of 30/30
Echanges électroniques Echanges électroniques Echanges électroniques Echanges électroniques

Presentation Echanges Electroniques

  • View
    1.729

  • Download
    0

Embed Size (px)

DESCRIPTION

 

Text of Presentation Echanges Electroniques

  • 1. Echanges lectroniques Echanges lectroniques
  • 2. Commerce lectronique B to B : outils et solutions pour les petites et les grandes Echanges lectroniques entreprises Rgis ASTIER Olivier DAGNAS
  • 3. Dfinitions ? Le commerce lectronique correspond l utilisation des nouvelles technologies de l information dans les relations daffaires ? Le B to B (Business to Business) concerne Echanges lectroniques les changes lectroniques professionnels entre deux ou plusieurs entreprises ? Trois composantes : Les donnes Les messages Les rseaux
  • 4. Echanges lectroniques B to B ? Contexte 100% des membres d ECR France savent mettre ou recevoir le message commande en EDI Echanges lectroniques Pour autant, 50% des commandes ne sont pas changes en EDI, % stable depuis 97 ? Objectif Identifier et expliciter toutes les solutions de commerce lectronique pour faciliter les changes entre : ? PMEPMI et grandes entreprises, ? de l industrie et du commerce
  • 5. Mise en uvre de l EDI par les adhrents d ECR France Messages changs en EDI par les par les industriels distributeurs Best of rpondants rpondants Commande (ORDERS) 100% 100% Avis d expdition (DESADV) 52,8% 80% Echanges lectroniques Facture (INVOIC) 84,9% 60% Avis de paiement (REMADV) 5,7% 20% Informations partenaires (PARTIN) 3,8% 20% Informations produit (PRODAT) 30,1% 30% Informations tarifaires (PRICAT) 5,7% 20% Etat des ventes (SLSRPT) 9,5% 20% Etat d inventaire (INVRPT) 73,6% 70% Accus de rception (RECADV) 7,5% 20%
  • 6. Mise en uvre de l EDI-EFI par les adhrents de Gencod EAN France Nbre d entrep. pratiquant l EDI-EFI Distributeurs et grossistes 215 Fabricants 4515 Prestataires 40 Echanges lectroniques Nombre de sites utilisateurs Environ 12 000 Secteurs d activit des fabricants EDI-EFI % sur total adhrents Epicerie sche et liquide 1135 12,7% Produits frais et surgels 1059 21,2% DPH 190 15,1% Bricolage 1745 19,8% Textile 386 23,8% Total gnral 4515 17,6%
  • 7. Les outils du commerce lectronique B to B ? Le minitel ? Le courrier lectronique (email) ? LEDI intgr Echanges lectroniques ? Linfogrance ? Lextranet ? Les places de march ? Le web EDI dans la relation petit client grand fournisseur dans la relation petit fournisseur grand client
  • 8. La mise en uvre des catalogues lectroniques en France Echanges lectroniques Jean-Luc DESTOOP Franois FERRY
  • 9. Les multiples facettes de la fiche produit Echanges lectroniques logistique magasin tarifs consommateur informatique
  • 10. Les bnfices attendus ? Gains distributeurs Diminution des litiges prix Gains administratifs de saisie ? Gains industriels Echanges lectroniques Standardisation / automatisation de l envoi des informations produits ? Gains mutuels Mise en marche des nouveaux produits acclre Fluidit de la chane dapprovisionnement / disponibilit en linaire ? Montant des gains A minima 0,7 pour 1000 du CA
  • 11. Objectifs et principes de l alignement de donnes ? Objectifs de l alignement de donnes Aligner les donnes en permanence sur les produits rfrencs entre systmes d informations Lalignement se fait sur les donnes statiques : descriptives, logistiques, multimdia, cahier des Echanges lectroniques charges, ? Principes de l alignement de donnes Les donnes de l industriel sont extraites du SI de l industriel et stockes un seul endroit L industriel est propritaire des donnes et de leur qualit Elles sont diffuses aux distributeurs slectionns par l industriel La diffusion des crations, modifications se fait dans un temps trs court
  • 12. Industriel Distributeur I I M N W N M 2 Q T Catalogue Catalogue O T 2 Data Pool Data Pool M U E R E M Core Item Data Core Item Data K G A G Alignement de donnes P L R Retailer Specific Target Market Retailer Specific Target Market F R P U I A Security L A U Security S T T O T S H E I W I H E O O D N N Fire wall Fire wall
  • 13. Catalogues lectroniques + Rseau = Echanges lectroniques Un rseau de catalogues lectroniques ? Publier une fois envoyer tous ? Souscrire une fois recevoir de tous
  • 14. La stratgie franaise pour un rseau de catalogues lectroniques ? Le standard, que le standard ! ? Mise en uvre locale du modle international EAN/UCC sur la synchronisation des donnes Echanges lectroniques ? Les produits de grande consommation au dmarrage ? Participation de tous les prestataires de services (via un processus de certification) ? Dveloppement d rseau intgr au rseau un global international
  • 15. Les premiers rsultats ? Mise en place du rseau de catalogues 10 catalogues dj interconnects Echanges lectroniques Prs de 1000 industriels ont commenc un test de chargement des donnes dans un catalogue 70 000 fiches produit 4 distributeurs ont annonc leur interconnexion ? Implication active de tous les distributeurs et des principaux industriels franais
  • 16. Agenda de l atelier ? B to B : outils et solutions pour le commerce lectroniques Synthse des recommandations du groupe de travail : Rgis ASTIER (CARREFOUR) et Echanges lectroniques Olivier DAGNAS (L OREAL) ? Fiche produit et catalogues lectroniques Synthse des recommandations du groupe de travail ECR France-Gencod EAN France : Jean-Luc DESTOOP (AUCHAN) et Franois FERRY (COLGATE PALMOLIVE) Tmoignage : Didier CHAUGNE (LUCIE) et Jean-Jacques HENAFF (Jean HENAFF)
  • 17. Rendez-vous de suite ? Salle MEUDON B Optimisation logistique ? Salle MEUDON C Rendez -vous Echanges lectroniques Rendez- Retour aprs la pause dans l auditorium 16h00 prcise
  • 18. Deuxime table ronde ? Jean-Pierre BLANC, MALONGO ? Jacques-Edouard CHARRET, CASINO ? Michel GALLO, SYSTEME U ? Alain GRAS, Cabinet de Renaud DUTREIL Table ronde ? Nathalie MESNY, CARREFOUR ? Alain ROULEAU, FEEF ? Victor SCHERRER, ANIA Anime par Yves PUGET, LSA
  • 19. Synthse des ateliers ECR par les coprsidents d ECR France Synthse des ateliers Michel GALLO Hubert PATRICOT
  • 20. L engagement des DG : Synthse des ateliers Lexemplarit
  • 21. Les principes de base de la charte ECR (1) (1) 1. Nous engageons formellement nos deux entreprises dans une dmarche commune d acclration de la mise en place des pratiques ECR - Nous nous engageons y consacrer les ressources ncessaires de dcision - Nous considrons, chacun, ce projet comme un projet Synthse des ateliers dentreprise, stratgique et majeur 2. Nous dcidons, dans nos deux entreprises, de faire de l ECR un enjeu de Comit de Direction - En nous assurant que cette stratgie soit au c ur des priorits de l organisation 3. Nous nous engageons identifier les opportunits damlioration de nos pratiques du point de vue de lintrt et de la valeur apporte au consommateur final et mesurer les enjeux et les progrs que nous raliserons sur ces dimensions Charte ECR CCE / Systme U
  • 22. Les principes de base de la charte ECR (2) 4. Nous nous engageons sur les objectifs communs suivants : cf les indicateurs de performance - Soutenus par des plans d actions - Suivis lors de runions rgulires 5. Nous adoptons une dontologie et une convention sur le mode de partage des informations et des donnes indispensables Synthse des ateliers dans le cadre des projets ECR dtermins ensemble 6. Nous dclarons notre volont d identifier et de traiter les points bloquants en commun 7. Nous nous assurerons en interne, comme vis--vis de notre partenaire, que ceux qui s engagent dans cette dmarche soient gagnants 8. Nous nous engageons travailler sur des CGV / CGA en ligne avec la ralit conomique et la dmarche ECR Signature DG Systme U Signature DG Coca-Cola Entreprise Michel GALLO Hubert PATRICOT
  • 23. Des chantiers prioritaires pour le dveloppement de la catgorie (1) dveloppement catgorie (1) AUGMENTATION LOGISTIQUE DU TAUX DE SERVICE EN LINEAIRE Synthse des ateliers Baisser les ruptures sur les rfrences lourdes de la catgorie Maximiser le taux Respect de de service l assortiment industriels ? prconis entrepts U Identifier les raisons et le taux de des ruptures et service entrepts U mettre en place des ? magasins plans d actions
  • 24. Des chantiers prioritaires pour le dveloppement de la catgorie (2) OPTIMISER THEATRALISATION L EFFICACITE DE L OFFRE FOND PROMOTIONNELLE DE RAYON Synthse des ateliers Thtralisation des promotions Amliorer le taux Faire du rayon dexcution TG Boissons sans alcool une destination au sein des liquides o l'acheteur a envie de rester et d'acheter
  • 25. Des objectifs sur la catgorie partags 2001 CAM 2002 P10 est. 2003 est. 2004 est .2005 Indicateurs catgorie HM+SM* CA HM+SM Catgorie Soft Drinks en M Indice d'volution CA Catgorie HM+SM (%) Volume HM+SM Catgorie Soft Drinks en Millions de litres Indice d'volution Volume Catgorie (%) Indicateurs Systme U sur la catgorie* CA Systme U sur les Soft Drinks en M Indice d'volution CA Systme U sur les Soft Drinks (%) Pdm Valeur de Systme U sur les Soft Drinks 100% HM+SM Synthse des ateliers Evolution de la Pdm Valeur de SU sur les Soft Drinks Pdm Valeur de Systme U sur les PGC+Frais LS Evolution de la Pdm Valeur de SU sur les PGC+Frais LS Rentabilit au mtre linaire Suivi de la masse de marge Indicateurs CCE sur la catgorie* CA CCE HM+SM en M Indice d'volution CA CCE HM+SM (%) CA CCE chez Systme U en M Indice d'volution CA CCE chez Systme U (%) Indicateurs spcifiques par chantier ECR Augmentation du taux de service en linaire Taux de service en linaire** % de magasins rimplants (toutes forces de vente industriels) Logistique Amlioration du taux de service Industriels--> entrepts U Amlioration du taux de service Entrepts U --> magasins U Optimiser l'efficacit promotionnelle Pdm valeur promo U = Pdm valeur totale U sur les Soft Drinks Thtralisation de l'offre fond de rayon Evolution CA des magasins habills vs magasins tmoins Nb de magasins habills * Source : Nielsen ** Source : IRI-Secodip
  • 26. La diffusion des meilleures pratiques ECR ~90 adhrents ~175 Entreprises ECR France participants des PGC aujourd hui Synthse des ateliers
  • 27. Synthse des ateliers 2004
  • 28. Remerciements tous les intervenants industriels et distributeurs et nos partenaires
  • 29. Remerciements Eva ALCAIDE (AUCHAN) ; Rgis ASTIER (CARREFOUR) ; Mal BARRAUD (INFLUE) ; Jean-Pierre BARJON (LORINA GEYER) ; Ren BIOTTI (CORA) ; Jean-Pierre BLANC (MALONGO) ; Alain BLOND (CASINO) ; Vincent BURGER (SOLINEST) ; Christian CARRERE (SYSTEME U) ; Jacques-Edouard CHARRET (CASINO) ; Didier CHAUGNE (LUCIE) ; Benot CORNU (CASINO) ; Olivier DAGNAS (LOREAL) ; Grgory DEBUCHY (CARREFOUR) ; Nicolas DE LAVIGERIE (METRO) ; Christian DELESALLE (AUCHAN) ; Jean-Luc DESTOOP (AUCHAN) ; Franois FERRY (COLGATE PALMOLIVE) ; Grard FERRY (CORA) ; Benot FEYTIT (METRO) ; Vincent FONTAINE (HAYS Logistique) ; Michel GALLO (SYSTEME U) ; Pierre GEORGET (Gencod EAN France) ; Alain GRAS (Secrtariat d tat aux PME, au commerce, l artisanat, aux professions librales et la consommation) ; Elisabeth GRAVELAT (NESTLE France) ; Mlanie HEDOUIN (CARREFOUR) ; Jacques JOUANNEAU (SYSTEME U) ; Frdric LE BRETON (CARREFOUR) ; Richard LEBRETON (BONGRAIN) ; Dominique LEMELLE (Gilbert LEMELLE) ; Bertrand MARY (UBF) ; Nathalie MESNY (CARREFOUR) ; Hubert PATRICOT, (COCA COLA) ; Christian PELISSON (PANZANI) ; Stphane PREMEL (PROVERA) ; Yves PUGET (LSA) ; Alain ROULEAU (FEEF) ; Jean-Louis SCHOCKERT (BFC) ; Claude SENDOWSKI (MONOPRIX) ; Grard SERRE (YOPLAIT) ; Laurent SELLAM (CORA) ; Victor SCHERRER (ANIA).
  • 30. Vous retrouverez les prsentations des ateliers ds demain aprs-midi sur www.ecr-france.org Prochaines confrences ECR : 8me Confrence ECR Europe : Bruxelles mai 2004 3me Confrence ECR France : Paris novembre 2004