Contact sev 2014 22

  • Published on
    06-Apr-2016

  • View
    223

  • Download
    3

Embed Size (px)

DESCRIPTION

 

Transcript

  • AZA 3000 Berne 6Journal PP

    Mutations:Case postale, 3000 Bern 6

    N 22

    20 novembre2014

    tl. 031 357 57 57, fax 031 357 57 58, e-mail: contact@sev-online.ch, Internet: www.sev-online.ch

    La VPT est souvent appele le petit SEV . Elle runit sous sontoit environ 10 000 membresprovenant de plus de 60 entre-prises, issus de branches enpartie trs diffrentes. Les mili-tants dirigeant cette sous-fd-ration ont donc une tcheparticulirement difficile accomplir. La composition for-tement htroclite de la sous-f-dration a des consquences:les membres VPT se connaissentpeu entre eux et ont des centresdintrts trs diversifis. La VPTa introduit depuis quelques an-nes des journes de branche,cinq par anne au total, qui sonttrs apprcies des membres,que ce soit les actifs ou les pen-sionns. La VPT lutte en effetaussi trs fortement pour les re-vendications syndicales en g-nral, qui runissent tous lesmembres.Les journes VPT qui ont lieuchaque anne dans les trois r-gions linguistiques sont trs fr-quentes et montrent cetattachement de manire impres-sionnante.La VPT se distingue galementen matire de recrutement, pardes objectifs ambitieux et desmilitants plein dnergie. Et amarche. Grce lengagementde nombreux membres motivs,le petit SEV est devenu grand.

    Barbara Spalinger, vice-prsident SEV

    EDITO

    Le petit SEV

    Les employs de la fonction publique et

    les employs TPG sont fchs contre lespolitiques genevois et lont fait savoirmercredi 12 novembre. Pour la premirefois depuis 20 ans, ils ont manifest en-semble, de la Place Neuve lHtel deVille, pour scander leur ras-le-bol du

    peu de respect du travail fourni. Les TPGont continu la lutte le mercredi 19 no-vembre avec un jour darrt de travailpour signifier leur dsaccord total.

    Page 5

    Plus de 2000 personnes ontmanifest Genve, contre di-verses mesures prvues par leConseil dEtat.

    Les TPG dans la rueTPG et fonction publique ensemble contre le budget 2015

    ..

    Lappel de la section SEV-TPG a t entendu: les employs et retraits TPG taient trs nombreux dfiler de la Jonction laPlace Neuve, avant de rejoindre les autres syndicats.

    Le Dialogue sur lgalit salariale auxCFF est termin: il dmontre quauniveau des salaires, femmes et hommessont gaux dans lentreprise, en ce quiconcerne les personnes soumises laCCT (95%). Et on nen reste pas l,puisque chaque anne dsormais, uneanalyse sera faite pour vrifier que leschoses ne partent pas dans la mauvaisedirection! Tout a grce au SEV, qui avaitdemand la direction CFF de participer cette analyse. Hes

    Belle russite du SEV

    Ds 2015, la rglementation sur les va-cances est nettement amliore chezSecuritrans, grce au SEV. Cela fait desannes que le SEV se bat pour am-liorer les choses.Hlas, tout nest pasrose, Securitrans ayant licenci du per-sonnel au Tessin. Page 20

    Ngociations

    Davantage de vacanceschez Securitrans, mais...

    Secu

    ritra

    ns

    Runis en assemble lundi, les collgues duVMCV ont accept les horaires 2015. Malgrtout, le malaise demeure.

    Pages 2 et 3

    VMCV: le malaise perdureArne Hegland voquela Commission demigration.

    Pages 10 12

    Migration

    ..

    Quelque 200 collgue ont ralli les Diableretsle 8 novembre loccasion de la journe VPT.Les attaques contre les services publics et lesCCT ont t dnonces. Pages 8 et 9

    Journe VPT Romandie

  • ACTU ......

    2contact.sevN 22/1420 novembre 2014

    Une assemble gnrale sans leprsident de la section, aquestionne. Lmotion tait doncde mise lundi parmi la trentainede collgues du VMCV venusfaire le point sur les horaires etles salaires. Enzo a abattu untravail hors norme ces derniressemaines pour les horaires enplus de sa fonction de conduc-teur. A cela est venu sajouterdes critiques dune extrme

    virulence de la part de la directionlors dune rencontre avec le SEV,vendredi 14 novembre , a relevBaptiste Morier, secrtairesyndical. Fallait-il tout de mmese retrouver ce soir? La rponsea fus de la salle: Il voudraitquon soit l . Unis, souds,mus, les collgues ont pucompter sur le soutien du prsi-dent de la sous-fdration VPT,Gilbert DAlessandro: Enzo est

    quelquun de fiable, un de cesmilitants qui mritent notrerespect . Par de chaleureuxapplaudissements, la salle atmoign son soutien EnzoVerme. Un soutien inconditionnel!Pour le reste, en raison deschangements intervenus depuislAG du 15 octobre, lassemble aadopt une crasante majoritles horaires 2015, y compris lesPetit-Prince quelle avait souhait

    voir effectus sur la base dunvolontariat refus par le patron. Tous les lments qui nerespectaient pas la loi ont tcorrigs ,a relev BaptisteMorier. Lattitude du rpartiteur qui a radicalement chang at salue. Dsormais les tours derepos aprs les Petit-Prince sontconformes la loi. Cest grce la pression mise par le SEV etlAG , a martel Baptiste Morier.

    La pression exerce par ladirection sur le bureau du trafic -la tolrance zro cest bien maisil faut que le directeur se remetteen question aussi - a t pointedu doigt par la salle. Lassemblene sy est pas trompe et deman-d que la direction donne davan-tage de moyens matriels aubureau du trafic. Surtout, lesparticipants ont point du doigt lesous-effectif en personnel qui

    Grce la mobilisation du personnel VMCV, les horaires 2015 sont meilleurs: la tension baisse,

    On peut dj laffirmer au-jourdhui, la campagne de re-crutement 2014 est un suc-cs a dclar Jrme Hayozdevant le comit. Jrme taitresponsable de cette campa-gne aux cts dElena Obres-chkow, coach des sections,qui reprendra dsormais seu-le cette responsabilit.Apparemment, les membres

    SEV sont bien motivs par lesprimes et la campagne miseen place a su les sduire. Deplus, les ngociations CCT auxCFF ont amen un argumentsupplmentaire de recru-tement. Il sagit maintenantde maintenir cette tendancedurant le mois de dcembre.

    Objectif: 1800 nouveauxmembresLe rsultat des ngociationsCCT pourra galement servirdurant lanne prochaine pourrecruter du monde. Cest biencar, pour lanne prochaine,non seulement on fixe un ob-jectif de membres recrutsmais en plus, on le communi-que! Il faudra atteindre lenombre de 1800 nouveaux

    membres. Cet objectif sembleraliste, mais il faudra four-nir encore des efforts suppl-mentaires pour y arriver aexpliqu Jrme Hayoz au co-mit. On va mener une campa-gne professionnelle avec desprimes attractives, mais on vagalement chercher soutenirdavantage les recruteurs de labase: des jours de recru-tement seront planifis, lorsdesquels les secrtaires syn-dicaux seront totalement auservice du recrutement demembres. Les membres re-crutent les membres restenotre leitmotiv, et nous met-tons disposition en plus lemeilleur soutien possible ,explique Hayoz.

    Limportance de la proximitDe telles journes de recru-tement existent dj dans cer-taines sous-fdrations. Ellesservent bien sr recruter denouveaux membres, mais aus-si soigner les relations avecles travailleurs dj syndiquschez nous. Cette ide a trouvun bon cho auprs du comit,dont tous les membres esti-ment que se montrer sur le ter-rain est important pour le re-crutement. Ils se sont doncexprims lunanimit pour lapoursuite de la campagne derecrutement telle que propo-se.

    Au niveau des primes, ils de-mandent quil y ait un choixconvenant aussi bien aux re-cruteurs expriments quauxjeunes collaborateurs suscep-tibles dtre recruts.Hayoz a soulign que le SEV abesoin de tous: de ceux quiamnent un ou deux nouveauxmembres comme de ceux quirecrutent allgrement des di-zaines de membres, anneaprs anne. Laction 2015prvoit dailleurs que les 30meilleurs recruteurs soient in-vits un vnement particu-lier. La campagne 2015 dbu-tera le 3 fvrier. Peter Moor/Hes

    Lanne 2014 serapeut-tre une annerecord. Si les membresSEV recrutent effica-cement en dcembre,lobjectif sera dpass.En 2015, la barre serafixe encore plus haut.

    Au SEV, chaque membre compteLe comit donne son feu vert la suite de la campagne de recrutement

    Graphisme: karakter

    1.Cl.

    Billet spc

    ialAffilia

    tion

    valable de

    suite

    Billet sp

    cialAffil

    iation 1.Cl.

    Billet spci

    alAffilia

    tion

    valable de

    suite

    Bille

    Aff

    Billet sp

    ciAffilia

    tion

    et sss

    filiiaaa

    iaaall

    nn 1.Cl.

    Billet spci

    alAffilia

    tion

    valable de

    suite

    d

    La campagne Via SEV dure encore jusqu la fin de cette anne.

    La section VPT TPG se trouve dans un conflit pro-long avec lemployeur. Elle se bat notammentcontre des suppressions de postes, lies une di-minution des prestations prvue par le Canton (voirpage 5). Le comit a donn son feu vert la sec-tion pour un durcissement des mesures de lutte aucas o une solution ne peut pas tre trouve parun autre moyen.

    Le Congrs SEV aura lieu le 28 mai 2015. Les pro-positions qui datent de plus de 4ans seront aban-donnes, comme prvu par les statuts. Le comitinforme les sections et les sous-fdrationsquelles doivent redposer une proposition si lethme veut tre maintenu.

    Une grande manifestation des syndicats aura lieule 7mars 2015 sur la Place fdrale, pour des sa-laires gaux entre hommes et femmes et contre

    laugmentation de lge de la retraite. Le SEV sestfix lobjectif de mobiliser au moins 1000 mem-bres cette occasion. Le comit demande donc tous de noter dores et dj ce rendez-vous.

    Le comit amen une premire discussion sur lespoints forts 2015;il a pu constater que les pointsforts 2014 sont dj, pour une grande partie, bienavancs voire atteints.

    Le comit a tir un bilan positif du Congrs delUSS. Une grande attention a t accorde auService public, grce au SEV qui a agi en vritablemoteur dans ce domaine.

    Cest sans discussion que le comit a dciddadopter les recommandations de lUSS pour lesvotations du 30 novembre, savoir non linitia-tive Ecopop, oui labolition des forfaits fiscaux etnon linitiative sur lor.

    LE COMIT EN BREF

    ACTU

    ...... 3

    contact.sevN 22/1420 novembre 2014

    Ok, jai le mme salaire que mon collgue masculin (en-fin, je suppose, le dialogue sur lgalit salariale ntantpas encore tout fait termin au SEV. Mais aux CFF, cestcertain, jaurais le mme salaire... ). Super. Me voil ras-sure. Mais pas tout fait quand mme. Salaire, ok, maisquestion organisation familiale, il y a encore du boulot.La semaine prochaine, je pars en week-end avec mon ma-ri, sans les enfants. Qui soccupe dannoncer les chan-gements la crche? Qui va prparer leur valise? Quiannule les trajets en pdibus auprs de la responsable(tiens, cest une femme...)? Qui se proccupe de savoir sily aura quelque chose manger pour la babysitter et lesenfants le dimanche soir? Devinez!Nol arrive, prcd de la Saint-Nicolas et le cortge decadeaux qui va avec. La sur et la maman de mon mari sedemandent ce quelles peuvent acheter nos enfants. Aqui demandent-t-elles des ides? Leur frre et respecti-vement fils? Pas du tout! Un homme, se proccuper de a?Par contre, quand une des deux veut en savoir davantagesur une telle ou telle votation, sil faut dire oui ou non, qui sadresse-t-elle en priorit? Pas moi. Et pourtant,jaurais ma petite ide...Les personnes qui nous rendent visite sadressent parfoisuniquement moi et me disent: TON four vapeur, cestquelle marque? Et TA machine laver? Cest rageant!Pourquoi une telle rpartition des tches? Invitable seloncertains. Ben non, je ne suis pas daccord. On peut contri-buer faire changer les choses. Rappeler tout momentque la garde des enfants, cest un souci commun aux deuxparents, que cuisine et lessive ne sont pas des activitsuniquement fminines, que gazon et voiture ne sont pasdes proccupations uniquement masculines.Un premier pas vers lgalit: pas de discrimination sala-riale. Cest rassurant de savoir que mes collgueshommes gagnent la mme chose que moi pour le mmetravail, le mme ge et la mme exprience. Mais a nesuffit pas. On veut aussi que les tches domestiques et lagarde des enfants soient laffaire des deux conjoints. Queles possibilits de promotion soit aussi grandes pour unefemme que pour un homme. Quaucune femme nait peurdannoncer sa grossesse son employeur, que leshommes osent davantage demander du temps partiel,que les magasins de jouets ne proposent plus des rayons spcial filles avec aspirateur et fer repasser miniatu-res et des rayons spcial garons avec pelles, tracteurset autres petites voitures.Et mme si mon mari est un spcimen dit moderne ,parce quil cuisine, repasse ses chemises, fait la lessive etgarde les enfants un jour par semaine, on ne peut mal-heureusement pas encore parler dgalit.Lgalit totale, ce nest pas encore pour demain. Il y a en-core beaucoup faire. Les syndicats sont aussi l pour a.Ce qui est certain, cest que, pour linstant, quand mesfilles jouent papa-maman et me demandent quel rle jeveux faire, je rponds toujours : PAPA.

    Henriette Schaffter

    EgalitCHRONIQUE

    rend le travail du bureau du traficcompliqu et augmente fata-lement le risque derreur. Etfustig une nouvelle fois lesmandats des services CFF, desservices spciaux alors que lepersonnel est insuffisant. Cesous-effectif dgrade svrementvos conditions de travail , arenchri Jean-Pierre Etique.Reste que pour amliorer lattractivit de la profession, la

    direction na pas vraiment dciddtre gnreuse lors des ngocia-tions salariales 2015. Elle a certesrevu les chelons du personneladministratif et technique lahausse de 100 fr. et augmentnotamment lindemnisation dutravail de nuit de 50 cts ( 6 fr.50,ceci ds le samedi 18h). Parcontre lindexation lie auxcaisses maladie na pas taccorde et le cot de la vie (IPC)

    est nul. La prime de fidlit aelle aussi t balaye. Sansenthousiasme, lassemble aaccept ce rsultat interm-diaire tout en faisant dpendrele oui dfinitif une primeunique gnreuse venantrcompenser les efforts consen-tis en cette anne particuli-rement difficile. Vivian Bologna

    mais le malaise perdure

    Le 14 juin 2011, les femmes SEVse rendaient au sige central desCFF pour revendiquer la participa-tion de lentreprise au Dialoguesur lgalit salariale. En novem-bre 2014, on connat les rsultatsde cette tude: les femmes sontpayes, pour le mme travail,0,3 % de moins que les hommes.La diffrence tolre officiellementtant de 5 %, on peut sans autreconstater que lgalit salarialeest de mise aux CFF, du moins ence qui concerne les collaborateursdont le salaire a t analys, sa-voir les collaborateurs soumis laCCT. Il faut souligner quun tel bonrsultat est seulement possibledans une entreprise qui ngocieune CCT forte avec les syndicats,CCT valable pour une trs grandepartie du personnel. Aux CFF,95 % des employs y sont sou-mis. Comme lgalit est donc ga-rantie, il ny a pas de mesuresspcifiques prendre. Le rapportfinal a t approuv par le Bureaufdral de lgalit. Dsormais,aux CFF, on contrlera chaque an-ne que lgalit salarialehommes-femmes perdure. Lamme procdure avait dj prisfin il y a quelques temps aux RhBet devrait se terminer tout pro-

    chainement au sein mme duSEV.

    50 participants environAu final, il ny a quune cinquan-taine dentreprises qui ont entamle Dialogue sur lgalit salariale.Cest pourquoi le Conseil fdralne veut pas en rester l et veutcontraindre les entreprises ef-fectuer ce genre de contrles, aulieu de les inciter uniquement.Lucie Waser, dlgue lgalitdes chances au SEV, est trs satis-faite du rsultat aux CFF: Je merjouis du rsultat obtenu et dufait...

Recommended

View more >