of 22/22
CONDUITE A TENIR DEVANT UNE DYSPNEE LARYNGEE DE L'ADULTE Marine Benois - DCEM4

Dyspnée Laryngée

  • View
    211

  • Download
    1

Embed Size (px)

DESCRIPTION

 

Text of Dyspnée Laryngée

  • 1. CONDUITE A TENIR DEVANT UNE DYSPNEE LARYNGEE DE L'ADULTE Marine Benois - DCEM4
  • 2. PLAN 1 Rappel anatomique du Larynx 2 Diagnostiquer une dyspne larynge 3 tiologies de dyspne larynge 4 principes de prise en charge 5 Autour d'un cas de dyspne larynge de l'adulte .
  • 3. RAPPEL ANATOMIQUE
  • 4. Reconnatre une dyspne larynge Bradypne inspiratoire Tirage Cornage : bruit inspiratoire rauque sourd Stridor: bruit aigu et sifflant Toux rauque / dysphonie variable
  • 5. Diagnostic topographique Sige sus-glottique Stridor Dysphagie / stase salivaire Voix touffe Sige sous-glottique Toux rauque et aboyante Cornage Voix grave et rauque
  • 6. Identifier les signes de gravit Terrain: ge extrme pathologie respiratoire sous jacente Signes de dtresse respiratoire aigu - Signes de lutte - Signes d'hypoxie - Signes d'hypercapnie - Signes d'puisement: disparition du tirage, bradypne Terrain: ge extrme pathologie respiratoire sous jacente Signes de dtresse respiratoire aigu - Signes de lutte - Signes d'hypoxie - Signes d'hypercapnie - Signes d'puisement: disparition du tirage, bradypne
  • 7. Etiologies 1- Tumeurs du larynx : dont papillomatoses larynges HPV 2- Paralysies larynges : Centrale bulbaire ou dgnrative. Priphrique : tumorale ou traumatique accidentelle ou secondaire la chirurgie notamment thyrodienne 3- Les stnoses larynges : Post traumatique, post intubation, post trachotomie, ou secondaire une chirurgie du larynx
  • 8. 4- Les causes inflammatoires et infectieuses : dmes allergiques du larynx : Aprs ingestion alimentaire, piqre dinsecte, prise de mdicament... Tableau ddme de Quincke Epiglottite aigue: infection hmophilus influenzae. (rare) 5- Traumatisme laryng 6- Corps tranger du larynx
  • 9. Photo: normalement pas de nasofibro ni d'abaisse langue car risque d'asphyxie dme et micro-abcs de l'piglotte CAT: - intubation en position assise si besoin sinon trachotomie - C3G iv + CTC iv
  • 10. Examen clinique INTERROGATOIRE Antcdents mdico-chirurgicaux Habitus: alcool - tabac Mode de dbut - mode volutif. Signes associs : dysphonie, dysphagie, AEG
  • 11. EXAMEN PHYSIQUE Prise des constantes, FR et sat ++ Recherche de signes de gravit Recherche d'orientation (infra ou supra glottique) ORL : Examen endobuccal Laryngoscopie directe et indirecte Nasofibroscopie Gnral : Palpation des aires ganglionnaires
  • 12. TRAITEMENT Mesures gnrales Libration des VAS - Oxygnothrapie - Position demi assise - Intubation oro-trachale : si gravit extrme. - Trachotomie en cas dchec des autres mthodes.
  • 13. Corps tranger : manuvre de Heimlich chec: trachotomie de sauvetage.
  • 14. CAS CLINIQUE Un homme de 57 ans se prsente ce jour aux urgences pour dyspne d'aggravation rcente. Ses antcdents se rsument une hypertension artrielle bien quilibre sous Triatec ainsi qu'une BPCO traite par ventoline et symbicort, non rvalue depuis des annes. Il prsente un tabagisme actif valu 70 PA, consommation alcoolique difficilement chiffrable mais quotidienne. A l'interrogatoire, le patient a du mal s'exprimer tant il est dyspnique. Il vous explique tre dyspnique depuis plus de 2 mois, mais qu'il ne s'est pas inquit pensant que cela tait du la BPCO, mais malgr la prise trs frquente de salbutamol, il est de plus en plus gn. Sa voix est aussi plus rauque mais cela ne gnait pas le patient, Il vous rapporte galement une asthnie croissante depuis 3 mois avec une perte de poids de 3Kg.
  • 15. Premires mesures d'urgence Oxygnothrapie bas dbit car patient BPCO initialement 2L/min objectif sat > 92 % Position semi-assise Mesures habituelles de conditionnement / scope Examen physique de dbrouillage Prise des constantes, recherche de signes de gravit Palpation des aires ganglionnaires, cervicales Examen ORL complet avec nasofibroscopie et si tolre laryngoscopie indirecte Examen gnral, cardio-pulmonaire, recherche de foyer, point d'appel infectieux
  • 16. L'examen physique retrouve un patient franchement dyspnique, prsentant des signes de lutte dont un tirage intercostal ainsi qu'une cyanose des extrmits. Vous retrouvez de plus: Une adnopathie jugulo-carotidienne droite de 3,5cm de diamtre Un tat dentaire trs altr Une masse bourgeonnante volumineuse de la corde vocale droite la nasofibroscopie Lors la ralisation de cette fibroscopie, le patient dsature brutalement 84%, vous arrtez le geste. Malgr une oxygnothrapie optimale, le patient reste dans un tat critique, vous observez une diminution des signes de lutte initiaux et votre patient s'enfonce...
  • 17. Trs rapidement le ranimateur vous rejoint, et le patient est immdiatement transfr en ranimation. Vous dcidez de raliser une trachotomie de sauvetage, le patient tant difficilement intubable du fait de la tumeur que vous venez de visualiser. Epilogue: le patient s'en sort finalement. Un carcinome pidermode laryng T3 N2 Mo (T3: larynx immobile, N2 car ADNP entre 3 et 6cm) est finalement diagnostiqu. Ce patient bnficiera d'une pharyngo-laryngectomie totale non conservatrice, sa trachotomie sera dfinitive. Il bnfiera galement d'une radiothrapie adjuvante et d'une chimiothrapie no-adjuvante.
  • 18. Conclusion Une dyspne larynge peut rvler un cancer pidermode du larynx, surtout chez un patient alcoolo-tabagique. Gnralement, il s'agit d'une dyspne d'installation progressive, mais la prise en charge peut-tre tardive, notamment en cas de BPCO associe ou d'IC, car il s'agit de patients dyspniques l'tat basal . Le recours la trachotomie se justifie du fait du risque de lsion larynge en cas de masse tumorale importante, de l'urgence et de la quasi inluctabilit d'un tel geste court terme...
  • 19. Merci!