17'08"5 8'00"0 1 16'00~0 7'30"0 1 15'00"0. 7'03"5 14'07 " 0 6'40"0 13'20"0 6'18"9 12'37 " 8 6'00"0 1 12'00"0 5'42"8 1 11'25"7 5'27"2 10'54 " 5 . 5'13"0 10'26"0 5 ' 00 " 0 1 10'00"0 4 ' 48"0 4 ' 36"9 4 ' 26"6 1 4'17"1 4 ' 08"2 4'00"0 9'36"0 . 9'13"8 8'53"3 8'34"2 8'16"5. 8'00"0 50 55 60 65 70 75 80 85 90 95 lOO 105 llO ll5 120 125 130 135 140 145 150 6 mn 12 mn * li VAH 750 m 825 m 900 m 975 m 1050 m 1125 m 1200 m 1275 m 1350 m 1425 m 1500 m 1575 m 1650 m 1725 m 1800 m 1875 m 1950 m 2025 m 2100 Ill 2175 m 2250 m 1500 m * 1650 m * 1800 m * 1950 m * 2100 m * 2250 m * 2400 m * 2550 m * 2700 Ill 2850 Ill 3000 m * 3150 m * 3300 m * 3450 m * 3600 m * 3750 m * 3900 m * 4050 m * 4200 m * 4350 m * 4500 m * 50 55 60 65 70 75 80 85 90 95 100 105 110 115 120 1 25 130 135 140 14 5 150 </li> <li> 5. Colloque International de la Guadeloupe de course permettant le meilleur dveloppement de leur capacit a- robie ? Dans ces cas. un simple indice arobie ne suffit plus. Ne dis- posant que d'un chronomtre et de distances, l'homme de terrain a sur- tout besoin de rfrences chronom- triques pour laborer les contenus de ses sances. Plus que la connaissance du V~ max, c'est celle de la vites...</li></ul>

Recommended

View more >