Nouvelles N° 2042

  • View
    214

  • Download
    0

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Nouvelles N° 2042 du 17 avril

Text of Nouvelles N° 2042

  • europennes25 mai2 0 1 4

    Jeudi 17 avril 2014 - N 2042 - Hebdomadaire - 15, rue Furtado - 33800 BORDEAUX Prix : 0,80 euro

  • 2 Les Nouvelles 17 avril 2014

    EN LUTTE ACTUALIT

    Factures dlectricitNon lenrichissement des actionnaires !Racket de 20 40 de plus sur des factures dlectricit dj payes, en plus dune nouvelle hausse de 5% ds le 1er aot

    La Poste LormontJour aprs jourMercredi 9 avril, 3me jour de grvePas davance dans le conflit de Lormont malgr les pro-positions des organisations syndicales. La Poste ne veut pas combler la vacance demploi restante Lormont, elle prfre communiquer sur le chiffre de grvistes erron alors que le conflit ne faiblit pas. La Poste utilise actuellement des CDD pour faire distribuer du courrier sans heure de fin de service. Ces agents, prenant leur service 7h30, ne sont toujours pas rentrs 16h30 sans aucune restauration. Jeudi 10 avril , 4me jourLa poste propose dembaucher 1 CDD supplmentaire sur le bureau, en appui jusqu la mutation dune collgue de Gre-noble le 5 mai (initialement prvue le 7 avril). La poste refuse la transformation en CDI des CDD travaillant sur le site depuis plusieurs mois et reconnus pour leurs comptences. La poste continue de bloquer sur les revendications du personnel au mpris du service rendu aux usagers de la commune de Lormont en les privant de courrier depuis 4 jours."Vendredi 11 avril : 5me jourPas davance pour le comblement de la 2me position de travail Lormont, malgr des propositions des organisations syndicales ce jour en audience qui a dur la matine et repris en dbut daprs-midi, et malgr lintervention de la dpute de la circonscription et du maire de la commune de Lormont. Lundi 14 avril: 8me jourLes ngociations ont dur toute la matine ce lundi sans aboutir. La Poste a act lappel candidature pour le comble-ment du deuxime emploi vacant (le premier comblement sera ralis le 5 mai grce la mobilisation des facteurs en grve). Les grvistes exigent un agent supplmentaire en renfort sur le bureau de Lormont jusqu larrive du deuxime comblement, ce qui serait de nature dbloquer la situation, mais La Poste nacte ce renfort que jusquau 31 mai. Les agents, runis en AG, ont dcid la poursuite du mouvement pour le mardi 15 avril avec un rassemblement devant la Direction de La Poste, rue Georges Bonnac Bordeaux et demande d'audience.

    Air France6me mouvement de grveDes arrts de travail sont prvus les 18 et 19 avril pour le maintien des emplois au sein de la compagnie Air France sur laroport de Bordeaux.Avec leurs syndicats, les salaris veulent stopper lattrition et la suppression de 2650 emplois quivalents plein temps, le trai-tement de tous les vols du groupe Air France par du personnel de la compagnie, larrt de la sous-traitance et le maintien des services menacs de fermeture, le rapatriement des activits sous-traites ou externalises. Ils sont en lutte contre la dgradation des conditions de travail (vac longues et courtes, annualisation du temps de travail, double montes, organisa-tion locale, etc.) et refusent la mobilit force. Ils exigent la rouverture des ngociations salariales, sur lemploi local, sur la reconnaissance de la pnibilit.

    SogermaEffort ? Oui, sur les salaires !Les syndicats CGT Mrignac et CFDT Rochefort de la Sogerma appelaient une journe de grve le 14 avril pour laugmentation gnrale des salaires de 2%, avec un minimum de 50 au 1er janvier (avec effet rtroactif-NDLR). Ce mme jour se tenait la 4me runion de vocations avec la direction o les syndicats soulignent que cette exigence est lgitime quand les profits et les cadences nont cess de progresser. Aprs la sanction inflige la

    politique conduite par Franois Hollande et le gouvernement Ayrault, les salaris attendaient une rponse leurs proccupa-tions. Ce nest pas le cas. Le Premier ministre sinscrit dans les orientations prcdentes et amplifie encore les mesures qui sop-posent une relance conomique et sociale en France. Il confirme et aggrave loffensive lance contre le travail. Dire que le pays ne pourra se redresser quen baissant massi-vement le cot du travail nous prcipite un peu plus dans la crise.Le patronat a t entendu et servi. Le Premier ministre confirme laustrit salariale dans le public

    comme dans le priv. Il annonce de faon prcise de nouveaux milliards deuros daides aux entreprises, encore une fois sans aucun contrle ni engagement en termes demplois et de salaires. Le plan dconomie dans les finances publiques est sy-nonyme dune baisse des capacits publiques dintervention sociale et conomique, et dune rduction des services publics et de leurs missions.Le transfert dune partie des coti-sations sociales vers la fiscalit au prtexte daugmenter le pouvoir dachat des salaris modestes est un leurre. Cest une nouvelle baisse de la rmunration du travail. Zro charges pour les salaires pays au SMIC, cest condamner des millions de salaris aux bas salaires.

    Le salaire, cest ce quil y a en haut de la feuille de paie, cest ce quon appelle le salaire brut. Une partie est mutualise pour financer les alas de la vie, le vivre ensemble, notre politique de sant et de solidarit, lautre partie est ver-se directement, le salaire net. Augmenter le bas de la feuille de paie sans augmenter le haut, cest moins de scurit sociale.Lors de sa rencontre avec le Pre-mier ministre, la CGT a port les revendications des salaris : rpondre aux aspirations des salaris et du monde du travail, cest la condition pour sortir notre pays de la crise.

    Nouveau gouvernementLe patronat entendu et serviLa CGT appelle les salaris ne pas se laisser faire et manifester le 1er mai dans l'unit syndicale avec la FSU et Solidaires

    Le Conseil dEtat vient dannu-ler, sur plainte des actionnaires privs des concurrents EDF, cest--dire GDF-Suez, Poweo et Direct Energie, les tarifs rgle-ments pratiqus par EDF pour la priode allant daot 2012 aot 2013. Il demande au gou-vernement de prendre un nouvel arrt dans un dlai de deux mois pour augmenter rtroac-tivement les prix.Cela nous ferait payer 20 40 euros supplmentaires sur nos factures dj rgles. Cette surtaxe viendrait sajouter aux 5% daugmentation dj prvu en aot prochain. Au moment o 300.000 600.000 foyers sont menacs de coupures dlectricit et de gaz, cette taxe sonne comme un coup de poi-gnard pour des millions de foyers modestes. Trop cest trop !

    Je moppose fermement ce rac-ket organis au profit de quelques actionnaires qui ont dj les poches bien remplies, quand des millions de familles ne savent pas comment boucler leurs fins de mois.La droite, lextrme-droite et les socialistes navaient pourtant cess de nous dire que louverture du march de llectricit la concur-rence et au priv partir de 2001 ferait baisser les prix. Cest faux, la preuve !

    De plus, ceci empche depuis 13 ans, notre pays davoir une politique nergtique cohrente qui lui permette deffectuer les investissements davenir capables dassurer notre indpendance et notre avenir nergtique et colo-gique. Nous refusons donc la fin des tarifs sociaux pour llectricit qui prcipite la dsindustrialisation de notre pays et les dlocalisations en rendant lnergie plus coteuse pour les usines, qui augmente les prix pour les foyers franais et pse lourd, notamment pour les familles modestes.Cette drgulation a t vote en 1998 par la droite et les socialistes au Parlement europen et mise en uvre par le gouvernement de droite de Fillon en 2010, via la loi Nome.

    Ne laissons pas faire !

    Jappelle tous nos concitoyens signer et faire signer des ptitions, protester de diffrentes manires auprs des prfectures et du minis-tre et surtout dutiliser le 25 mai prochain son bulletin de vote Front de gauche pour mettre en chec cet inadmissible projet.Cest pourquoi je demande au gou-vernement de refuser cette dcision du Conseil dEtat et de porter laffaire devant la Cour de justice europenne, au nom du respect de la non rtroactivit du droit et de lgalit daccs lnergie comme bien commun de lHumanit. Non les peuples ne paieront pas laddi-tion pour les actionnaires !

    Patrick Le Hyaric Directeur de lHumanit

    Dput au Parlement europen

    Signez, faites signer la ptition. Je demande au gouvernement de refuser de prlever 20 40 euros sur nos factures dlectricit et de renoncer laugmentation des 5% prvue au mois daot prochain. Il doit avoir le courage de dfendre nos concitoyens et de saisir la cour de justice europenne au nom du respect de la non-rtroactivit du droit et de lgalit daccs lnergie comme bien commun de lHumanit.

    Non ! Nous navons pas payer pour enrichir les actionnaires !Nom-Prnom

    Adresse

    Tl. Mail

    Renvoyer PCF - 15, rue Furtado - 33800 Bordeaux

    ou signer la ptition en ligne : www.humanite.fr @

    Lundi 28 avril, 19h, Bistrot politique dEspaces Marx : Faut-il changer lEurope ou changer dEurope?, Bistrot des bouchons Talence Mardi 6 mai, 19h, Conseil dEspaces Marx, Athne Municipal de Bx, Jeudi 8 mai, 10h-18h, Salon du Livre de Parentis en Born (40) Vendredi 16 mai, 18h30, Librairie La Machine Lire : Henri Pena-Ruiz

    Espaces MarxRendez-vous de mai

  • Les Nouvelles 17 avril 2014 3

    EditorialACTUALIT

    12 avril: Paris a pris le visage de la rsistance et de lespoir.

    Ils taient 100 000 battre le pav de Paris, ainsi qu Marseille, contre laustrit, pour lgalit et le partage des richesses.

    Dans cette marche se trouvaient des giron-dins, partis tt le matin en bus, en train, en co-voiturages, avec cheville au cur la volont de faire entendre haut et fort leur refus de la politique Valls/Hollande. Mais aussi, faire clater leurs dsirs et espoirs de ne pas laisser la rue aux forces conservatrices.

    Dans cet lan de riposte sociale, sest ouvert un dbut de changement dans le rassemblement. Quelque chose dans lair qui sentait une faon nouvelle dtre ensemble.

    Depuis des dcennies, lors de manifes-tations, les forces politiques se postaient sur les